Le défenseur franco-ontarien Marc Méthot n'était pas en uniforme jeudi soir.

Le mystère plane dans le dossier Méthot

Quelque chose ne tourne pas rond dans le dossier de Marc Méthot.
Il y a deux semaines, en Floride, Bryan Murray avait utilisé les médias pour lancer un message à son défenseur franco-ontarien.
Blessé, Méthot n'avait pas encore disputé un seul match en saison régulière. Découragé, le directeur général avait dit qu'il devrait bien se résoudre à jouer un jour ou l'autre, malgré la douleur.
Cette semaine, Méthot voulait jouer. Mercredi, il a dit qu'il était bien motivé à donner un coup de pouce à Dave Cameron à l'occasion de son baptême de feu au Centre Canadian Tire.
Jeudi matin, après avoir participé à la séance de patinage d'avant-match, son ton avait changé. «Si je suis prêt? Je l'ignore. Je dois parler avec notre thérapeute Gerry Townend. Il me donnera l'heure juste», a-t-il laissé entendre.
Une quinzaine de minutes plus tard, durant sa conférence de presse d'avant-match, Cameron a confirmé que Méthot ne serait pas de la partie contre les Kings.
Quelqu'un dans l'organisation lui a fait comprendre qu'il était préférable pour lui de ne pas jouer.
Une transaction se prépare peut-être. Jeudi soir, six équipes étaient représentées sur la galerie de la presse du Centre Canadian Tire. Les Oilers d'Edmonton avaient envoyé un dépisteur à Ottawa, tout comme les Stars de Dallas, l'Avalanche du Colorado, les Canucks de Vancouver, les Sabres de Buffalo et les Maple Leafs de Toronto.