Mark Stone est considéré comme le véritable leader chez les Sénateurs d’Ottawa. Celui-ci tentera de s’entendre avec l’organisation alors que son contrat arrivera à échéance au terme de la présente campagne.

Les dossiers de Duchene et Stone suivis de près

NASHVILLE — Les Sénateurs d’Ottawa n’attirent pas de grosses foules au Centre Canadian Tire cette saison, mais à l’approche de dates cruciales dans la LNH, il y a de plus en plus de dépisteurs professionnels d’équipes adverses qui épient leurs faits et gestes.

Ils étaient une douzaine dimanche lors de la visite des Bruins de Boston, et ça, ce sont ceux qui étaient sur la liste officielle affichée sur la galerie de presse. Il y en a toujours certains qui préfèrent être incognito dans les gradins.

Pendant cette rencontre où les hommes de Guy Boucher ont bien tenu leur bout pour finalement s’incliner 2-1 en prolongation, l’un d’entre eux s’est entretenu avec Le Droit et le sujet de conversation était évidemment l’avenir des trois joueurs autonomes sans compensation potentiels des Sénateurs l’été prochain, soit Matt Duchene, Mark Stone et Ryan Dzingel.

Duchene a raté ce match en raison de l’élongation musculaire à l’aine qu’il a subie jeudi dernier contre le Canadien de Montréal, qui le tiendra à l’écart pour plusieurs semaines. Cette blessure survient à un bien mauvais moment, lui qui était le meilleur compteur de l’équipe cette saison alors que son agent Pat Brisson a entamé des négociations pour une prolongation de son contrat. Le reste de la LNH va suivre avec intérêt les développements de ce dossier.

«J’imagine que s’ils n’arrivent pas à s’entendre, il va être sur le marché des échanges. Je ne suis pas certain que je m’engagerais envers lui pour huit ans à un salaire de plus de 8 millions $ après avoir vu le vidéo dans le Uber. S’ils décident de l’échanger, ils pourraient probablement aller chercher un premier choix, un espoir de niveau B et un joueur. Ils pourraient ajouter une provision qu’un autre choix de première ronde s’ajoute si le club qui l’obtient parvient à lui faire signer un contrat et qu’il n’est pas juste un joueur de location», a confié ce dépisteur d’une formation de l’association Ouest.

Stone a compté l’unique but des siens dans ce match, ce qui lui donne une séquence de cinq matches avec au moins un point. Guy Boucher l’a encore louangé après le match, disant qu’il est «tout un leader, en l’absence des autres (Duchene et Ryan), il sait qu’on a besoin de lui pour diriger l’attaque et il a amassé trois points (deux passes samedi dans un gain de 2-1 contre Pittsburgh) en fin de semaine», a-t-il lancé.

Officiellement, les négociations pour une prolongation de contrat avec Stone ne peuvent commencer que le 1er janvier, vu qu’il a signé un contrat d’un an pour 7,35 M $ l’été dernier, mais ses agents Don Meehan et Craig Oster, de Newport Sports, ont été vus la semaine dernière au CCT, eux qui représentent aussi Dzingel.

«Stone a le gros bout du bâton, il pourrait aller dans le bureau (du DG Pierre Dorion) et demander 10, 12 ou même 15 millions $. Est-ce qu’ils ont l’argent pour le payer ? Il est le meilleur joueur du club et leur leader. Est-ce qu’il va accepter un hometown discount pour permettre à l’équipe de signer les 10-12 autres morceaux que ça va prendre pour gagner une coupe Stanley ?», a demandé notre source. Le cas de Dzingel est une moins grande priorité pour Dorion, mais il reste quand même qu’il a compté son 12e but de la saison samedi, celui de la victoire contre les Penguins.

+

ELLIOT ET CAREY RAPPELÉS

En dressant la liste des blessés de son équipe dimanche soir, et en notant que les défenseurs Dylan DeMelo et Mark Borowiecki ne seraient probablement pas du voyage de cette semaine à Nashville, Detroit et Montréal, l’entraîneur-chef des Sénateurs Guy Boucher avait parlé que son club rappellerait un défenseur et un attaquant.

C’est effectivement ce qui s’est passé lundi alors que l’équipe a rappelé le défenseur Stefan Elliott, obtenu la semaine dernière des Penguins dans un échange de joueurs des mineures, et l’attaquant Paul Carey, qui avait joué cinq matches avec l’équipe en début de saison (aucun point), du club-école de Belleville.

Avec les petits Senators, Carey a récolté 19 points, dont 4 buts, et Elliott a compté un but lors de ses trois matches avec Belleville en fin de semaine après avoir amassé huit points avec Scranton/Wilkes-Barre.

Âgé de 27 ans, le hockeyeur natif de Vancouver a 84 matches d’expérience dans la LNH, avec le Colorado, l’Arizona et Nashville (deux parties). Il portera le numéro 29.