Emil Bemstrom a déjoué le gardien des Sénateurs, Marcus Hogberg, avec quelques secondes à faire avant la fin de la période de prolongation pour infligé une défaire de 4-3 aux hommes de D.J. Smith.

Les Jackets battent les Sénateurs en prolongation

COLUMBUS — Jean-Gabriel Pageau, Tyler Ennis et Vladislav Namestnikov sont partis lundi, tout comme Dylan DeMelo la semaine dernière. Leurs cas sont réglés.

Pour les Sénateurs qui auront des contrats à négocier l’été prochain en tant que joueurs autonomes avec restrictions, l’incertitude demeure, mais l’espace d’un soir en Ohio, ils n’avaient pas l’air de trop penser à ça.

L’un d’entre eux, Connor Brown, y est allé de deux buts, dont un sur une superbe passe d’un autre Chris Tierney. Colin White, qui obtiendra plus de responsabilités avec Pageau à Long Island, a réussi l’autre filet lors d’un revers de 4-3 en prolongation de la troupe de D.J. Smith au Nationwide Arena.

Emil Bemstrom a procuré la victoire à des Blue Jackets de Columbus éclopés en déjouant Marcus Högberg sur un retour avec 25 secondes à faire à la période de trois contre trois. L’ancien Sénateur Nick Foligno, avec un doublé lui aussi, et Stefan Matteau, répliquant 29 secondes après le but de White, l’ont aussi déjoué alors qu’il a fait face à un barrage de 45 tirs.

Après coup, Brown a raconté à quel point il avait été difficile de se préparer pour cette rencontre.

«L’élément humain du sport entre en ligne de compte le jour de la date limite des échanges. Les gens ne réalisent pas que ce sont d’excellents amis à nous, des gros morceaux de notre groupe de gars, donc c’est difficile de les voir partir, a-t-il commenté. Tu ne veux pas vraiment jouer ce jour-là, c’est pas mal émotif. Le matin, tu ne sais pas de quoi ton club va avoir l’air. Dans les circonstances, nous avons montré beaucoup de professionnalisme. Nous sommes venus jouer dès le départ, on a joué avec ardeur.»

Son patron D.J. Smith était d’accord. «Les gars ont été fantastiques toute l’année, ces gars-là travaillent. Ce soir, il nous manquait des gars qui jouaient beaucoup, des gars importants, et l’équipe a joué avec ardeur jusqu’à la fin du match», a-t-il souligné.

C’était également le cas de l’ancien Blue Jacket Anthony Duclair, qui patinait à fond de train. Sur une demi-échappée où il coupait au filet en deuxième, il est entré en collision avec le gardien partant Elvis Merzlikins, qui a été sonné et est rentré au vestiaire, remplacé par Joonas Korpisalo.

Elvis Merzlikins a dû quitter le match en deuxième période.

Duclair n’a fini le match lui non plus, après avoir bloqué un lancer en milieu de troisième période. Smith a laissé entendre qu’il ne jouera pas à Nashville mardi soir et qu’il pourrait s’absenter «pour un bout de temps», lui qui a été incommodé déjà par quelques problèmes à des pieds.

Les Sénateurs ont commencé la rencontre à court de deux joueurs alors que les attaquants Matthew Peca et Rudolfs Balcers, le premier acquis de Laval (via Montréal) plus tôt dans la journée et le second rappelé de Belleville, ne sont pas arrivés à Columbus à temps. Ce dernier est arrivé en deuxième sans son équipement et il n’a donc pas pu jouer.

Peca, lui, s’est présenté au milieu de la première période et il venait de faire sa première présence quand Brown a compté son premier but. Plus tard, il a obtenu une passe sur le filet de White, alors que Jayce Hawryluk, acquis de la Floride au ballottage la semaine dernière, a obtenu l’autre, son premier point avec Ottawa lui aussi.

«Il n’y a pas grand-chose qu’on peut dire à un gars qui arrive comme ça au milieu du match, à part “salut, je suis ‘Browny’», a blagué Connor Brown.

Originaire de Petawawa, Peca est heureux d’obtenir une chance de revenir dans la LNH, avec le club de son patelin par surcroît. 

«J’ai su à midi que j’étais échangé, j’ai pris un vol à 14 h et je suis arrivé ici à 19 h. Je me suis habillé le plus vite possible... Je n’ai pas eu trop le temps de penser à quoi que ce soit, j’ai juste joué sur mes instincts... Il y a une chance pour un gars comme moi avec une telle organisation avec plusieurs jeunes joueurs», a-t-il souligné.

>> Sommaire du match

+

RETOUR REPOUSSÉ POUR RYAN

COLUMBUS — En matinée, Bobby Ryan s’attendait à affronter les Blue Jackets pour ainsi amorcer son retour après une absence de trois mois pour reprendre le contrôle de sa vie.

Finalement, les Sénateurs ont décidé d’attendre une journée de plus pour le lancer dans la mêlée. Il sera donc appelé à remplacer Anthony Duclair mardi à Nashville, contre les Predators.

«Il y a un certain protocole que nous devons suivre. Nous sommes là pour appuyer Bobby et nous sommes très fiers de la façon dont il a parlé de ses batailles (contre l’alcoolisme) et nous allons tout faire pour qu’il ait du succès cette année. Nous avons décidé que de le faire jouer un premier match dans le cadre d’une série de deux en 24 heures ne serait pas la chose la plus intelligente à faire. Il y a certaines choses que nous devons faire aujourd’hui que nous ne pourrions probablement pas réaliser», a indiqué Dorion.

«Il y avait une possibilité que la date (de son retour) soit devancée, en se basant sur le nombre de gars qui étaient dans l’avion et ce qui pourrait se passer. J’espérais jouer un de ces deux matches sur la route de toute façon», a souligné Ryan, qui avait pourtant espéré vendredi dernier que son premier match soit à domicile.

C’était un autre élément d’une journée rocambolesque pour les Sénateurs, culminant en un match assez bizarre contre les Jackets. «C’est toujours difficile de perdre en prolongation, a noté le gardien Marcus Högberg, qui n’avait rien à se reprocher, et qui y est habitué (huit revers en prolongation ou tirs de barrage). J’ai tenté de rester calme et de faire les arrêts... Le match était le même, les gars ont bien joué devant moi même si la journée a été difficile pour toute l’équipe. J’ai quand même aimé la façon dont on a travaillé. Je me suis préparé comme d’habitude.»