Thomas Chabot a marqué son sixième filet de la saison mercredi soir.

Le Wild s'impose face aux Sénateurs

ST. PAUL, MINNESOTA — Les Sénateurs d’Ottawa commencent à prendre goût à jouer du hockey de rattrapage, mais ils n’arrivent pas à finir le travail.

Ils ont effacé un déficit de trois buts après 40 minutes de jeu mercredi soir au XCel Energy Center, créant l’égalité 4-4 avant de s’incliner 6-4 devant le Wild du Minnesota, qui a offfert une soirée divertissante à ses 19 035 amateurs rassemblés au XCel Energy Center.

Un but en désavantage numérique de Thomas Chabot a mis le feu aux poudres, et le premier but en carrière de Christian Jaros avec un tir de la pointe a continué la remontée complétée quand Colin White a marqué sur une passe de Tom Pyatt, son premier point de la saison.

Christian Jaros

Il avait beau ne rester qu’un plus de cinq minutes à jouer, l’entraîneur du Wild Bruce Boudreau a sorti son crochet pour retirer son gardien partant Devan Dubnyk à la faveur d’Alex Stalock et la stratégie a porté fruit puisqu’Eric Staal a compté son deuxième du match pour relancer les locaux en avant. Stalock a repoussé le seul tir qui s’est rendu jusqu’à lui pour mériter le gain.

Le Wild, un des bons clubs dans l’Ouest avec sa fiche de 13-7-2, mettait fin à une courte série de deux défaites consécutives en infligeant un deuxième revers de suite à la troupe de Guy Boucher, qui revient donc sous la barre des ,500 à nouveau (9-10-3). Ils s’étaient inclinés 7-5 contre la Floride lundi en effectuant deux remontées qu’ils n’ont pu compléter. C’était la 15e fois en 22 matches cette saison que les Sénateurs allouaient quatre buts ou plus à l’adversaire, ce qui explique leur 31e place dans la LNH au chapitre des buts alloués.

«C’est une bonne remontée qui montre qu’on a beaucoup de caractère encore une fois, mais je pense qu’on doit trouver le moyen de commencer les matches dès le départ. On a bien commencé lors des 10 premières minutes, puis on a ralenti lors des 10 dernières. On contrôle ça, on doit faire mieux», a dit Chabot après coup, lui dont c’était le premier but en désavantage en carrière et qui a joué plus de 27 minutes dans ce match.

Les Sénateurs sont aussi bon derniers dans le circuit Bettman pour ce qui est de l’efficacité en désavantage numérique (68,2 %), et c’était encore pire à l’étranger (60,9 %), des chiffres qui ne s’amélioreront pas alors qu’ils ont alloué deux buts en quatre chances.

Le centre Chris Tierney, qui a dit après coup que la remontée «a été pour rien», a réussi le premier but des siens quand il a complété une passe de Mikkel Boedker sur une descente à deux contre un. Pour Boedker, il s’agissait d’un 300e point en carrière. Avant ces deux buts, la meilleure chance de compter des Sénateurs est survenue sur leur premier lancer du match, quand Ryan Dzingel s’est échappé, mais qu’il s’est buté au gardien Dubnyk.

Ses coéquipiers du Wild l’ont ensuite très bien protégé, Ottawa n’obtenant que quatre lancers pendant l’engagement, avant de lui procurer une avance de 2-0 en fin de premier tiers.

Jordan Greenway et Matt Dumba, avec 11 secondes à faire au premier tiers, ont lancé les locaux en avant avec un puissant tir sur réception en avantage numérique, à quatre contre trois alors que Brady Tkachuk et Chabot étaient au cachot pour Ottawa. Staal a réussi l’autre filet en attaque massive pendant la période médiane pour faire 3-0. Après la réplique de Tierney, Dumba a ajouté son deuxième de la rencontre avec un tir faible de l’enclave qu’Anderson n’a jamais vu.

L’attaque à cinq normalement productive orchestrée par Boucher cette saison a été blanchie en quatre chances, incluant deux en troisième période qui auraient pu permettre aux Sénateurs de revenir encore plus dans ce match.

«Chaque défaite fait mal. On a eu une poussée majeure pour égaler le match, puis la chose qui nous cause le plus de problèmes, se défendre dans notre zone, nous a fait mal. C’était une couverture facile devant le but, d’une passe venant de derrière le filet», a analysé l’entraîneur-chef Guy Boucher.

Jaros, de son côté, savourait son premier but: «C’est décevant que ça arrive dans une défaite, mais je suis content d’obtenir finalement mon premier but. On a juste besoin de jouer comme on a joué en deuxième et troisième périodes. J’ai failli compter sur la même présence après mon but, dommage, j’ai frappé le poteau», a noté le jeune arrière slovaque.

Les Sénateurs ont quitté immédiatement après le match afin de prendre le chemin de Dallas, où ils affronteront des Stars décimés par les blessures vendredi soir lors du deuxième match de ce voyage qui en compte quatre.

>> Sommaire du match