Brady Tkachuk

Les recrues des Sénateurs au boulot

Le camp d’entraînement des Sénateurs d’Ottawa ne va s’ouvrir que dans une semaine, mais pour leurs jeunes espoirs qui aspirent à faire partie de leur virage jeunesse au cours de la prochaine saison, la bataille pour les postes disponibles débute jeudi.

Les recrues de l’organisation se sont rapporté au Centre Canadian Tire mercredi pour leurs examens médicaux et tests de conditionnement physique, et ils sauteront sur la glace du Sensplex à 10 h jeudi matin avant de prendre le chemin de Laval pour le tournoi qui les opposera à leurs homologues du Canadien de Montréal (vendredi soir) et des Maple Leafs de Toronto (samedi après-midi).

Les feux des projecteurs seront évidemment braqués vers le premier choix de l’équipe en juin dernier, l’attaquant Brady Tkachuk, sélectionné avec le quatrième choix au total. Le fils de l’ancien joueur de la LNH Keith et frère de Matthew, des Flames de Calgary, a tourné le dos aux Terriers de l’Université de Boston pour signer son premier contrat professionnel et il espère faire le saut dans le circuit Bettman à 18 ans, comme ces derniers l’ont fait avant lui.

« Je suis pas mal excité d’être ici maintenant, à l’approche du camp des recrues. La décision de quitter a été difficile, j’ai adoré mon temps à ‘B.U.’, je m’y suis fait plusieurs amis proches. C’était un bon endroit, mais j’ai rêvé à jouer dans la LNH toute ma vie. Rien ne va m’empêcher d’atteindre la LNH, et je pense qu’il y a une bonne opportunité qui se présente pour moi, donc c’était la meilleure chose à faire pour moi, autant à court qu’à long terme », a raconté Tkachuk cette semaine, après avoir pris part à un entraînement avec les vétérans de l’équipe mardi.

Tkachuk ne veut pas penser à ce qui pourrait lui arriver s’il ne se taille pas un poste avec l’équipe dirigée par Guy Boucher, lui qui, selon les règles de la convention collective, pourrait être cédé au club-école de Belleville dans la Ligue américaine autant qu’aux Knights de London, de la Ligue de hockey de l’Ontario, qui détiennent ses droits dans les rangs juniors.

« Il y a quelques postes ouverts, mais moi, je veux juste travailler fort chaque jour et m’améliorer au fil du camp d’entraînement. Je ne veux pas penser [aux autres possibilités], je vais faire tout mon possible pour me tailler une place. Je crois en moi-même, on va voir ce qui va se passer », a-t-il ajouté.

Lors du tournoi des recrues, il va être coéquipier avec plusieurs attaquants qui aspirent comme lui à un poste permanent avec les Sénateurs, incluant des gars comme Logan Brown, Colin White, Filip Chlapik et Alex Formenton, qui ont tous joué des matches à Ottawa en 2017-2018. Ajoutez à cette liste un joueur comme Drake Batherson, qui a connu une grosse saison dans la LHJMQ en plus d’être une des vedettes d’Équipe Canada au Championnat mondial junior.

Les défenseurs Christian Wolanin, qui a fait belle impression en fin de saison après avoir fini ses études à l’université du North Dakota, et Christian Jaros, qui a joué deux matches à Ottawa, voudront montrer qu’ils sont prêts à venir renflouer la brigade défensive.

Devant le filet, l’espoir Filip Gustavsson, acquis de Pittsburgh dans l’échange de Derick Brassard, voudra montrer que sa place cette saison est à Belleville pour travailler avec le vétéran Mike McKenna, de préférence à son compatriote Marcus Hogberg, qui s’est promené entre Belleville et Brampton (ECHL) l’an dernier. Les deux autres gardiens au camp, Kevin Mandalese et Jordan Hollett, vont retourner dans le junior, eux.

Trois nouveaux dépisteurs embauchés

Après l’embauche de Chris Kelly la veille, le DG des Sénateurs Pierre Dorion a continué à renflouer le personnel hockey de son équipe mercredi en engageant trois nouveaux dépisteurs amateurs. Tout d’abord, Christian De Blois se joint aux Sénateurs pour s’occuper du territoire du Québec après avoir été le directeur adjoint aux opérations hockey des Cataractes de Shawinigan la saison dernière, lui qui avait auparavant été congédié la saison précédente de son poste de dépisteur-chef pour le Québec des Sea Dogs de Saint-Jean.

Il est le fils de l’ancien joueur de la LNH Lucien DeBlois, qui était dépisteur avec les Canucks de Vancouver jusqu’à tout récemment, alors que son frère Dominic est un agent de joueur qui habite dans la région de la capitale. Les deux autres nouveaux dépisteurs sont Kyle Flanagan, qui s’occupera de surveiller les espoirs de l’Ontario, du Québec et de la NCAA, et Petr Havluj, qui sillonnera l’Europe pour le compte de l’équipe.

Les deux sont d’anciens joueurs, le premier ayant passé une partie des trois dernières saisons avec le club-école de Belleville/Binghamton, alors que le second jouait en République tchèque pour le HC Letnany, en troisième division tchèque. Ils se rapporteront tous au dépisteur-chef au niveau amateur, Trent Mann. Les Sénateurs ont toujours besoin de trouver un adjoint à Dorion pour remplacer Randy Lee, qui a démissionné de son poste le mois dernier. 

Dans un autre ordre d’idées, le Réseau des sports a annoncé mercredi qu’il présentera 51 parties des Sénateurs la saison prochaine, à commencer par le match inaugural du 4 octobre contre Chicago.