Robin Lehner

Lehner devant le filet contre le CH

Quand les Sénateurs d'Ottawa ont pris le train vers Montréal vendredi après-midi, Craig Anderson était à bord du wagon qu'ils ont nolisé.
Le gardien numéro un n'affrontera cependant pas le Canadien samedi soir au Centre Bell, il se contentera d'un rôle de spectateur alors que Robin Lehner sera délégué entre les poteaux et que Nathan Lawson, rappelé du club-école de Binghamton, sera son substitut.
L'entraîneur-chef Paul MacLean a indiqué vendredi qu'Anderson était encore trop mal en point pour retourner sur la patinoire, lui qui n'était pas à l'entraînement. Mais il est possible qu'il soit en mesure d'affronter son ancien club, l'Avalanche du Colorado, qui s'amènera au Centre Canadian Tire dimanche à 17h.
«Il ne sera pas disponible [samedi soir], mais il n'est pas à l'écart pour dimanche, pas encore en tout cas. Il pourrait patiner [samedi]. On veut juste s'assurer qu'il soit capable de jouer quand on va avoir besoin de lui», a indiqué MacLean.
Anderson a quitté le match de lundi dernier contre Nashville quand son coéquipier Milan Michalek est entré en collision avec lui, mais il avait aussi été sonné précédemment par un tir de Shea Weber sur une épaule.
Plus tôt cette saison, il avait aussi raté deux parties en raison d'une blessure au cou subie lorsque Valeri Nichushkine, des Stars de Dallas, lui était rentré dedans. «C'est une combinaison de tout ça», a ajouté MacLean.
MacLean loin d'être inquiet
Ce dernier ne s'inquiète pas trop de lancer son gardien recrue, Lehner, dans la mêlée pour un match qui revêt une importance capitale pour son club. Les Sénateurs accusent cinq points de retard dans la course pour la dernière place donnant accès aux séries éliminatoires, et ce, avec 17 parties à jouer.
«On lui a déjà fait jouer des matches à Détroit, à Boston, à Toronto. Il a déjà joué à Montréal. Il est dans le processus d'apprendre à être un gardien régulier dans la LNH et c'est sa prochaine chance de montrer qu'il peut l'être. On s'attend à ce qu'il joue bien», a-t-il dit.
Chassé du filet à mi-chemin de son dernier départ, un revers de 6-1 contre Détroit le 27 février dernier, Lehner se disait prêt à faire face à la musique. C'est d'ailleurs au Centre Bell qu'il avait pris part à son premier match dans la LNH, le 16 octobre 2010, étant appelé à remplacer Brian Elliott pendant un peu moins de cinq minutes en raison d'un bris d'équipement. Il avait alors repoussé les trois lancers auxquels il avait fait face, et il a une bonne fiche (1-0-1, moyenne de 1,85, taux d'efficacité de ,951) contre le Tricolore depuis.
«C'est un amphithéâtre où c'est amusant de jouer et l'enjeu va être très grand pour nous. C'est une belle chance qui s'offre à moi, a souligné le cerbère suédois de 22 ans. Ça va s'ajouter à la bonne expérience acquise cette saison. En première moitié, tout allait bien, puis en deuxième, j'ai eu quelques mauvais matches que j'aimerais ravoir.»
Lehner ne demanderait pas mieux que de voir Carey Price revenir au jeu ce soir pour le Canadien. «J'ai joué contre lui à quelques reprises et il est un excellent gardien. Il représenterait une excellente addition pour leur équipe», a noté celui qui avait été la première étoile d'un gain de 4-1 contre le Canadien (et Price) le 7 novembre dernier, tandis qu'il s'était incliné 4-3 en fusillade contre eux le 13 mars 2013 au Centre Bell.
Lors du dernier match entre les deux clubs, une victoire de 5-4 en prolongation du Canadien le 16 janvier dernier, Price avait été spectaculaire face aux 44 lancers des Sénateurs. Depuis, il a ajouté une médaille d'or olympique à son curriculum vitae.
«Il est un des meilleurs de la ligue et s'il est de retour, leur club se trouve à être amélioré et ça va ajouter un autre défi pour nous.
«On a eu un peu de succès contre lui en séries l'an passé, mais il a aussi connu de bonnes soirées contre nous. Comme il a raté un peu de temps, il va falloir le mettre à l'épreuve tôt dans le match, mais s'il joue, c'est qu'il se sent bien et il ne nous fera pas de cadeau. Gagner la médaille d'or va certes lui donner beaucoup de confiance, on espère juste qu'il n'en aura pas trop», a noté le capitaine Jason Spezza, qui cherchera à ajouter à sa récolte de 60 points (28 buts) en 52 parties contre Montréal.