Robin Lehner sera en quête d'une première victoire depuis le 4 février dernier, ce soir, face au Lightning.

Lehner n'est pas le seul responsable

Robin Lehner ne sera pas le seul bouc-émissaire à la suite de cette défaite. Paul MacLean a répété plus d'une fois durant sa conférence de presse d'après-match que le gardien n'a pas reçu tout le soutien qu'il aurait mérité.
«C'est assez simple. En première période, nous avons commis quatre revirements dans notre territoire. Ils en ont profité pour marquer quatre buts», analyse l'entraîneur.
Le premier but de la soirée a été marqué à la suite d'une bourde monumentale de Cody Ceci. Sans doute sa pire gaffe depuis le début de sa carrière dans la LNH.
Jared Cowen a connu une autre soirée difficile. Avec son nouveau partenaire défensif Eric Gryba, il s'est retrouvé sur la glace lors des trois buts suivants.
Si on fait le total, Cowen présente un différentiel de moins sept à ses deux derniers matches.
Le capitaine Jason Spezza s'est porté à la défense de ses coéquipiers. Oui, les Sénateurs ont été défaits 7-2 à Boston dans le dernier match avant la pause olympique. Oui, ils viennent de subir une deuxième dégelée consécutive.
«Il ne faut cependant pas établir de liens entre les deux parties. Ces deux parties ont été très différentes», croit-il.
Boston, c'était un très mauvais match. Les Sénateurs ont été mauvais d'un bout à l'autre. «Ce soir, nous avons connu un bon départ. Nous avons obtenu des chances», croit-il.
Il faut reconnaître que les Sénateurs dictaient l'allure du match pendant la première moitié de la période. Quelques secondes avant le revirement de Ceci, les Sénateurs avaient l'avantage d'un homme. Bobby Ryan a hérité de la rondelle devant le filet. Il aurait facilement pu marquer mais il ne l'a pas fait.
«Je m'en veux. Si j'avais marqué ce but, le match aurait été différent», croit-il.
«C'est sans doute vrai, croit Jason Spezza. Si nous avions pu marquer le premier but de la partie, nous les aurions obligés à jouer sur les talons...»