Le gardien substitut Pheonix Copley a récolté son premier blanchissage en carrière en repoussant les 35 lancers des hommes de l’entraîneur-chef Guy Boucher, qui se faisaient passer un coup de pinceau pour la première fois de la campagne.

Les Capitals blanchissent les Sénateurs avant Noël

Les Sénateurs d’Ottawa ont été moins mauvais que la veille au New Jersey, mais ils n’ont quand même pas été de taille pour les champions en titre de la coupe Stanley samedi soir.

Lors de leur dernier match avant une pause de quatre jours pour Noël, les Capitals de Washington sont venus les blanchir 4-0 devant une foule tranquille de 15 605 amateurs au Centre Canadian Tire.

Le gardien substitut Pheonix Copley a récolté son premier blanchissage en carrière en repoussant les 35 lancers des hommes de l’entraîneur-chef Guy Boucher, qui se faisaient passer un coup de pinceau pour la première fois de la campagne.

Son vis-à-vis Mike McKenna n’a rien eu à se reprocher sur les quatre buts des Capitals (22-10-3), effectuant 29 arrêts alors que son adjoint était le jeune Marcus Hogberg, rappelé parce que le gardien numéro un Craig Anderson a subi une blessure mineure au haut du corps lors du revers de 5-2 contre les Devils vendredi soir.

«Ce n’était pas vraiment un match de 4-0. Nos joueurs ont bien joué et ont généré tellement de chances de compter, mais leur gardien a tout arrêté... On a vu la différence entre ce qu’on aspire à devenir et ce qu’ils sont présentement. Ils ont créé des revirements et ont obtenu des chances de compter de haute qualité», a analysé Boucher après le match.

Brett Connolly a ouvert le pointage dès la deuxième minute de jeu en faisant dévier un tir de la pointe, et Matt Niskanen a doublé cette avance en fin de deuxième période sur une descente à deux contre un avec Nicklas Backstrom, un jeu amorcé par le capitaine Alexander Ovechkin. L’auteur de 29 buts cette saison a obtenu cette seule passe au cours de cette soirée où il a décoché six tirs au but, en plus de rater la cible trois fois et de voir deux lancers être bloqués.

Jakub Vrana, après avoir volé la rondelle à Mark Stone, et Michal Kempny, dont le tir a dévié sur Cody Ceci, ont doublé cette avance au deuxième tiers.

«Nous avons obtenu des chances à l’autre bout, mais elles ont eu un coût parfois. On doit trouver un moyen de rendre un tel match plus serré. Ce n’était pas une bonne façon de commencer... Je ne vais pas baisser la tête à cause de cette défaite, c’est ‘business as usual’, je vais continuer à essayer de faire le meilleur travail possible... Ovechkin est encore un bon joueur, il voulait vraiment compter, prenant des tirs sur un avantage numérique à une minute de la fin d’un match de 4-0», a dit McKenna, qui avait été victime du 50e but du numéro 8 des Capitals en 2008-2009 quand il jouait pour Tampa Bay (un but célébré par le Russe comme si son bâton était en feu).

McKenna a obtenu un peu d’aide de l’attaquant Bobby Ryan, qui a sauvé un but au premier tiers en s’étendant de tout son long dans l’enceinte du filet pour bloquer un lancer, avant que le gardien ne s’occupe du retour.

«Quand tu donnes de l’espace en transition à une équipe comme ça, ils vont te faire payer. Ils ont fait des beaux jeux et nous n’avons pas bien réagi. Mais on a aussi fait de bonnes choses, on a lancé beaucoup de rondelles au filet, on n’a juste pas été récompensés pour nos efforts... Sur le tir bloqué, j’ai demandé à l’entraîneur des gardiens si mon style était bon et il m’a dit que je n’avais pas bien contrôlé le retour, mais au moins ça a donné le temps à Mike de revenir faire l’arrêt», a indiqué Ryan.

Copley a probablement réussi son meilleur arrêt de la soirée quand Nick Paul s’est présenté seul devant lui au premier tiers, après avoir déjoué Johh Carlson habilement. «C’était le meilleur match de Paul avec nous», a noté Boucher, qui l’avait inséré dans l’alignement à la place de Tom Pyatt. 

Le défenseur Justin Falk, utilisé de préférence à la recrue Maxime Lajoie (laissé de côté pour la première fois de la saison), n’a pas terminé le match, blessé au haut du corps.

Les Sénateurs (15-18-4) profiteront maintenant d’un congé de quatre jours avant de revenir à l’entraînement pour se préparer en vue de leur prochain match, vendredi à Brooklyn contre les Islanders.