L'attaquant des Sénateurs Brady Tkachuk saute devant le gardien Tuukka Rask afin de laisser passer un tir de son coéquipier Thomas Chabot en deuxième période du revers de 3-2 contre les Bruins samedi soir à Boston. Tkachuk a plus tard récolté un but et une passe.

Les Bruins arrachent un gain aux Sénateurs

Les Sénateurs d’Ottawa ont tenu tête aux puissants Bruins de Boston pendant 59 minutes, mais pour un deuxième match de suite, ces derniers ont arraché une victoire de dernière minute, grâce à un but de David Krejci cette fois.

L’ancien Olympique a rompu une égalité de 2-2 avec 45 secondes à faire en troisième période pour soulever la foule de 17 565 amateurs au TD Garden, qui a apprécié voir ses favoris demeurer invaincus en temps réglementaire à leurs 19 dernières sorties (15-0-4).

Les Sénateurs avaient pris les devants 2-1 grâce à des buts de Jean-Gabriel Pageau au milieu de la période médiane et de Brady Tkachuk en début de troisième. Ce dernier comptait pour un deuxième match de suite et il a aussi préparé le but du Gatinois.

Chris Wagner a cependant créé l’égalité à la neuvième minute de jeu de ce dernier engagement, alors que Brad Marchand avait lancé les locaux en avant lors d’une attaque à cinq au deuxième tiers, complétant une belle passe de Patrice Bergeron.

«Ce n’était pas notre meilleur match, mais on va prendre les deux points. Quand on tire de l’arrière en troisième période, on ne panique pas sur le banc. Sur le but, j’ai juste foncé au filet et la rondelle a dévié sur mon bâton», a raconté Krejci sur les ondes de Sportsnet après la rencontre.

Le gardien des Sénateurs Craig Anderson encaissait une 12e défaite de suite (0-11-1) alors qu’il n’a pas gagné depuis le 17 décembre dernier. Il a fait face à 31 tirs, alors que son vis-à-vis Tuukka Rask a été mis à l’épreuve 19 fois.

«Nous sommes déçus du résultat et de la façon dont nous avons perdu. On doit apprendre des leçons de ça. Afin de gagner, ça prend une série de bonnes habitudes. Sur le but gagnant, nous avons raté deux affectations et nous avons eu un mauvais changement. Ces choses-là ne peuvent pas arriver. Ce n’est pas qu’ils ont été chanceux, on s’est battus nous-mêmes. Si cette équipe est pour grandir, elle va grandir quand elle va arrêter de faire ces erreurs fondamentales. Nos gars ont donné tout ce qu’ils avaient, ils ont bien répondu après les buts. On a bien joué, gagnant plusieurs batailles pour la rondelle contre un club qui en gagne beaucoup. On peut retirer beaucoup de positif, mais le négatif est le plus gros négatif. Le négatif est qu’on s’est battus nous-mêmes à la fin et ça doit cesser», analysait l’entraîneur-chef par intérim Marc Crawford après coup.

Avec ce revers, les Sénateurs ont été mathématiquement éliminés de la course aux séries éliminatoires. Ils ont pris la direction de Philadelphie immédiatement après le match alors qu’ils rendront visite aux Flyers lundi soir.