Craig Anderson a alloué six buts en un peu plus de 40 minutes de jeu, samedi.

Les Sénateurs ont encore du pain sur la planche

Quand ils se sont rapportés au camp d'entraînement il y a un peu plus de deux semaines, les Sénateurs avaient bien hâte qu'il commence.
Lorsqu'il a officiellement pris fin avec le revers de 9-2 contre le Canadien samedi au centre Bell, ils n'étaient pas fâchés d'en avoir fini avec ce passage obligé.
« C'est long, un camp d'entraînement. C'est vraiment le cas. C'est un test physique et mental. Nous sommes passés au travers et maintenant, ça va commencer pour de vrai. Nous avons beaucoup de travail à faire, mais nous avons un groupe qui n'a pas peur du travail. Le vrai travail commence jeudi », a souligné le vétéran défenseur Dion Phaneuf en parlant du match inaugural du calendrier régulier, jeudi contre les Capitals de Washington.
Après une journée de congé dimanche, les Sénateurs auront encore trois jours d'entraînement afin de se préparer pour le lancement de la saison de leur 25e anniversaire d'entrée dans la LNH.
« Pour nous, ces trois séances vont être les plus importantes de l'année, a déclaré l'attaquant Mark Stone, nouvel assistant capitaine du club cette saison. Nous avons des raisons d'être un peu inquiets alors que nous avons "pondu un oeuf" (samedi) même si nous avions un assez bon alignement pour notre dernier match préparatoire. On a une journée de congé pour faire le vide et après, il va falloir revenir se mettre au travail. Ça va être trois dures journées d'entraînement. »
« Personne n'aime perdre de cette façon, c'est certain, que ce soit en match hors-concours ou non... Nous allons rentrer à la maison, profiter d'une journée de congé bien méritée à la fin d'un long camp et nous allons profiter de trois bonnes journées de pratique pour revenir au style de jeu qui nous permet de connaître du succès », a renchéri Phaneuf.
Au lendemain de l'annonce de sa signature d'une prolongation de contrat de deux ans, ses coéquipiers n'ont vraiment pas aidé le gardien partant Craig Anderson, qui devait jouer les 60 minutes contre Montréal sauf qu'il a été retiré à la faveur de Mike Condon après avoir alloué six buts sur 30 tirs en 43:52 minutes de jeu.
« C'est malheureux qu'il ait fallu sortir Andy de ce match, il n'a pas joué beaucoup pendant la présaison et là, on l'a abandonné à lui-même, a dit Stone. On doit retrouver notre identité au cours des prochains jours. On a joué du hockey run and gun contre des clubs qui aiment ce style, et ce n'est pas le nôtre, ça ne l'a jamais été. Il faut qu'on se rappelle qu'une présence 50-50 est une bonne présence. On s'en parlait l'an passé et ça arrive encore maintenant, quand on se fait compter un but, on essaie trop vite de répliquer, il faut juste s'en tenir à notre programme, ce qu'on n'a pas fait (la semaine dernière) », soulignait Stone, auteur d'un des deux buts des siens contre Carey Price (Kyle Turris a réussi l'autre en début de rencontre.
À l'infirmerie
Les trois prochaines journées d'entraînement devraient permettre de déterminer si le capitaine Erik Karlsson et le centre Derick Brassard pourront commencer la saison régulière en même temps que les autres alors qu'ils se remettent d'opérations à une cheville et une épaule, respectivement. Guy Boucher était assez optimiste dans les deux cas samedi soir, disant dans le cas de Karlsson « qu'il est possible que nous ayons un boni », tandis que Brassard « avait l'air en grande forme », après avoir obtenu le feu vert des médecins vendredi pour commencer à encaisser des mises en échec lors des entraînements.
Stone meilleur compteur
Les statistiques du calendrier hors-concours sont rarement indicatives de ce qui pourrait arriver en saison régulière, mais la bonne nouvelle chez les Sénateurs est que c'est un de leurs joueurs importants, Mark Stone, qui s'est avéré leur meilleur compteur en septembre avec trois buts et quatre passes pour sept points en quatre parties. Il a devancé par un point le centre de 19 ans Logan Brown (trois buts, trois passes en cinq matches). L'an dernier au camp d'entraînement, c'est le centre des mineures Phil Varone qui avait terminé au premier rang des compteurs du club, ce qui lui avait valu de commencer la saison dans la LNH, où il a été blanchi en sept parties l'an dernier. Varone est maintenant avec les Phantoms de Lehigh Valley, club-école des Flyers de Philadelphie.
Les Senators en action
Les Senateurs de Belleville ont joué leurs premières parties hors-concours dans la Ligue américaine en fin de semaine à Laval, infligeant un revers de 3-1 au Rocket samedi avant de s'incliner 7-5 dimanche après-midi. Samedi, le défenseur Maxime Lajoie a récolté un but et une passe alors que les autres buts ont été l'oeuvre de Jim O'Brien, de retour dans l'organisation d'Ottawa, et Filip Chlapik dans un filet désert. Danny Taylor était devant le filet alors qu'Andrew Hammond a commencé le match de dimanche, étant remplacé par Marcus Hogberg après avoir alloué quatre buts sur 19 tirs en une trentaine de minutes. Chlapik a réussi un doublé et Ben Sexton, Daniel Ciampini et Max Reinhart ont aussi compté pour Belleville.
Un contrat pour Gélinas
Parlant du Rocket, l'équipe a consenti un contrat d'une saison à Éric Gélinas. Le défenseur de Vanier a participé au camp du Canadien de Montréal, le club affilié au Rocket, à titre de joueur invité. Il a disputé trois matches préparatoires, inscrivant un but et écopant de quatre minutes de pénalité. Âgé de 26 ans, Gélinas a récolté 14 buts et 41 aides en 189 matches dans la LNH avec les Devils du New Jersey et l'Avalanche du Colorado. La saison dernière, il a inscrit une aide en 27 rencontres avec l'Avalanche et trois buts et neuf aides en 27 parties avec le Rampage de San Antonio, le club-école de l'Avalanche. Gélinas a été sélectionné au deuxième tour, 54e au total, par les Devils lors du repêchage de la LNH en 2009.
Entre les lignes
Avant le début du week-end, les Senators ont retranché le défenseur Charles-David Beaudoin et l'ont assigné à son club de la ligue East Coast, les Oilers de Tulsa, mais ces derniers ne l'ont pas encore inscrit à leur alignement. Le DG adjoint Randy Lee pense qu'il a le choix de signer avec le club de son choix... Le défenseur Chris Wideman était de retour dans l'alignement samedi et il a récolté deux passes, ce qui lui a permis de terminer la présaison avec quatre mentions d'assistance, seul au troisième rang des compteurs de son club.