Craig Anderson n'y peut rien devant Patrice Bergeron.

Les Sénateurs humiliés par les Bruins

Les Sénateurs d'Ottawa devraient utiliser la pause olympique pour trouver un moyen de se présenter lorsqu'ils jouent des parties en après-midi.
À leur dernière sortie avant des vacances forcées, sauf pour Erik Karlsson et Milan Michalek qui prendront le chemin de Sotchi, les Bruins de Boston leur ont infligé un cuisant revers de 7-2 samedi après-midi au TD Garden.
La défaite portait la fiche des hommes de Paul MacLean à 1-10-1 cette saison lorsqu'ils jouent avant 19 h. Ils ont perdu des matches autant à midi qu'à 13 h, 14 h et 15 h, heure de la partie contre les Bostonnais, qui eux, ont un dossier de 9-1-1 lors de leurs parties présentées le jour.
Les Sénateurs (26-22-9) auront encore cinq autres parties à jouer en après-midi au retour de la pause olympique, le 28 février, alors qu'ils auront encore 23 parties pour tenter de se tailler une place en séries éliminatoires, eux qui sont en dehors du portrait pour la danse du printemps à l'heure actuelle.
«Je ne peux pas être dans la tête de tout le monde dans l'équipe, mais possiblement qu'on a pris congé trop vite. Pour ces parties en après-midi, la meilleure chose à faire est de se préparer physiquement et après le réchauffement, vous pouvez entrer mentalement dans le match, ce que nous avons eu de la difficulté à faire», estimait le défenseur Marc Méthot après le cuisant revers.
«Il n'y a pas grand-chose à dire maintenant. Je pense que nous allons profiter du congé pour mettre ce match derrière nous et revenir avec un meilleur engagement sur la glace», a-t-il ajouté.
Bobby Ryan et Patrick Wiercioch ont été les deux seuls marqueurs des visiteurs contre le gardien substitut des Bruins, Chad Johnston.
Le partant des Sénateurs Craig Anderson a cédé devant Patrice Bergeron (2), Chris Kelly, Jarome Iginla et Milan Lucic avant de céder sa place à son adjoint Robin Lehner en début de troisième période. Celui-ci a accordé des filets d'assurance à Brad Marchad et Carl Soderberg.
Les Bruins (37-16-4) ont dirigé 42 tirs vers la cage des Sénateurs, dont 33 vers Anderson. Johnston a fait face à 28 tirs à l'autre bout.
«Nous n'avons pas joué comme on en est capable, je pense que ça a paru au tableau indicateur, a dit Anderson après coup dans le vestiaire des perdants. La bonne nouvelle est que ce n'est qu'un match, c'est une anomalie, car je pense que lors de nos 20 dernières parties environ, nous avons été très bons, ce qui était un pas dans la bonne direction. C'est un de ces soirs que vous devez tout simplement oublier le plus rapidement possible afin d'aller de l'avant.»
Ottawa, qui a perdu ses deux parties à Boston cette saison par un pointage combiné de 12-2, jouera son prochain match au retour de la pause le jeudi 28 février alors que les Red Wings de Detroit seront les visiteurs au Centre Canadian Tire.