La présence de Marc Crawford derrière le banc des Sénateurs n’a rien changé pour eux alors qu’ils ont encaissé un septième revers de suite samedi soir à Tampa Bay, le Lightning remportant un 50e gain cette saison par la marque de 5-1. C’était le premier match de Crawford comme entraîneur-chef par intérim après le congédiement de Guy Boucher vendredi.

Le Lightning se moque des Sénateurs de Crawford

Le premier club de Guy Boucher a donné une bonne leçon de hockey samedi soir à celui qui l’avait congédié la veille.

Pour le premier match derrière le banc de l’entraîneur-chef par intérim Marc Crawford, les Sénateurs d’Ottawa n’ont évidemment pas été de taille pour l’équipe qui domine la LNH cette saison, le Lightning de Tampa Bay, qui a remporté un gain de 5-1 devant une salle comble de 19 092 amateurs au Amalie Arena.

La troupe de la capitale a encaissé un septième revers d’affilée, alors que le Lightning rebondissait d’un rare revers, 4-1 à Boston, pour empocher sa 50e victoire de la campagne, égalant le record des Red Wings de Detroit de 1995-1996 pour le moins de matches nécessaires (66) pour atteindre ce plateau.

Tampa Bay (50-12-4) a plus du double des points (104 contre 49) d’Ottawa.

Les Sénateurs avaient remporté une de leurs 22 victoires à Tampa Bay le 10 novembre dernier, 6-4, mais c’était une équipe bien différente, qui comptait encore les Mark Stone, Matt Duchene et Ryan Dzingel, tous partis sous d’autres cieux en fin de semaine dernière.

«Je n’ai pas aimé le nombre de batailles pour la rondelle que nous avons perdues. La LNH est une ligue où tu gagnes habituellement des matches en gagnant des batailles pour la rondelle. Ils étaient tellement en avant de nous à ce niveau. Ça, ce n’est pas seulement relié aux habiletés, c’est une affaire d’engagement. Nous avons du chemin à faire pour être engagés à gagner ces choses-là», a dit Crawford après coup, lui qui avait son nouvel adjoint Chris Kelly à ses côtés derrière le banc pour l’occasion.

Quatre défenseurs différents ont compté pour les locaux, soit Victor Hedman et Ryan McDonagh au premier tiers, puis Erik Cernak et Mikhail Sergachev lors des deux autres périodes. Nikita Kucherov a été l’autre compteur, lui qui a aussi récolté une passe pour porter sa récolte à 106 points cette saison, au premier rang du classement des marqueurs du circuit Bettman. Sur la plupart de ces buts, le gardien Craig Anderson était voilé, lui qui a fait face à 34 tirs en tout.

«Leurs défenseurs étaient actifs, ils descendaient profondément. Ils ont fait du bon travail pour se donner des lignes de tirs et à quelques occasions, ‘Andy’ n’a rien vu et c’est difficile d’arrêter des rondelles que tu ne vois pas», a souligné le défenseur Dylan DeMelo.

Anthony Duclair a réussi le seul but des visiteurs au premier tiers en complétant la belle passe du nouveau-venu Brian Gibbons, atteignant la lucarne avec un tir parfait pour déjouer le gardien Andreï Vasilevskiy. Ce dernier a repoussé 36 lancers pour demeurer invaincu à ses 12 derniers matches (10-0-2, incluant neuf gains de suite).

Son arrêt le plus important a été sur un tir de punition de Bobby Ryan au début du deuxième tiers, peu après le troisième but du Lightning. Accroché par Kucherov, Ryan a tenté sa chance une quatrième fois en tir de pénalité et il n’a toujours compté qu’une seule fois alors que Vasilevskiy a sorti la jambière gauche pour le frustrer.

«J’ai pris le tir que je voulais là-dessus, il a fait un bon arrêt. C’est mon pain et mon beurre, ça aurait pu changer l’allure du match, a dit Ryan. C’était différent avec ‘Cro’ (surnom de Crawford) derrière le banc, il est plus vocal et on a besoin de ça.»

Une des premières décisions de Crawford a été de placer Jean-Gabriel Pageau à droite des recrues Brady Tkachuk et Colin White, l’ancien poste de Mark Stone, mais la décision n’a pas donné les résultats espérés alors que les deux premiers ont fini la soirée avec un différentiel de moins-4 chacun, alors que celui de White était de moins-3. «Ça n’a pas marché», a dit Crawford, qui l’a remplacé par Brian Gibbons en fin de ce match où il a trouvé que le défenseur Thomas Chabot «ressemblait plus au Thomas Chabot qu’on connaît».

Les Sénateurs ont traversé la Floride immédiatement après le match alors qu’ils rendront visite aux Panthers de la Floride à Sunrise dimanche à 17 h.

Pendant ce temps, leur club-école de Belleville a remporté un gain de 4-0 contre le Moose du Manitoba, un 17e match de suite sans défaite en temps réglementaire (12-0-5) alors que le défenseur acquis contre Stone, Erik Brännström, a récolté une passe tandis que Vitaly Abramov a compté un but.