Mark Stone a terminé la soirée avec cinq points, dont ses 100e et 101e buts en carrière.

Les Devils victimes de la frustration des Sénateurs

Les Sénateurs d’Ottawa ont passé leurs frustrations accumulées sur le dos des Devils du New Jersey mardi soir au Centre Canadian Tire.

Après avoir tenu une réunion de joueurs après leur revers de dimanche contre Tampa Bay, puis avoir dû discuter d’un triste épisode qui a vu plusieurs membres du club critiquer l’entraîneur adjoint Martin Raymond dans une vidéo qui s’est retrouvée sur YouTube, ils ont explosé en offensive dans un gain de 7-3 devant une petite foule de 12 491 amateurs.

Mark Stone a pris les choses en main avec deux buts et trois passes alors que deux jeunes joueurs qui étaient dans le fameux Uber se sont aussi illustrés, Thomas Chabot avec un but et deux passes ainsi que Colin White avec deux buts.

Matt Duchene, qui avait eu une conversation avec Martin Raymond surveillée par plusieurs caméras à la fin de l’entraînement matinal, a aussi contribué avec trois passes.

«Je ne peux pas trop en parler présentement, mais je veux profiter de cette occasion pour présenter mes excuses sincères à Marty Raymond, il est toute une personne, tout un entraîneur et il ne méritait pas ce que nous avons dit à son sujet. C’est tout ce que je peux dire malheureusement pour l’instant, mais c’est sincère, en mon nom et celui de mes coéquipiers», a déclaré Duchene après le match.

«C’était une énorme victoire, les derniers jours ont été difficiles pour bien des gens. On avait besoin de répondre et on l’a fait. C’était bien. Nous avons composé avec les choses, tout dans ce vestiaire est beau... Quand j’ai parlé avec Martin ce matin, c’était une conversation normale de hockey, on a parlé de hockey», a-t-il ajouté.

C’était pourtant bien mal parti pour les locaux alors que les Devils ont pris les devants 2-0 sur les buts de Taylor Hall et Kyle Palmieri avant que le match soit vieux de 12 minutes. Chabot et Stone ont compté à 53 secondes d’intervalle pour ramener les deux clubs à égalité, et trois buts en deuxième période ont permis aux Sénateurs de prendre le contrôle du match.

Le deuxième but du match de Stone a chassé le gardien partant Cory Schneider de la rencontre après qu’il ait accordé quatre buts sur 22 lancers, à son deuxième départ de la saison seulement (il se remet d’une opération aux hanches). Keith Kincaid a pris la relève et il a alloué le deuxième but de White en fin de deuxième tiers. Ryan Dzingel et Travis Zajak se sont échangés des buts en troisième période, alors que Magnus Paajarvi a complété dans un filet désert.

«Nous avions perdu six de nos sept derniers matches, donc on avait besoin d’une victoire. On n’a pas joué notre meilleur hockey au cours des deux dernières semaines. Gagner peut aider cette équipe à aller de l’avant», a souligné Stone, qui a récolté ses 100e et 101e buts en carrière.

À l’autre bout, Craig Anderson a été encore une fois solide en repoussant 31 lancers des visiteurs. Il a cependant dû quitter avec cinq minutes à faire en raison d’une blessure et Mike McKenna est venu en relève effectuer six arrêts pour le sauvetage.

Les Sénateurs, qui ont ramené leur fiche à ,500 (6-6-3) avec ce 900e gain de leur histoire, vont maintenant recevoir les Golden Knights de Vegas et l’ancien capitaine du Canadien, Max Pacioretty, jeudi soir.

+

CHABOT DÉJÀ UNE «SUPERÉTOILE»

Seulement deux des six joueurs qui étaient dans le fameux Uber en Arizona ont rencontré la presse après le gain convainquant des Sénateurs, Matt Duchene et Colin White.

Thomas Chabot a connu un tout aussi gros match, sinon plus, avec son but et ses deux passes pour porter sa récolte cette saison à 20 points, lui qui a décoché neuf tirs  au but. Il est le quatrième compteur de la ligue tout court, à quatre points de la tête. Ses 20 points sont une marque d’équipe pour un défenseur après 15 matches, éclipsant les 17 amassés par Erik Karlsson en 2013-2014. C’est arrivé seulement sept fois qu’un Sénateur atteigne le cap des 20 points si vite, le dernier étant Daniel Alfredsson en 2000-2001.

«J’aimerais dire que je suis surpris, mais je ne le suis pas, a dit Duchene. Il a montré ses habiletés l’an passé. Il est incroyable, il contrôle le match. Il fait face à l’adversité. Il est déjà une superétoile et s’il continue comme ça, il va être un candidat au trophée Norris dès cette année. On a besoin de ça de lui.»

White, de son côté, savourait son premier doublé en carrière. «C’est une bonne victoire pour nous. Nous avons fait du bon travail pour préserver l’avance qu’on avait en troisième. On ne s’est pas assis là-dessus. Pour ce qui est de la vidéo, je ne peux pas en parler, mais nous sommes tous désolés pour Martin Raymond, qui est un gars incroyable. On aime travailler avec lui», a dit le jeune centre de 21 ans.

L’entraîneur-chef Guy Boucher a dit après le match que ses deux vétérans qui ont quitté la rencontre en troisième, le gardien Craig Anderson et l’attaquant Bobby Ryan, «devraient être corrects, c’était une précaution».

«Nous avons continué à faire ce qu’on faisait lors du dernier match [contre Tampa Bay]. C’est une grosse victoire, elles le sont toutes dans la LNH. C’était bien de pouvoir célébrer ça sur la glace avec les gens des Forces armées après coup [pour une photo]... C’est une victoire de caractère, des leaders se sont levés comme [Mark] Stone et [Matt] Duchene, en plus de jeunes leaders qui émergent comme Chabot, qui a connu un soirée incroyable encore une fois... Notre brigade défensive a été très bonne aussi, on a fait de bonnes corrections pour jouer de la bonne façon en troisième période également», a analysé Boucher.


»»» Le sommaire du match