Le capitaine des Sénateurs Erik Karlsson a reçu une offre de la part de son directeur général Pierre Dorion.

Les Sénateurs font une offre à Karlsson

Le 1er juillet est passé et Erik Karlsson demeure un membre des Sénateurs d’Ottawa, jusqu’à nouvel ordre.

Le directeur général des Sénateurs d’Ottawa Pierre Dorion s’est contenté d’effectuer deux mises sous contrat de joueurs pour les mineures dimanche lors de l’ouverture officielle du marché des joueurs autonomes de la Ligue nationale de hockey, et il a affirmé avoir fait une offre de contrat à son joueur de concession.

« On ne veut pas vraiment parler des joueurs qui sont sur notre alignement, de négociations de contrat et d’échanges, toutes ces choses-là. Mais je pense que nous devons à nos partisans. Nous avons fait une promesse lors des rencontres d’après saison que nous ferions une offre de (prolongation de) contrat à Erik Karlsson, et nous l’avons fait. On n’en dira pas plus que ça, on en a parlé auparavant et c’est tout ce qu’on va dire sur le sujet. On ne parlera pas non plus de nos autres négociations de contrat, que ce soit avec Mark Stone, Cody Ceci, Matt Duchene ou qui que ce soit d’autre », a déclaré Dorion au début de son point de presse de fin d’après-midi dimanche.

Dorion s’est ensuite fait poser plusieurs questions détournées pour tenter d’en savoir plus, mais il a refusé d’élaborer. « Je ne toucherai pas à ça », a-t-il notamment affirmé quand il s’est fait demander si les Kings de Los Angeles avaient établi le marché pour une prolongation de contrat à un défenseur étoile avec leur pacte de huit ans pour 88 millions $ conclu avec Drew Doughty.

Karlsson est passé par le Centre Canadian Tire samedi pendant la journée, mais Dorion ne dit pas que c’est à ce moment qu’il lui a soumis une offre. « Je ne savais pas qu’il était ici », a-t-il dit, refusant aussi de parler du gardien Craig Anderson, qui aurait demandé d’être échangé si possible.

Interrogé à savoir s’il y avait une date butoir où il aimerait régler tous ces dossiers sur son bureau, Dorion a rétorqué en riant : « Non, on commence le 4 octobre, nous avons beaucoup de temps. »

Dans un autre ordre d’idées, les Sénateurs ont effectué deux mises sous contrat d’agents libres qui vont probablement aller renflouer les rangs de leur club-école de Belleville, soit le vétéran gardien Mike McKenna et le centre Paul Carey.

Membre de l’organisation en 2011-2012, McKenna est un cerbère de 35 ans qui pourra agir comme mentor auprès du gardien d’avenir Filip Gustavsson ou encore de Marcus Hogberg la saison prochaine avec les petits Senators. Il a participé aux deux dernières finales de la coupe Calder, avec les Stars du Texas et le Crunch de Syracuse. Son salaire sera de 175 000 $ dans la Ligue américaine, ou de 700 000 $ s’il doit venir prêter main-forte dans la LNH. Il a 24 matches d’expérience dans la LNH avec Tampa Bay, New Jersey, Columbus, Arizona et Dallas, et a joué 461 parties en 13 saisons dans la LAH. « On pense qu’il pourrait être un bon mentor pour nos deux jeunes gardiens, Gustavsson et Hogberg », a indiqué Dorion.

Carey a aussi accepté un pacte à deux volets (salaire de 350 000 $ dans la LAH, 700 000 $ dans la LNH). Âgé de 29 ans, il a disputé 60 parties la saison dernière avec les Rangers de New York, récoltant 7 buts et 7 passes. Ancien choix de l’Avalanche du Colorado, il avait joué les deux saisons précédentes avec les Bears de Hershey sous les ordres de Troy Mann, nouvel entraîneur-chef à Belleville.