Mark Reeds

Les Sénateurs privés d'un entraîneur à l'occasion

Par moments, d'ici la fin de la saison, les Sénateurs devront se débrouiller avec un entraîneur en moins.
Mark Reeds, qui seconde Paul MacLean derrière le banc depuis 2011, devra s'absenter à l'occasion pour des raisons de santé. La direction des Sénateurs refuse pour l'instant de dévoiler la nature exacte de ses problèmes. Il est cependant permis de croire que les ennuis sont sérieux.
«Mark Reeds va subir des traitements médicaux dans les prochains jours. Il devra s'absenter. Nous vous serions reconnaissants de bien vouloir respecter sa vie privée. Nous n'avons pas d'autres commentaires à effectuer dans ce dossier», a simplement déclaré MacLean à l'endroit des journalistes, durant sa conférence de presse d'avant-match.
Reeds est âgé de 54 ans. Il connaît MacLean depuis plus de 30 ans.
Les deux hommes étaient, au début des années 1980, coéquipiers dans l'organisation des Blues de Saint-Louis.
Une douzaine d'années plus tard, ils se sont retrouvés au moment où ils cherchaient à entreprendre une deuxième carrière. Ils ont dirigé, ensemble, le club école des Blues dans la défunte Ligue internationale.
Dans les années 2000, Reeds a occupé différents postes d'entraîneur-chef dans la United Hockey League et dans la LHOntario avant de retrouver MacLean à Ottawa.
Le week-end dernier, des représentants des médias ont remarqué que les responsabilités de Reeds avaient changé derrière le banc. Il avait quitté l'extrémité du banc où se trouvent les défenseurs pour se retrouver à l'autre bout, où sont les attaquants. MacLean avait refusé de commenter.
En fin de compte, on a pu comprendre qu'il avait procédé à ce léger remaniement dans le but d'alléger la tâche de son ami et collègue durant les matches.
Sstlaurent@ledroit.com