Les coups d'épaule de Karlsson

Erik Karlsson mène souvent les Sénateurs pour le temps de glace, les tirs au but et les points, mais c'est plutôt rare qu'il obtienne six mises en échec dans un match, comme ce fut le cas à Washington mardi.
Une douzaine d'heures plus tard, le coup d'épaule du Suédois à l'endroit de Mikhaïl Grabovsky faisait toujours jaser. « Je ne sais pas qui contrôle les statistiques là-bas, a dit Karlsson hier. Une fois de temps en temps, c'est plaisant de faire quelque chose de différent. Le coup sur Grabovsky, je ne pense pas l'avoir frappé si durement que ça. Il a juste été surpris. »