La dernière occasion où les Sénateurs avaient pu célébrer l'élimination d'un adversaire sur leur propre patinoire avait été au premier tour du printemps de 2007 contre les Penguins de Pittsburgh, alors qu'ils amorçaient leur route vers la finale de la coupe Stanley.

Les Sénateurs devront jouer un sixième match

Les Sénateurs d'Ottawa n'avaient pas éliminé un adversaire sur la glace du Centre Canadian Tire depuis 10 ans, et ils devront encore attendre pour le faire parce que les Bruins de Boston ont refusé de mourir vendredi soir.
Sean Kuraly a marqué le but de la victoire à 10:19 de la deuxième prolongation, son deuxième du match, pour procurer un gain de 3-2 aux visiteurs, un cinquième match dans cette série toujours menée 3-2 par Ottawa qui s'est soldé par la marge d'un petit but. Il a sauté sur un lancer dévié par David Backes après une mise au jeu remportée par celui-ci pour pousser la rondelle dans une cage béante du revers et forcer la tenue d'un sixième match dimanche après-midi à 15 h au TD Garden.
Les Sénateurs, qui n'ont jamais laissé filer une priorité de deux matches en huit séries où ils se sont forgés une telle avance, ont remporté leurs quatre parties à cet endroit cette saison. «C'est frustrant, tu travailles pendant cinq périodes, tu dépenses de l'énergie, mais ça prenait un gagnant et ça n'a pas été de notre côté, a dit le centre gatinois Derick Brassard, auteur d'une passe dans le match sauf qu'il a perdu la mise au jeu fatidique. On a gagné des matches là-bas, en tout cas. Mais quand tu perds en cinquième période, ce n'est pas le feeling qu'on veut avoir.»
Les Bruins n'ont jamais abandonné alors qu'ils se sont vus refuser un but à 14:25 de la première prolongation quand Noel Acciari a poussé un retour au-delà de la ligne des buts, mais que les arbitres ont décrété que Kuraly a commis de l'obstruction sur le gardien Craig Anderson, qui venait de l'arrêter en échappée. La révision vidéo qui a suivi leur a donné raison. Jean-Gabriel Pageau a aussi sauvé un but peu après alors qu'il a plongé derrière son gardien pour faire un arrêt avec son gant, ce qui aurait dû valoir un tir de punition aux Bruins. Les Bruins, qui ont comblé un déficit de 2-0, ont bien mérité ce gain alors qu'ils ont blanchi l'attaque à cinq des Sénateurs à quatre reprises dans ce match, incluant deux fois lors des cinq dernières minutes en troisième période alors que Dominic Moore s'est fait prendre à envoyer la rondelle dans les gradins et qu'ils ont aussi été pris en flagrant délit d'avoir six joueurs sur la glace. «Il faut qu'on rebondisse. On aurait certes aimé compter sur nos jeux de puissance, tout comme eux. Les deux équipes ont bien joué, c'est une série serrée comme je m'y attendais. Ça pourrait aller en prolongation lors d'un septième match et on est prêt pour ça», a dit l'entraîneur-chef Guy Boucher.
Mark Stone avait lancé les Sénateurs en avant avec l'unique but du premier tiers quand il a été lancé sur une échappée par une belle passe soucoupe de Mike Hoffman pour ensuite déjouer le gardien Tuukka Rask d'un beau coup de revers. Pour Stone, il s'agissait d'un premier but après une disette de 19 parties sans marquer et il secouait aussi les cordages en séries pour la première fois de sa carrière. Jean-Gabriel Pageau a doublé cette avance après à peine 30 secondes de jeu au deuxième tiers sur une autre échappée, incitant la foule à chanter à nouveau son nom sur l'air de «Olé, Olé» comme au printemps de 2013. C'était son premier but des séries, et son premier en 18 parties. «On mène encore cette série 3-2. On savait que ce serait long et difficile contre eux. Il n'y a pas de surprise, on doit juste continuer à pousser. Ce n'est pas facile gagner dans cette ligue», a souligné Pageau.
Les Sénateurs semblaient en voiture après ce but, mais peu après une descente à deux contre un où la passe de Brassard à Clarke MacArthur s'est ramassée dans les patins de ce dernier, David Pastrnak a redonné espoir aux visiteurs en complétant une passe de Brad Marchand qui avait tenté un tir en contournant le filet.Une autre chance ratée à un bout, un poteau frappé par Cody Ceci, a ensuite mené au but égalisateur de Kuraly, dont la passe de derrière le but a dévié sur le bâton de Chris Wideman et derrière un Craig Anderson qui n'était pas bien collé sur son poteau. Kuraly était en uniforme pour remplacer le centre des Bruins Ryan Spooner, originaire d'Ottawa. Les Bostonnais ont perdu les services d'un autre centre au premier tiers alors que l'ancien Olympique David Krejci n'est pas revenu au jeu après une collision au centre de la patinoire avec Wideman.Pour la première fois de la série, les Bruins ont réussi à blanchir le défenseur étoile des Sénateurs Erik Karlsson.
La dernière occasion où les Sénateurs avaient pu célébrer l'élimination d'un adversaire sur leur propre patinoire avait été au premier tour du printemps de 2007 contre les Penguins de Pittsburgh, alors qu'ils amorçaient leur route vers la finale de la coupe Stanley.