Craig Anderson a dû céder sa place à Marcus Högberg après avoir accordé cinq buts aux Capitals, mardi soir.

Les Capitals rossent les Sénateurs

WASHINGTON — Les Capitals de Washington ont fait une petite faveur aux Sénateurs d’Ottawa en revenant de l’arrière in extremis pour battre les Sharks de San Jose, décevant club dont le choix de première ronde appartient aux seconds, dimanche dernier.

Dans l’optique de la «loterie Alexandre Lafrenière», Alex Ovechkin et compagnie ont fait la même chose mardi.

Meilleure équipe de la LNH quand elle alloue le premier but, et meilleur club tout court au classement général de la LNH, la formation de la capitale américaine n’allait certes pas s’énerver quand les hommes de D.J. Smith ont réussi à se forger une avance de 1-0 au premier tiers mardi soir au Capital One Arena.

Ce qui devait arriver arriva et les Capitals ont explosé pour trois buts sans réplique lors de la période médiane, en route vers un gain facile de 6-1.

La troupe de D.J. Smith se voyait ainsi infliger un cinquième revers de suite. Les Sénateurs encaissaient aussi un huitième revers de suite à Washington, leur dernière victoire remontant au mois de janvier 2014. Ils ont aussi perdu leurs sept derniers matches (0-6-1) contre les champions de la coupe Stanley en 2018.

Washington (30-9-5) a une fiche de 13-8-2 quand l’adversaire ouvre le pointage contre eux.

«On ne leur a rien donné en première, puis nous avons commis des revirements en deuxième, ce qu’ils causent par leur façon de jouer. Ils ont capitalisé sur leurs chances, puis ils nous ont écrasés en troisième, a résumé Smith après coup. Il y a une raison pourquoi ils sont le meilleur club de la ligue. Ils sont gros et forts, ils font de l’échec-avant. C’est une bonne leçon pour nous, on sait ce qu’on doit devenir.»

Artem Anisimov a ouvert le pointage en déjouant son compatriote Ilya Samsonov, mais T.J. Oshie, Radko Gudas et Alex Ovechkin ont répliqué au second tiers. Oshie, son deuxième, et Lars Eller ont ajouté des buts d’assurance en début de troisième qui ont chassé le gardien partant Craig Anderson du match. Il a alloué cinq buts sur 30 tirs alors que Marcus Högberg a arrêté 10 tirs en relève, cédant seulement devant Ovechkin en fin de match. 

Ovechkin enfilait ses 25e et 26e buts cette saison et un 684e en carrière, égalant Teemu Selanne au 11e rang des buteurs de l’histoire de la LNH. En 47 parties contre Ottawa, il a secoué les cordages 29 fois.

«Ils ne nous ont pas surpris, on savait qu’ils ont une bonne équipe. Je pense que nous sommes bien sortis, on a joué une bonne première. Ils ont été meilleurs à partir de la deuxième période. On a quelques jours maintenant pour se regrouper et regarder des vidéos. On a fait de bonnes choses qu’il faut garder, mais il y a encore beaucoup de choses à regarder... On doit continuer à se tenir ensemble pour freiner cette série de défaite. Moi, je continue à croire en cette équipe», a commenté le centre Jean-Gabriel Pageau.

Dans la défaite, l’attaquant Nick Paul s’est blessé à ce qui semblait être la cheville droite en fin de deuxième période et il n’est pas revenu au jeu par la suite. Le défenseur Christian Jaros a aussi été sonné en troisième et il a quitté. «Je ne sais pas si c’est la cheville ou la jambe pour Paul, disons le bas du corps. Il va en avoir pour une couple de semaines certainement, alors que Jaros n’est pas revenu surtout par mesure de précaution. Il semblait correct dans le vestiaire», a indiqué D.J. Smith, qui a dit avoir retiré Anderson «parce qu’il ne méritait pas qu’on laisse l’adversaire marquer impunément comme sur le cinquième but».

«C’est dommage pour Nick, tu ne veux jamais voir ça alors qu’il est devenu un élément important de notre équipe cette saison», a noté Pageau.

Les Sénateurs (16-22-5) iront maintenant passer les trois prochains jours à Détroit avant d’affronter les Red Wings vendredi soir.

+

OVECHKIN EST REVENU À LA CHARGE

WASHINGTON — Dylan DeMelo pensait avoir frustré Alex Ovechkin en arrêtant en plein sur la ligne des buts une rondelle qui venait de passer entre les jambières du gardien Craig Anderson.

C’était alors 2-1 pour Washington et en cas de retour des Sénateurs, ce jeu aurait été le point tournant.

À la place, le capitaine des Capitals est revenu à la charge à sa descente suivante et son tir précis a déjoué Anderson dans la lucarne après être passé entre les jambières du défenseur Christian Jaros.

« Lui et la foule étaient pas mal déçus. J’ai vu la rondelle sur la ligne et j’ai tenté d’arriver aussi vite que possible. C’était bien de l’empêcher de noircir la feuille de pointage, même si c’était juste pour un instant », a raconté DeMelo après le match, lui qui revenait au jeu après une absence de 10 parties en raison d’un doigt cassé.

DeMelo a joué beaucoup à son retour, plus de 26 minutes, aux côtés de Thomas Chabot, qui a joué 29:28 minutes. « Je me sentais bien, quoique j’aurais souhaité faire quelques jeux différemment, même si je pense avoir fait quelques bons jeux contre leurs meilleurs joueurs... En tant qu’équipe, nous avons eu quelques breakdowns et c’est quelque chose qu’on doit éliminer de notre jeu. On doit revenir à ce qu’on sait qui fonctionne pour nous si on veut s’en sortir », a-t-il noté après cette cinquième défaite de suite (0-4-1).

« Ovie [Ovechkin], il va obtenir ses chances, il lance de partout. Il est tellement bon sur les descentes. Arrêter cette rondelle sur la ligne, c’est le genre de chose sur lequel il faut bâtir du momentum. Ça doit venir de l’intérieur, on ne peut pas attendre que quelqu’un d’autre le fasse. Il faut utiliser ces choses-là pour faire tourner le vent un peu », a pour sa part souligné le défenseur Mark Borowiecki.

À LIRE AUSSI : Le sommaire du match