Jean-Gabriel Pageau et ses coéquipiers sont emballés par la perspective de rattraper le Canadien. Mais pas Guy Boucher.

Le premier rang à la portée des Sénateurs

C'est connu, Jean-Gabriel Pageau aime bien se mesurer au Canadien de Montréal. Dans une certaine mesure, il pourra le faire très souvent d'ici la fin de la saison. Les Sénateurs d'Ottawa auront la chance de ravir à leurs rivaux québécois le premier rang de la section Atlantique.
Le Canadien vient d'entreprendre sa semaine de relâche. Ils s'accrochent à leur place au sommet, eux qui ont récolté 70 points en 58 parties.
Les Sénateurs accusent un retard de six points. Ils ont cependant joué cinq matches en moins.
Ils auront la chance de combler l'écart en jouant quatre matches dans les six prochains jours.
« C'est le fun de savoir qu'on a une chance, lance le centre gatinois. Au début de la saison, quand le Canadien gagnait presque tous ses matches, je n'aurais jamais cru qu'on aurait un jour la chance de les rattraper. »
Son expérimenté coéquipier Chris Kelly semble tout aussi emballé par la perspective de remporter un championnat en saison régulière.
« L'été dernier, quand j'ai choisi de revenir à titre de joueur autonome, j'aimais notre alignement. Je trouvais que nous avions de bons gardiens et de très bons défenseurs. Nous avions aussi une bonne profondeur à l'attaque. Le groupe a tellement progressé dans les derniers mois... C'est impressionnant. Ça donne le goût de se présenter à l'aréna chaque matin. »
Les Sénateurs ont remporté le championnat de leur section à quatre occasions dans leurs 23 premières saisons. La dernière fois, c'était en 2006.
Tout le monde, à Kanata, semble emballé à l'idée de renouer avec cette tradition.
Sauf, peut-être, Guy Boucher.
« Oh, mon Dieu ! Je serai franc, c'est vraiment la dernière chose à cocher sur ma liste », a-t-il répondu, énergiquement, lorsque la possibilité d'un championnat en saison régulière a été mentionnée en sa présence.
« Dans la LNH, tout ce qui compte, c'est d'accéder aux séries. Le reste... Ta position au classement... L'identité de tes adversaires... Des fois, tu finis en première position, t'as l'avantage de la glace et ça ne t'avantage pas du tout », a-t-il enchaîné.
« Je me souviens d'une année, à Tampa. Nous avons affronté les Penguins de Pittsburgh en première ronde. Ils étaient en feu. Nous les avons éliminés en sept parties. Ensuite, nous avons affronté les Capitals de Washington, qui avaient conservé la meilleure fiche de toute la Ligue. Nous avons gagné en quatre parties. Nous n'avions pas l'avantage de la glace dans ces deux séries. »
Neil en uniforme
Les Sénateurs ont réussi à progresser de façon constante, entre autres, parce qu'ils ont su éviter les blessures graves.
Clarke MacArthur fut le seul membre important de l'équipe à s'absenter pour une période prolongée, cette saison.
Mardi, alors que l'équipe affrontera les Sabres de Buffalo, Boucher devra encore une fois rayer deux joueurs en santé de sa formation.
Il a déjà expliqué que le vétéran Chris Neil n'en sera pas un.
L'homme fort retrouvera sa place dans le quatrième trio.
« Je me concentre uniquement sur nos besoins actuels, dit Boucher. Dans les derniers matches, nous avions besoin de vitesse pour franchir la ligne bleue adverse. Maintenant, quand je pense à nos matches précédents contre les Sabres, j'arrive à la conclusion que nous avons manqué de robustesse. C'est pourquoi nous avons besoin de Neiler. »
Utiliser Anderson intelligemment
Craig Anderson sera le gardien des Sénateurs, mardi. Ce n'est pas une surprise. Il a signé un blanchissage à sa dernière sortie, samedi. Dans la LNH, on retire rarement un gardien après un jeu blanc.
Cela dit, après une aussi longue période d'inactivité, les entraîneurs devront faire preuve de prudence dans leur utilisation de leur gardien de buts numéro un.
« Ce n'est pas tant la prudence, mais l'intelligence qui sera importante, croit Guy Boucher. Il faudra s'assurer de lui confier un nombre raisonnable de départs. Il faudra lui laisser un peu de temps pour bien se reposer. »
Traduction : Mike Condon ne devrait pas se tourner les pouces au bout du banc trop longtemps.
Boucher ne veut pas en dire trop long sur son plan. On peut croire qu'Anderson aura la chance de jouer un premier match sur la route en 2017, jeudi, contre les Devils du New Jersey.
Condon pourrait effectuer sa prochaine apparition le week-end prochain. Les Sénateurs auront alors deux matches à disputer en autant de jours.