Les Sénateurs se sont inclinés 6-3 face aux Panthers à Ottawa.
Les Sénateurs se sont inclinés 6-3 face aux Panthers à Ottawa.

Les Sénateurs doublés par les Panthers

Les Sénateurs d’Ottawa ont commencé l’année 2020, et complété leur première moitié de saison, d’une bien mauvaise manière jeudi soir au Centre Canadian Tire.

Concédant quatre buts sans réplique aux Panthers de la Floride au cours du deuxième vingt, ils se sont inclinés 6-3 devant leur habituelle petite foule de 10 991 amateurs.

Alors qu’ils se sont forgé une réputation d’équipe qui travaille sans relâche la plupart du temps au cours de cette première mi-campagne sous les ordres de D.J. Smith, ils ont connu un relâchement assez remarquable en concédant deux buts à la dernière minute de cette période médiane fatidique, ce qui les a sortis du match.

Les Panthers (21-14-5) n’en demandaient pas tant, eux qui mènent la LNH pour les buts au deuxième tiers cette saison avec 60 (incluant 5 lors de leur gain de 6-1 contre Ottawa le mois dernier à Sunrise).

Evgenii Dadonov, son deuxième du match, Noel Acciari, Frank Vatrano et Colton Sceviour ont assommé les locaux avec leurs buts qui ont lancé leur club en avant 5-2, avance qu’ils ont réussi à protéger en troisième malgré un but tardif de Connor Brown, Jonathan Huberdeau ajoutant un but d’assurance dans un filet désert.

« On n’a pas joué à notre façon en deuxième période... Je ne dirais pas qu’ils ont travaillé plus fort que nous, plutôt plus intelligemment, a analysé l’entraîneur-chef D.J. Smith après coup. Il n’y a pas d’excuses, tu peux travailler chaque jour, tu n’as pas besoin d’avoir le plus de talent. C’est ce qu’on a fait (en première moitié de saison). Mais en deuxième, nous avons été sloppys, négligents. On a triché. Ce sont des choses que nous n’avons pas faites, ce n’est pas notre équipe. C’est une leçon pour nous, quand tu joues de cette façon, tu vas en manger une dans la LNH. » 

Tyler Ennis et Chris Tierney avaient lancé les locaux en avant 2-1 au premier engagement, ce dernier sur une belle passe d’Anthony Duclair, nommé récipiendaire de la coupe Molson (trois étoiles) pour le mois de décembre avant la rencontre. Avec ses 21 buts et 11 passes, Duclair est certes la plus belle révélation de cette première moitié de saison, lui qui représentera l’équipe au Match des étoiles de la LNH à la fin du mois.

Ennis, qui a préparé le but de Brown, n’a pas mâché ses mots dans le vestiaire des perdants. « On s’est endormis, tout simplement. Pour la première fois depuis un long moment, l’adversaire a travaillé plus fort que nous en deuxième et on ne gagnera pas des matches à domicile en jouant comme ça. On n’a pas assez bien “compétitionné”. »

Le gardien Craig Anderson a alloué les cinq buts sur les 30 tirs dirigés vers lui, Smith disant qu’il a été « abandonné » par ses coéquipiers.

« On a manqué de constance un peu, c’est quelque chose sur quoi on va devoir travailler en deuxième moitié de saison, estimait le centre gatinois Jean-Gabriel Pageau, qui a limité les dégâts contre le trio de Huberdeau, Aleksander Barkov et Mike Hoffman. Nous sommes sortis de la manière qu’on voulait en première période, une de nos meilleures de la saison. Les deux derniers buts à la dernière minute ont fait mal, si tu t’en vas en troisième avec un recul d’un but, tu as encore une chance de gagner. En compter trois en 20 minutes contre une bonne équipe, c’est difficile. »

D.J. Smith ose espérer que l’arrivée du défenseur Mike Reilly va aider une brigade défensive qui se fait embouteiller dans sa zone en l’absence de trois réguliers. « Il devrait nous aider à sortir la rondelle plus efficacement, il peut aussi jouer sur le jeu de puissance et il est un bon patineur, il devrait nous aider alors qu’il se rapporte à sa troisième équipe. »

Après 41 parties, les Sénateurs (16-20-5) ont quand même beaucoup mieux joué à domicile (11-6-2) qu’à l’étranger (5-14-3), malgré ce revers.

>> Sommaire

+

Les Sénateurs ont acquis jeudi le défenseur Mike Reilly du Canadien de Montréal.

LES SÉNATEURS FONT L'ACQUISITION DE MIKE REILLY

Les Sénateurs ont solutionné temporairement un problème de profondeur à la ligne bleue en faisant l’acquisition de Mike Reilly, du Canadien de Montréal.

En retour de l’arrière de 26 ans qui est sous contrat jusqu’à la fin de la saison 2020-2021 à un salaire de 1,5 million $, le DG Pierre Dorion a cédé un choix de cinquième ronde en 2021 et l’attaquant des mineures Andrew Sturtz à son homologue Marc Bergevin, qui a ensuite cédé un choix de quatrième ronde pour obtenir Mario Scandella, du Wild du Minnesota.

Reilly a amassé quatre passes en 14 parties avec le Tricolore cette saison. Il a joué un total de 174 parties dans la LNH, les autres avec le Wild du Minnesota (7 buts, 34 passes pour 41 points avec 58 minutes de punition).

«Mike Reilly a prouvé qu’il était un défenseur qui transporte bien la rondelle et qui possède un coup de patin fluide, a déclaré Dorion par voie de communiqué. Compte tenu de nos récentes blessures en défensive, Mike est un joueur sur lequel le personnel d’entraîneurs pourra se fier en vertu de son expérience dans la LNH, alors que nous continuons le développement de nos espoirs.»

Reilly pourrait se retrouver dans un rôle de septième défenseur au retour au jeu des blessés Nikita Zaitsev, Ron Hainsey et Dylan DeMelo. Des joueurs autonomes sans compensation comme Hainsey, DeMelo et Mark Borowiecki pourraient tous être échangés à la date limite des transactions de février, également. Sa présence pourrait aussi valoir un retour à Belleville pour la recrue Erik Brännström, ou encore le septième arrière Cody Goloubef.

Les Sénateurs n’avaient pas transigé avec Montréal depuis le 24 juin 2001, quand le Canadien avait obtenu Andreas Dackell contre un choix de huitième ronde.