Le gardien de but des Sénateurs, Marcus Hogberg, en a eu plein les bras contre les Penguins lundi soir, à Pittsburgh.

Les Penguins trop forts pour les Sénateurs

Si les Sénateurs d’Ottawa ont des résolutions à prendre au début d’une nouvelle année et d’une nouvelle décennie, ce serait de trouver le moyen de gagner plus souvent à l’étranger, de un, et de faire de même au PPG Paints Arena de Pittsburgh.

Ils ont continué d’en arracher dans cet amphithéâtre lundi soir lors de leur dernière partie de 2019, les Penguins de Pittsburgh les dominant à nouveau pour l’emporter 5-2 même en l’absence de leur meilleur joueur, Sidney Crosby.

Son fidèle second, Evgeny Malkin, a compensé amplement en y allant d’un doublé et d’une passe, incluant le but qui lançait les hostilités après à peine 27 secondes de jeu. Dans l’aréna où ils ont encaissé leur plus douloureuse défaite des années 2010, un revers de 3-2 en double prolongation lors du septième match de la finale de l’Est au printemps 2017, les Sénateurs ont maintenant une fiche de 2-12-1 en saison et de 1-6 en séries après avoir vu leur séquence de quatre parties sans revers en temps réglementaire (2-0-2) prendre fin.

« Nous avons commis trop d’erreurs dans notre zone. On leur a donné un deux contre un dès le départ et leurs bons joueurs nous ont battus. Ça fait partie du processus d’apprentissage pour nos jeunes gars d’essayer de contenir certains des meilleurs joueurs de la ligue. Un gars comme Malkin nous a mangé tout rond ce soir... Quand nous avons compté, ils sont revenus tout de suite après pour compter à nouveau. Ils ont de bons joueurs et ils ont capitalisé sur leurs chances », a-t-il commenté sur les ondes de TSN 1200.

Le gardien Marcus Högberg a connu une soirée assez difficile devant le filet des visiteurs, alors qu’il a été mis à l’épreuve à 32 reprises. Jake Guentzel, qui a aussi obtenu deux passes, Dominik Simon et Patric Hornqvist l’ont également déjoué.

Nick Paul a été le seul Sénateur à déjouer le gardien des Penguins Tristan Jarry, qui a repoussé 22 lancers devant sa cage. Paul a complété des jeux de Christian Jaros et Connor Brown, ce qui lui donne trois buts à ses deux derniers matches.

« Il (Paul) a été notre joueur le plus en forme au camp, donc pour un deuxième match en deux soirs, il a assez d’énergie. Il va très bien dernièrement, il a compté des buts, mais au-delà de ça, il est un joueur fiable pour nous », a ajouté Smith.

Brady Tkachuk a terminé ce match avec un différentiel de moins-3 et il s’est assuré à la dernière minute de jeu que Malkin n’obtiendrait pas un tour du chapeau, le surveillant de près avant d’être impliqué dans une échauffourée avec lui en fin de rencontre.

« J’aime ça quand les matches sont physiques, c’est comme un match de séries et je n’ai pas de problème avec ça. Il a fallu jouer avec ardeur pour mériter nos deux points de classement », a dit Malkin aux journalistes de Pittsburgh après coup.

Les Penguins (24-11-4) ont une impressionnante fiche de 14-5-3 sans Crosby dans leur alignement. Ils pourraient avoir à se débrouiller sans Guentzel maintenant, lui qui s’est blessé à un bras en chutant dans la bande après avoir compté son but d’assurance au troisième tiers.

Les Sénateurs, qui ont une fiche de 16-19-5 après 40 matches, vont arriver au cap de la mi-saison en amorçant la nouvelle année en recevant la visite des Panthers de la Floride jeudi soir. Ils chercheront à poursuivre leur bonne tenue au Centre Canadian Tire, où ils ont une fiche de 11-5-2. Leur dossier à l’étranger est pas mal moins reluisant (5-14-3).

>> Sommaire