Les neuf buts comptés en première période ont établi un nouveau record pour un match des Sénateurs pour le plus de buts comptés par les deux équipes en une période.

Les Sénateurs perdent un match de fous à Chicago

CHICAGO — Craig Anderson risque de se souvenir longtemps de son 600e match en carrière, et pas pour les bonnes raisons.

Le gardien des Sénateurs d’Ottawa ne devait même pas jouer lundi soir dans son patelin de Chicago, ne se sentant pas prêt à revenir d’une cornée égratignée. Il a finalement dû être lancé dans la mêlée parce que le partant Anders Nilsson en a arraché, allouant quatre buts sur 12 tirs en 13:22 minutes de jeu.

Anderson n’a pas été en mesure de freiner l’hémorragie dans ce match de fous remporté 8-7 par les Blackhawks devant leurs 21 338 partisans en liesse au United Center.

Les deux clubs avec la pire fiche défensive de la LNH -- moyennes égales de 3,6 buts alloués par match avant la rencontre -- ont fait honneur à leurs réputations lors de cette rencontre sans queue ni tête.

«Ce n’était certainement pas ça le plan. Le hockey est comme ça parfois, il faut encaisser les coups et aller de l’avant, c’est ça qui est ça. C’est définitivement mémorable, mais en même temps, on n’avait pas prévu que ce serait comme ça», a commenté Anderson après coup.

Alex DeBrincat a dirigé l’attaque des Blackhawks avec un tour du chapeau et deux passes, tandis que Colin White a connu le meilleur match de sa jeune carrière avec les Sénateurs, y allant de deux buts et une passe.

Bobby Ryan, son 100e avec les Sénateurs, et Rudolfs Balcers, son deuxième en deux matches, ont lancé les visiteurs en avant dès la troisième minute de jeu avec deux buts en l’espace de 34 secondes. DeBrincat leur a cependant répliqué avec ses deux premiers buts avant que le match soit vieux de 5:07.

White a sauté sur un mauvais retour alloué par le gardien partant Collin Delia pour faire 3-2, ce qui a chassé celui-ci du match à la faveur de Cam Ward après qu’il ait fait face à seulement 10 lancers.

La réplique de Patrick Kane, qui avait déjà obtenu une passe pour son 18e match de suite avec au moins un point, s’est fait attendre presque cinq minutes, puis les Blackhawks ont pris leur première avance quand Dylan Strome a harponné une rondelle que Nilsson voulait lui aussi frapper de son bâton. Un mauvais but qui a envoyé le gardien suédois aux douches lui aussi.

«Je ne veux jamais retirer mon gardien... Mais à ce point-là, ils ont changé le leur et comme il était capable d’être le substitut... C’était un de ces matches bizarres, ça arrive et on le savait tôt dans le match», a souligné l’entraîneur-chef Guy Boucher. 

Brandon Saad a compté sur le premier lancer dirigé vers Anderson, marquant dans une cage béante lorsque laissé à découvert à l’embouchure du filet, but auquel Mark Stone a répliqué peu après sur un bel échange avec White et Tkachuk.

Les neuf buts comptés en première période ont établi un nouveau record pour un match des Sénateurs pour le plus de buts comptés par les deux équipes en une période. C’était auparavant arrivé cinq fois qu’il se soit compté huit buts en une période. Le record de la LNH pour une première période est de 10, et il est de 12 pour n’importe lequel des trois engagements.

White, avec un puissant tir frappé, DeBrincat et Gustav Forsling, tous deux avec d’excellents tirs sur réception, ont marqué au cours d’une période médiane un peu plus tranquille que la première. Jonathan Toews a obtenu un but d’assurance qui s’est avéré important quand Thomas Chabot, a réussi un doublé en troisième période.

Avec son but et deux passes, Kane est rendu à 19 points (5 buts) à ses huit derniers matches contre les Sénateurs. Il a atteint le plateau des 90 points cette saison.

Le record des Sénateurs pour le plus de buts dans un match par les deux équipes tient toujours, soit 16 dans un gain de 11-5 à Washington le 13 novembre 2001. Les Hawks ont eu le meilleur 42-38 au chapitre des lancers.

«Des matches comme ça arrivent au hockey. Tu n’es jamais content d’allouer huit buts dans un match, mais on s’est battus jusqu’à la fin au moins. On a compté sept buts et on aurait pu en obtenir plus encore, on a eu bien des chances... On aurait certes pu mieux protéger (Anderson)», a souligné White.

Les Sénateurs vont profiter d’une journée de congé à Chicago mardi avant de prendre le chemin du New Jersey mercredi en vue de leur match du lendemain contre les Devils pour terminer ce voyage de quatre matches.