Cyril Leeder, président des Sénateurs d'Ottawa, et l'un des organisateurs du Championnat mondial de hockey féminin.

Leeder offre ses excuses aux partisans

La direction des Sénateurs offre ses excuses aux partisans.                
Le président de l'équipe, Cyril Leeder, a personnellement envoyé un mot aux détenteurs de billets de saison hier matin.
Quelques heures plus tard, il a insisté pour rencontrer les journalistes afin de transmettre son message à tous les autres fans.
Il avait en fait trois choses à dire.
«D'abord, il est important que vous sachiez que nous sommes désolés. Désolés que vous ayez eu à endurer les effets négatifs d'un conflit de travail prolongé. Nous voulons ensuite vous assurer que nous allons tout faire dans les prochains mois et dans les prochaines années pour mériter votre confiance et votre respect.»
«Nous tenons cependant à vous rappeler que nous avons passé 20 années à tisser des liens et à développer des relations avec nos partisans. Nous espérons que tout n'a pas été détruit au cours des derniers mois.»
À n'en point douter, M. Leeder prend au sérieux les menaces de boycott qui circulent sur les réseaux sociaux.
L'homme qui oeuvre chez les Sénateurs depuis le premier jour affirme pourtant que les affaires fonctionnent assez bien. Le nombre de détenteurs d'abonnements qui ont demandé un remboursement durant le lock-out est minime. Des fans qui s'ennuient auraient déjà commencé à téléphoner à la billetterie dans le but de se procurer des billets individuels.
Ces derniers seront mis en vente dès que le calendrier de la saison régulière sera complété.