Le Lightning était tout simplement trop fort pour les Sénateurs, lundi soir, au Centre Canadian Tire.

Le Lightning empoche son 60e gain aux dépens des Sénateurs

Pour la soirée de l’autisme au Centre Canadian Tire, les Sénateurs d’Ottawa n’ont pas été en mesure de mettre toutes les pièces du casse-tête ensemble pour empêcher le Lightning de Tampa Bay de mettre la main sur sa 60e victoire de la saison.

Les cousins de l’expansion de 1992 sont devenus la troisième équipe de l’histoire de la LNH à atteindre ce plateau, après les Red Wings de Detroit de 1995-1996 et le Canadien de Montréal de 1976-1977 en remportant un gain de 5-2 devant une foule de 13 628 amateurs.

Meilleur compteur du circuit Bettman, Nikita Kucherov a dirigé l’attaque des visiteurs avec trois passes sur les buts de Yanni Gourde, Mikhaïl Sergachev et Brayden Point lors des deux premiers tiers, portant son total à 125 points cette saison, dont 86 passes. 

Gourde a ajouté un but d’assurance au troisième tiers sur une échappée, peu après que Max Véronneau ait donné espoir d’une remontée aux locaux au début de la troisième période avec un but en avantage numérique.

L’autre but des Sénateurs a été l’œuvre de Brady Tkachuk au premier tiers, un 21e but cette saison pour la recrue. Il établissait ainsi un record d’équipe pour un joueur de 19 ans ou moins, ayant partagé celui-ci avec son ancien détenteur, Alexandre Daigle.

«Nous avons connu de bons moments pendant le match, et ils ont montré pourquoi ils sont la meilleure équipe de la ligue lors des autres moments, a analysé l’entraîneur-chef des Sénateurs Marc Crawford. On a eu des chances profondément dans leur zone après avoir réduit l’écart à 3-2, mais le but de Gourde sur l’échappée nous a brisé les reins. On a fait bien des bonnes choses sur ce jeu, on a sauté sur un retour, on a gardé la rondelle dans leur zone, puis deux de nos joueurs sont entrés en collision en zone neutre et un défenseur a tourné du mauvais côté. Ça ne prend pas une grosse erreur pour qu’un bon club comme ça capitalise. C’était presque un hors-jeu, mais quand tu fais les choses comme il faut, les choses tournent bien pour toi. Tampa Bay a joué comme ça toute l’année.»

Jouant son 400e match en carrière avec les Sénateurs, le gardien Craig Anderson n’a pas pu faire grand-chose sur les filets du Lightning. Il a fait face à 26 tirs.

À l’autre bout, Andreï Vasilevskiy a été mis à l’épreuve à 24 reprises et il demeurait invaincu (13-0-1) cette saison lors de ses départs qui suivaient un revers.

«On a fait du bon travail pendant des bouts du match, mais ce n’était pas pendant toutes les 60 minutes. Une couple de descentes en surnombre et une couple de jeux qu’on aurait dû avoir et ils vont te faire payer le prix, ils n’ont pas besoin de beaucoup d’espace. Ils ont une équipe habile qui joue avec ardeur, c’est pourquoi ils sont au sommet de la ligue, estimait le défenseur Dylan DeMelo. Ils jouent avec beaucoup de confiance et leurs défenseurs bougent bien la rondelle. On peut apprendre des choses d’eux. Le trio (de Gourde-Point-Kucherov) a fait du bon travail pour nous battre au filet sur une couple de buts. Et celui sur l’échappée (de Gourde) nous a fait mal, juste après qu’on ait compté.»

Les défenseurs Christian Wolanin et Cody Ceci ont éprouvé des difficultés contre ce dangereux trio, finissant tous les deux avec des différentiels de moins-3.

Les Sénateurs terminaient ainsi un séjour à domicile de quatre parties où ils ont présenté une fiche de 2-2. Ils iront maintenant jouer leurs deux derniers matches à l’étranger de la saison, mercredi à New York et jeudi à Buffalo, avant de revenir disputer une 82e et dernière partie samedi au CCT, alors que les Blue Jackets de Columbus seront les visiteurs.

+

VÉRONNEAU A SURPRIS VASILEVSKIY

Cette défaite contre le Lightning a permis à Max Véronneau de compter son deuxième but dans la LNH avec le club de son patelin, son premier au Centre Canadian Tire.

L’attaquant recrue arrivé de Princeton il y a deux semaines a marqué en avantage numérique au début du troisième tiers en surprenant le gardien Andreï Vasilevskiy d’un angle très restreint, son tir semblant dévier sur son masque avant de passer par dessus son épaule gauche, du côté rapproché.

Max Véronneau

« C’est un lancer que j’ai essayé souvent, mais je n’avais jamais compté en l’utilisant. Parfois, tu peux prendre un gardien hors d’équilibre, il ne s’attendait probablement pas à un lancer de là », a noté le jeune attaquant originaire d’Ottawa.

« Ils nous ont prouvé pourquoi ils ont le meilleur club de la ligue. Ils sont très habiles et en plus, ils travaillent très fort. On a fait quelques erreurs et ils ont capitalisé dessus. Moi, j’apprends comment jouer à ce niveau-ci, j’essaie de suivre le rythme. Tout le monde est tellement fort », a-t-il ajouté.

Tkachuk impressionné

L’autre recrue qui a déjoué Vasilevskiy, Brady Tkachuk, a aussi été impressionnée par Tampa Bay. « Il y a une raison pourquoi ils ont le meilleur club de la ligue. Leurs quatre lignes, toutes les paires de défenseurs, leur gardien, ils ont un club de hockey incroyable. Ils aspirent à la coupe Stanley et on savait que ce serait un match difficile. On a bien joué pendant la majorité du match, mais il y a eu quelques mauvais bonds et ils ont aussi fait des jeux incroyables. Sur le banc, je regardais ce que leurs meilleurs joueurs faisaient sans la rondelle pour se découvrir, essayer d’apprendre d’eux », a-t-il indiqué, notant que battre le record de 20 buts d’Alexandre Daigle pour un joueur de moins de 20 ans n’était pas un objectif particulier qu’il s’était fixé.

>> Sommaire