Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le gardien des Sénateurs Anton Forsberg effectue le plus spectaculaire de ses 42 arrêts aux dépens de Mark Scheiffele, des Jets, en troisième période du revers de 4-3 d'Ottawa lundi soir à Winnipeg.
Le gardien des Sénateurs Anton Forsberg effectue le plus spectaculaire de ses 42 arrêts aux dépens de Mark Scheiffele, des Jets, en troisième période du revers de 4-3 d'Ottawa lundi soir à Winnipeg.

Les Sénateurs débordés par les Jets [VIDÉO]

Marc Brassard
Marc Brassard
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Portant encore son équipement aux couleurs des Jets de Winnipeg trois semaines après son acquisition, Anton Forsberg n’a pas obtenu beaucoup d’aide de sa nouvelle équipe, les Sénateurs d’Ottawa, à son retour dans la capitale manitobaine.

Le gardien suédois obtenu au ballottage a été débordé par un barrage de 46 lancers alors que les Jets ont remporté un gain de 4-3 lundi soir au MTS Place, le pointage serré étant un peu flatteur pour les visiteurs.

Pierre-Luc Dubois a dirigé l’attaque des locaux avec un doublé, alors que Kyle Connor, dont la passe a dévié sur le bâton de Chris Tierney, et Adam Lowry ont également déjoué leur ancien coéquipier qui n’a jamais joué pour les Jets, passant son temps sur l’escouade de réserve.

«Bizarre»

Ryan Dzingel a compté un but et récolté une passe sur le but de Josh Norris en avantage numérique, tandis que Connor Brown a réduit l’écart à un but avec un peu plus de trois minutes à jouer, mais la tentative de remontée s’est arrêtée là. Le gardien des Jets Connor Hellebuyck a été peu occupé à part ça, effectuant 20 arrêts.

«Je me suis fait plusieurs amis ici, donc c’était bizarre de les affronter alors que je connais tout le monde. Mais en même temps, c’est un match et quand il a commencé, c’est la même chose que d’habitude, j’ai juste cherché à arrêter la rondelle, a raconté Forsberg après son deuxième départ de suite. Ils ont joué avec de la vitesse et on n’était pas vraiment prêts au début. Puis j’ai fait une erreur sur le deuxième but en début de deuxième. Ils nous ont repoussé dans nos retranchements après ça.»

Ryan Dzingel, des Sénateurs, célèbre son but avec Connor Brown et Clarke Bishop en deuxième période du revers de 4-3 des Sénateurs à Winnipeg lundi.

Dzingel a compté son but 29 secondes après le filet auquel Forsberg fait référence, celui de Lowry. Mais les Jets ont rapidement repris le contrôle, décochant 20 lancers de suite sans réplique à un moment donné.

«Nous ne sommes plus un jeune club maintenant, on sait comment jouer de la bonne façon. Là, on a fait un pas en arrière, estimait Dzingel. Nous n’étions pas prêts au début du match et on a laissé Forsberg à lui-même. On aurait dû sortir mieux que ça pour lui, il vient de partir d’ici et ça a été un peu fou pour lui lors des derniers mois. Personne n’en parle, mais dans le sport professionnel, nous ne sommes que des morceaux du casse-tête et il est une bonne personne qui fait bien les choses. J’aurais souhaité qu’on sorte mieux que ça pour lui, il aura mérité une victoire, ou au moins quelque chose de mieux que ça.»

«On doit mieux jouer»

Son patron D.J. Smith était d’accord. «Il (Forsberg) nous a donné une chance de gagner, on doit jouer mieux que ça devant lui, a-t-il noté. On a commis trop de revirements et nous n’étions pas assez désespérés. On s’est battus (en troisième), mais c’était trop peu, trop tard. On commettait des erreurs qu’on n’a pas faites depuis longtemps... Le message (au deuxième entracte) était de jouer à notre manière, envoyer la rondelle au fond de la zone et travailler. On l’a fait et on a été récompensés, mais à la fin, la meilleure équipe a gagné.»

Le gardien des Sénateurs Anton Forsberg effectue un arrêt pendant que Thomas Chabot s'occupe de Mason Appleton, des Jets,  en première période du match remporté 4-3 par Winnipeg lundi soir au MTS Center.

Smith pensait que son club n'était peut-être pas revenu sur terre après un gain émotif de 6-3 contre le Canadien à Montréal samedi, et le défenseur Thomas Chabot était pas mal d’accord avec lui.

«Nous étions à plat au début alors qu’ils ont joué avec ardeur et ils ne nous ont pas donné beaucoup d’espace ou de temps pour sortir la rondelle de notre zone, a-t-il analysé. C’est bon qu’on soit revenu à notre plan de match en troisième, mais c’est dommage qu’on ne soit pas parvenu à compléter cette remontée... Forsberg a offert encore une excellente performance, il nous a gardés dans le match. C’est évidemment ‘plate’ le mauvais bond sur un bâton (le quatrième but). Mais c’est évident qu’on ne peut pas toujours allouer autant de lancers.»

Les Jets remportaient ainsi un cinquième match en six duels contre Ottawa, avec quatre autres rencontres au programme d’ici la fin de la campagne.

Les Sénateurs (13-22-4) sont rentrés à Ottawa après le match et ils auront congé d’entraînement mardi avant de jouer deux matches en deux soirs contre les Oilers d’Edmonton mercredi (17 h) et jeudi au Centre Canadian Tire.