Les Sénateurs d’Ottawa ont réussi à freiner leur série de six revers de suite en défaisant les Coyotes de l’Arizona 3-2 en temps réglementaire.
Les Sénateurs d’Ottawa ont réussi à freiner leur série de six revers de suite en défaisant les Coyotes de l’Arizona 3-2 en temps réglementaire.

Les Sénateurs arrachent un gain aux Coyotes

Marc Brassard
Marc Brassard
Le Droit
C’était le match pour appuyer le programme « Le hockey est pour tout le monde » jeudi soir au Centre Canadian Tire.

La plupart du monde dans la capitale a décidé de bouder l’endroit, encore une fois, alors qu’il n’y avait que 9762 amateurs dans les gradins — l’amphithéâtre semblait plus vide que ça — pour voir les Sénateurs d’Ottawa remporter une rare victoire.

Profitant des largesses du gardien Antti Raanta, ils ont défait les Coyotes de l’Arizona 3-2 pour mettre un terme à leur série de six défaites consécutives (0-4-2) et mettre la main sur seulement leur troisième gain en 2020.

Après s’être vu refuser un but mardi au Colorado, Nick Paul a obtenu le but gagnant en troisième quand son tir de loin semblait avoir été arrêté par Raanta, sauf que la rondelle a bondit sur son épaule et derrière lui.

« J’espérais que le bond irait dans le bon sens et c’est ce qui est arrivé. Nous avons continué dans le même sens (qu’à Denver), tout le monde était dans le match et ça a paru, nous avons fait des jeux et frappé des gars dès la première période », a souligné Paul après la rencontre.

C’était un juste retour du balancier pour lui, comme l’a souligné son entraîneur-chef D.J. Smith.

« C’est un joueur fiable qui peut jouer dans toutes les situations, c’est rare qu’il n’a pas de jambes pour un match et c’était bien de le voir compter ce soir après s’en être fait enlever un l’autre soir. Il a encore été très bon, il joue chaque match pour rester dans la ligue et ce sont des gars affamés comme ça que tu veux sur ton équipe », a dit Smith.

Vladislav Namestnikov et Brady Tkachuk avaient lancé les locaux en avant dans la première moitié de la première période, le premier profitant de la vitesse d’exécution de Drake Batherson pour surprendre le gardien et le second faisant habilement dévier un tir de la pointe de Thomas Chabot.

Le gardien des locaux Marcus Högberg a cédé devant Oliver Ekman-Larsson, dont le tir sur réception en avantage numérique a dévié sur un bâton au deuxième tiers, ainsi que devant Jordan Oesterle en troisième. Il a fait face à 34 lancers, alors que Raanta a été mis à l’épreuve 31 fois à l’autre bout.

« C’est une grosse victoire pour nous, on va espérer en ajouter une couple d’autres pendant ce long séjour à la maison, a souligné Tkachuk. C’était un bon effort pour nous, on peut bâtir là-dessus. Nous avions eu quelques parties avec de mauvais départs, on a mis l’accent là-dessus. Nous avions de l’énergie également en revenant devant nos partisans. On veut continuer comme ça... Pour mon but, beaucoup de crédit va à Thomas Chabot qui a réussi à prendre un bon tir vers le filet. »

L’attaquant Tyler Ennis a disputé son 600e match dans la LNH à cette occasion, ratant une bonne chance d’ajouter un but d’assurance en fin de troisième période.

De retour d’un congé parental, le défenseur Mark Borowiecki a quitté le match en troisième période après une collision au centre de la glace avec Lawson Crouse où s’il s’est relevé avec une cheville toute croche. Smith a dit après coup que « c’est moins pire que ça avait l’air sur le vidéo, il n’y a pas de fracture et il va rater un bout de temps, mais il est un “tough”. On va en savoir plus (vendredi). »

Les Sénateurs (19-27-11), qui ont compliqué la vie de Coyotes (28-24-8) impliqués dans la course aux séries dans l’Ouest, vont poursuivre ce long séjour à domicile de six parties en recevant la visite des Maple Leafs de Toronto samedi soir. La foule devrait alors être pas mal plus imposante, quoique composée en grande partie de partisans des visiteurs. Les 9762 partisans annoncés jeudi ont formé la troisième pire foule de la saison, le record demeurant les 9204 du deuxième match local de la saison, en octobre contre St. Louis.

>> Sommaire

+

HÖGBERG A BIEN REBONDI

Marcus Högberg n’a pas accordé beaucoup de mauvais buts depuis qu’il s’est emparé, non officiellement, du poste de gardien numéro un des Sénateurs.

Ça lui est arrivé à un mauvais moment jeudi soir, le tir de Jordan Oesterle lui passant entre les jambières pour réduire l’écart à un seul but à mi-chemin de la troisième période.

Bon signe pour l’avenir, il ne s’est pas laissé abattre par cette erreur et il a fait les arrêts qu’il devait faire pendant le reste de la rencontre pour préserver le gain de 3-2 des siens contre les Coyotes, son troisième contre 12 défaites (7 en prolongation/tirs de barrage).

« Ces situations-là vont se présenter à l’occasion. C’est important de l’oublier et de se reprendre, se concentrer comme il faut pour gagner le match et arrêter le tir suivant, a-t-il répondu au Droit lors de son point de presse dans le vestiaire des gagnants. C’était bien de gagner, j’ai aimé comment nous avons joué pendant 60 minutes complètes. On s’est bien battu, à la fin, on a bien défendu notre filet. C’était bien de voir les gars compter quelques buts. »

Le cerbère suédois de 25 ans a aussi réalisé quelques gros arrêts, notamment contre Nick Schmaltz et Taylor Hall au deuxième tiers, sortant la jambière gauche contre les deux attaquants des Coyotes.

« Il (Högberg) a été bon, je suis certain qu’il aimerait ravoir ce but, mais il y en a probablement trois autres qui auraient été des buts contre plusieurs autres gardiens », estimait D.J. Smith.

Ce dernier a aimé voir son club soutirer deux points de classement à une équipe qui a grand besoin de ceux-ci. « Ces matches-ci sont des parties de séries pour nous, c’est de la bonne expérience pour nos jeunes. On va en avoir deux autres en fin de semaine (contre Toronto et Dallas) », a-t-il ajouté.