Les Sénateurs ont subi un revers de 1-0 contre les Blue Jackets de Columbus, lundi soir, au Nationwide Arena.

Les Sénateurs blanchis à Columbus

Les Sénateurs n’ont pas été capables d’étirer leur séquence victorieuse, lundi.

Ils ont bien travaillé, pendant 60 minutes, sur la route. Ils ont rivalisé du début à la fin avec leurs hôtes, les Blue Jackets de Columbus.

Ils n’ont simplement pas été capables de marquer. En fin de compte, ils ont encaissé un revers
de 1-0.

Dans un match aussi serré, les petits détails finissent souvent par faire la différence.

La troisième période venait à peine de débuter. Logan Brown a été appelé à prendre une mise en jeu contre Boone Jenner, en territoire défensif.

Le centre des Jackets, plus expérimenté, a pris le contrôle de la rondelle. Un tir de la pointe du quart-arrière Zach Werenski a dévié contre l’attaquant Oliver Bjorkstrand. La rondelle a ensuite rebondi contre Mark Borowiecki avant de tromper la vigilance de Craig Anderson.

Très dommage pour les centres des Sénateurs, qui avaient largement dominé dans les cercles des mises en jeu, durant les 40 premières minutes de la partie.

Dommage aussi pour Anderson.

Le vétéran gardien des Sénateurs cherchait à remporter un deuxième match consécutif. Ça ne lui était pas arrivé depuis la fin du mois de mars.

Il a suffisamment bien fait pour donner une chance à son équipe de gagner.

Son vis-à-vis, Joonas Korpisalo, a fait encore mieux. Il a stoppé 25 rondelles pour compléter son deuxième jeu blanc dans la Ligue nationale.

Il a réussi son premier en février 2017.

Opportunités ratées

Dans les deux premières périodes, en plus de remporter la majorité des mises en jeu, les Sénateurs ont raté quelques très belles chances de marquer.

On pense notamment à Anthony Duclair, qui a souvent eu la rondelle au bout de sa palette. Le Québécois effectuait un retour dans la ville où il jouait, l’an dernier.

On s’attendait aussi à ce que Colin White sorte en force. En matinée, le jeune centre américain a reconnu qu’il devait jouer avec plus de confiance.

« Je dois être plus patient avec la rondelle. J’essaie de trop précipiter les choses, en ce moment. Je sais que je suis capable de faire les choses correctement. J’ai fait toutes ces choses, dans le passé. Je dois juste garder la rondelle sur mon bâton, un peu plus longtemps, pour faire de meilleurs jeux. »

Utilisé à l’aile droite, White a décoché deux tirs au but dans une soirée où il a passé un peu moins de 17 minutes sur la glace.

Mikkel Boedker effectuait un retour dans la formation, après avoir passé neuf matches consécutifs dans les gradins.

On l’a utilisé pendant tout juste six minutes.

« Je dois garder une attitude positive, a-t-il dit, quand les journalistes lui ont parlé, lundi matin. J’appartiens toujours à la LNH ! »

›› Le sommaire du match