L'entraîneur-chef des Sénateurs Paul MacLean.

Les Sénateurs confiants malgré la pression

La semaine la plus importante de la saison?
Paul MacLean est d'accord, mais pas complètement. «La semaine que nous venons de compléter était la plus importante de la saison. Elle n'était cependant pas plus importante que la semaine qui vient de débuter. La semaine prochaine sera tout aussi importante si vous voulez mon avis», déclare-t-il. Il fait ici référence au classement extrêmement serré dans l'Association Est. D'ici la fin de la saison, entre six et huit équipes pourraient se battre pour obtenir un des deux derniers tickets qui donnent accès aux séries éliminatoires. L'entraîneur ne s'inquiète pas trop des effets que la pression pourrait avoir sur sa formation. «Si je dirigeais une formation de calibre pee-wee, je serais inquiet. Nous parlons toutefois d'une bande de hockeyeurs professionnels qui devraient être habitués à composer avec des situations du genre. La pression ne devrait pas les paralyser. Elle devrait les motiver. Les gars devraient être très contents de savoir qu'ils sont encore dans la course à l'heure actuelle.»