Craig Anderson a signé son premier jeu blanc de la présente campagne en s’imposant face à 27 tirs dans un gain de 3-0 des Sénateurs contre les Rangers, jeudi soir.

Les Sénateurs blanchissent les Rangers

Les Sénateurs d’Ottawa avaient l’air d’un club prêt pour la grande visite qui s’en vient samedi, lors de leur duel retour avec les Rangers de New York jeudi au Centre Canadian Tire.

Alors que leur ancien capitaine et vedette Erik Karlsson s’amène en ville pour un entraînement avec ses Sharks de San Jose vendredi après-midi à l’Université d’Ottawa, ses anciens coéquipiers ont joué leur match le plus complet de la saison dans une victoire de 3-0 enregistrée devant la plus petite foule de la saison, à peine 10 921 amateurs.

Quatre jours après s’être incliné 4-2 devant les Blueshirts sur Broadway, la troupe de Guy Boucher a collé une deuxième victoire de suite et elle pourra tenter de ramener sa fiche sur la barre des ,500 lors de la visite attendue de son ancien numéro 65.

Le gardien Craig Anderson a repoussé tous les 27 tirs auxquels il a fait face pour signer son premier jeu blanc de la saison et son premier depuis la Classique 100 de la LNH tenue à la Place TD le 16 décembre de l’an dernier, par le même pointage de 3-0 contre le Canadien de Montréal. Ça égalait le plus bas total de lancers accordés cette saison et ça remontait au 20 octobre dernier dans un gain de 4-3 contre le Tricolore.

« Ça a été un gros effort de tout le monde, notre attention au détail a été fantastique, nous avons généré plein de bonnes chances de compter et on a compté sur de beaux jeux, alors que défensivement, on a payé le prix et on a pris de bonnes décisions. C’était bien de voir tout le monde “cliquer” ce soir », a commenté Anderson après son 41e blanchissage en carrière.

Matt Duchene a continué à jouer du hockey inspiré depuis l’incident du Ubergate en Arizona, y allant d’un but et une passe pour porter sa récolte depuis la mise au jour du fameux vidéo à 8 buts et 14 points en 12 parties.

Son but a été spectaculaire, alors qu’il n’a eu qu’à pousser dans une cage béante après un bel échange amorcé par Ryan Dzingel (son 100e point en carrière) et poursuivi par Drake Batherson, ce qui a totalement étourdi le gardien des Rangers Henrik Lundqvist.

Batherson avait ouvert le pointage dès la troisième minute de jeu, un troisième but pour lui après avoir été blanchi lors des quatre parties du récent voyage à l’étranger.

« “Andy” a été excellent. Il méritait ce jeu blanc alors qu’il a vu plus de caoutchouc que le bonhomme Michelin cette saison. Il avait l’air très sharp dès le début, quand il se sent bien devant le filet comme ça et qu’il a ce langage corporel, ça nous donne beaucoup de confiance. On sait qu’il est derrière nous », a souligné Duchene, qui a ajouté qu’il ne voulait pas lever les bras après son but « parce que c’était absolument un cadeau de (Batherson) ».

« J’étais content qu’il m’ait vu à l’embouchure du filet sur mon but, et je trouvais que je lui en devais une (passe). C’était bien, je pense qu’on s’entend bien, nous sommes des joueurs similaires, avec des habiletés et on voit bien la glace », a dit Batherson.

Magnus Paajarvi a réussi l’autre but des Sénateurs en fin de premier tiers, profitant de l’échec avant de Tom Pyatt et d’une passe de Zack Smith pour s’amener sur l’aile droite et prendre un tir qui est passé à travers Lundqvist. « Ils ont été notre meilleur trio ce soir », a ajouté Duchene à leur sujet.

Les Rangers pensaient avoir marqué pour réduire l’écart à 2-1 à 7:47 de la période médiane, mais Jesper Fast a poussé Anderson et la rondelle dans le filet alors que l’arbitre situé près du filet s’apprêtait à siffler, une décision qui ne pouvait pas être révisée par vidéo.

À noter que les officiels de ce match, Justin St-Pierre et Steve Kozari, n’ont décerné qu’une punition mineure, aux Rangers. C’était un deuxième match de suite où les Sénateurs n’écopaient d’aucune mineure (Ben Harpur avait livré un combat pour se mériter une majeure mardi à Philadelphie).

+

UN QUATRIÈME TRIO DOMINANT

Guy Boucher s’est félicité après le blanchissage des siens contre les Rangers d’avoir à nouveau formé un trio défensif avec ses plombiers, Zack Smith entre Magnus Paajarvi et Tom Pyatt.

Non seulement ont-ils menotté le premier trio des Rangers pivoté par l’ancien Sénateur Mika Zibanejad, ils ont aussi produit un but qui portait la marque à 2-0. « Ils ont été phénoménaux ce soir. À tous les matches où on les oppose aux meilleurs joueurs, ils font tout un boulot, a souligné l’entraîneur-chef des Sénateurs. La dernière fois qu’on a joué à la maison (contre la Floride, dans un revers de 7-5), je ne l’ai pas fait et ça avait donné un ramassis de buts des deux côtés, ce qui n’est pas exactement ce qu’on aurait voulu. Je suis revenu à la recette qui nous donne du succès à la maison. Cette ligne-là a été exceptionnelle. »

Le gardien Craig Anderson a notamment loué Paajarvi pour avoir bloqué un puissant tir de la pointe avec une trentaine de secondes à faire dans le match. « Il n’était pas obligé de faire ça. Mais les gars l’ont fait toute la soirée », a noté Anderson, qui a vu 12 tirs adverses être bloqués.

« C’était un bon tir bloqué, mais il y en a eu plusieurs autres. On voulait vraiment jouer pour lui (Anderson) et obtenir le blanchissage lors des dernières minutes. Il a été excellent pour nous, il nous sauve tout le temps », a commenté Paajarvi.

Celui-ci a compté son deuxième but de la saison, son premier contre un gardien (l’autre était dans un filet désert). Et c’était contre son compatriote Henrik Lundqvist, par surcroît. « Je ne pense pas avoir déjà compté contre Lundqvist, c’était bien. Il était temps que je compte à nouveau. Notre ligne a bien joué, Smith et Pyatt ont créé beaucoup de chances.