Les discussions se poursuivent entre le clan de Matt Duchene et le directeur général des Sénateurs, Pierre Dorion.

Les contrats avant les Leafs

TORONTO — Il n’a pas été beaucoup question de la prochaine Bataille de l’Ontario mardi dans le vestiaire des Sénateurs d’Ottawa.

Avant de prendre le chemin de Toronto pour y affronter les Maple Leafs mercredi, les questions contractuelles impliquant les joueurs autonomes potentiels Matt Duchene, Mark Stone et Ryan Dzingel ont pris le dessus dans les conversations, surtout après que le DG Pierre Dorion ait rencontré l’agent du 95, Pat Brisson, la veille.

Dorion a discuté de ces questions brièvement au cours d’une entrevue avec la station radiophonique TSN 1200.

« Évidemment, on ne niera pas que nous avons rencontré des agents, a-t-il indiqué. Pat Brisson [agent de Duchene] était en ville hier. Mais en ce qui a trait à nos joueurs autonomes sans compensation, nos trois joueurs importants, nous avons discuté avec leurs agents. Nous avons fait du bon travail pour garder ces conversations privées. Les négociations se poursuivent et nous espérons les avoir sous contrat à un moment donné. Pour l’instant, on va garder ça entre nous, les agents et les joueurs... Les choses peuvent se faire rapidement quand ça fait longtemps que vous discutez et on sait quand on a besoin d’avoir des contrats en place avec eux. »

Dans le cadre d’une reconstruction de l’équipe, tout le monde s’attend à ce que ces trois joueurs soient échangés si les négociations n’aboutissent pas d’ici la date limite des échanges du 25 février.

Duchene, qui écoule la dernière année d’un contrat lui rapportant 6 millions $ cette saison, a participé aux discussions avec Brisson lundi et il a laissé entendre qu’une date butoir n’a pas été établie.

« On va garder ça à l’interne. Nous avons eu une bonne rencontre, Pierre m’a dit de vous dire qu’il a ramassé la facture, ce qui était bien, a-t-il relaté. Pour le reste, si j’avais un feeling quelconque dans mon for intérieur, j’irais probablement avec ça, mais on n’en est pas là encore rendu à ce point-là... Je n’ai pas pensé au côté monétaire, c’est une partie de tout ça, je ne dirai pas que je jouerais pour rien. Peut-être que je montre trop ma main en disant ça, mais pour moi, ça n’a jamais été une question d’argent. »

Son voisin de casier, Ryan Dzingel, a aussi discuté de sa situation, reprenant sensiblement les propos publiés dans Le Droit lundi. « Je n’y pense pas ou presque. Il y a beaucoup de bons vétérans autour de moi qui me montrent comment me comporter et jouer avec tout ce qui se passe à l’extérieur. Honnêtement, je n’y ai pas pensé, mais quelque chose va arriver assez rapidement. On va voir ce qui va se passer », a-t-il dit.

Pour l’entraîneur-chef Guy Boucher, toutes ces tractations ne devraient pas distraire ses ouailles au cours des prochaines semaines.

« Tout le monde est conscient de la vue d’ensemble. Nous avons plusieurs gars qui ont déjà vécu des dates limites d’échanges à chaque année. Peu importe les circonstances, il va y avoir de l’incertitude au sein de chaque équipe lors des semaines précédentes. Il y en a même pour un club qui y va pour la coupe. On l’a vécu il y a deux ans. Les joueurs savent que tout peut arriver. Ce n’est pas spécifique à cette année. Et oui, je sais qu’il y a de gros contrats [à négocier] avec certains individus. Ça rend les pourparlers plus importants, mais en même temps, l’incertitude n’est pas différente des autres années. On n’en parle pas avec l’équipe, on se prépare pour des matches. Présentement, on parle de Toronto. »

+

Craig Anderson

PROPOS RASSURANTS POUR ANDERSON

Le gardien Craig Anderson, qui affrontera les Maple Leafs mercredi soir pour son 599e match en carrière, a émis le souhait dans notre édition de mardi de rester avec les Sénateurs, possiblement même finir sa carrière avec eux, et son souhait risque d’être exaucé, au moins passé la prochaine date limite des transactions dans la LNH.

«C’est certain que Craig cadre dans nos plans. Il a été excellent cette saison, malheureusement, il a été blessé [en décembre]. Il nous a manqué beaucoup alors qu’il a été absent pendant une séquence difficile pour notre équipe. Il est dans nos plans, il est un pilier devant le filet pour nous. Il est un joueur clé pour nous», a indiqué le DG Pierre Dorion dans le cadre de son entrevue à la radio mardi.