Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le gardien des Sénateurs Joey Daccord a été un des trois gardiens sélectionnés par le Kraken de Seattle, avec Chris Driedger et .
Le gardien des Sénateurs Joey Daccord a été un des trois gardiens sélectionnés par le Kraken de Seattle, avec Chris Driedger et .

Le Kraken préfère Daccord à Price

Marc Brassard
Marc Brassard
Le Droit
Article réservé aux abonnés
À défaut d’utiliser ses tentacules pour mettre le grappin sur Carey Price, le Kraken de Seattle s’est tourné vers un gardien des Sénateurs d’Ottawa, Joey Daccord, qui avait celui du Canadien comme idole de jeunesse.

Comme il fallait s’y attendre, le directeur général de la 32e équipe de la Ligue nationale de hockey a écarté du revers de la main les vétérans aux lourds contrats laissés sans protection par son homologue des Sénateurs Pierre Dorion, le gardien Matt Murray et les attaquants Evgenii Dadonov et Chris Tierney, comme il l’a fait pour Price.

««Chaque fois qu’un nom comme ça est disponible, on doit le considérer. On a eu beaucoup de discussions, mais on a emprunté une direction différente», a déclaré Francis pendant un pénible spectacle de dévoilement de ses choix au réseau ESPN, le suspense ayant été éteint plus tôt dans la journée alors que l'identité de la majorité des joueurs sélectionnés a été dévoilée par différents informateurs de réseaux spécialisés.

Daccord, qui avait raconté qu’il portait un chandail de Price à partir de l’âge de 13 ans après s’être incliné 3-1 devant lui en mars dernier, devrait être le troisième gardien du Kraken, qui a aussi sélectionné l’ancien de l’organisation des Sénateurs Chris Driedger, des Panthers de la Floride, ainsi que Vitek Vanesek, des Capitals de Washington. Et il pourra se vanter à ses petits enfants d’avoir été choisi de préférence à Price, un possible futur membre du Temple de la renommée.

Driedger était un des six joueurs sur place pour enfiler le superbe chandail du Kraken, lui qui a paraphé un contrat de trois ans pour 10,5 M $ avec eux pendant qu’ils avaient l’occasion de négocier avec lui, avant qu’il ne devienne joueur autonome sans restriction.

Partageant le même agent que Price, il devait se douter que celui-ci n’aboutirait pas dans l’état de Washington, mais il n’en a rien laissé paraître en point de presse virtuel. «Honnêtement, quand je me suis entendu (avec le Kraken), je n’avais aucune idée qui sera mon partenaire devant le filet. J’ai parié sur moi-même dans cette situation. Vous savez, dans la LNH, il va y avoir de la compétition où que vous alliez. J’y suis habitué, donc je vais me concentrer sur moi-même, j’ai confiance en mon jeu et je vais laisser les autres s’inquiéter du reste», a commenté Driedger après sa sélection, lui qui a passé trois ans dans l’organisation des Sénateurs (faisant trois apparitions dans la LNH en relève) après avoir été choisi en troisième ronde en 2012.

Daccord, ancien choix de septième ronde en 2015 qui avait connu une excellente carrière universitaire à Arizona State était particulièrement attrayant parce qu’il n’a pas besoin d’être soumis au ballottage pour être rétrogradé aux mineures et qu’il a un contrat bon pour encore deux ans où la prochaine saison sera à deux paliers (salaire Ligue américaine de 300 000$, salaire LNH de 750 000$). 

 Il n’a pu être joint pour commenter mercredi, mais sur son compte Instagram, il a partagé un vidéo d’une fête de famille où il n’avait pas l’air trop malheureux de sa sélection.

Les Sénateurs ont certes hésité entre lui et Filip Gustavsson quand est venu le temps de protéger un jeune gardien tout en exposant Murray, leur gardien numéro un sous contrat pour encore trois ans à 6,25 M $/an. Ils ont décidé d’y aller avec Gustavsson qui est deux ans plus jeune et qui a présenté des statistiques plus impressionnantes au cours de son séjour à Ottawa pendant la saison 2021 (fiche de 5-1-2, moyenne de 2,16 et taux d’efficacité de ,933). Daccord avait eu une fiche de 1-3-1 avec une moyenne de 3,27 et un taux d’efficacité de ,897 avant de se blesser sérieusement à un genou, laissant la place à Gustavsson.

Pour les Sénateurs, la perte de Daccord est moins dramatique que celle du défenseur Marc Méthot lors du repêchage d’expansion pour Vegas en 2017. Le club a une bonne profondeur à cette position importante avec Murray et Filip Forsberg au niveau de la LNH, tandis que Gustavsson et Mads Søgaard, qui a présenté une fiche parfaite de 7-0 lorsqu’il a fini sa saison 2021 avec Belleville, devraient se partager le travail avec les petits Senators. Ancien gardien de l’année dans la LHJMQ, Kevin Mandolese risque pour sa part de se retrouver dans la ECHL, à moins que les clubs de la LNH ne décident d’y aller avec trois gardiens à nouveau la saison prochaine. Choix de troisième ronde au dernier repêchage, Leevi Merilaïnen poursuivra pour sa part son apprentissage avec les Frontenacs de Kingston, de la Ligue de hockey de l’Ontario.

Le Kraken de Seattle a préféré Joey Daccord, des Sénateurs, au gardien du Canadien Carey Price, avec son lourd contrat et son état de santé douteux.

Le dépisteur-chef Trent Mann a déjà laissé entendre que son club pourrait sélectionner un gardien au repêchage amateur de vendredi et samedi, mais il serait assez surprenant qu’il utilise le 10e choix au total pour un des meilleurs espoirs à cette position, Jesper Wallstedt ou Sebastian Cossa.

Calendrier pré-saison
Pendant que les noms de la plupart des joueurs sélectionnés par le Kraken ont été dévoilés en journée mercredi par quelques informateurs bien renseignés, les Sénateurs ont annoncé leur calendrier pré-saison en vue du prochain camp d’entraînement, qui débutera le 22 septembre.

Les hommes de D.J. Smith se rendront d’abord à Winnipeg le 26 septembre pour affronter les Jets, après quoi ils affronteront leurs plus proches rivaux, le Canadien et les Maple Leafs de Toronto, trois fois chacun. Les Leafs passeront par le Centre Canadian Tire à deux occasions, les 29 septembre et 4 octobre, tandis que le Canadien sera de passage le 1er octobre. Les Sénateurs seront au Centre Bell les 2 et 7 octobre, avant de conclure les matches d’exhibition en allant au Scotiabank Arena le 9 octobre.

Leur club-école, les Senators de Belleville, amorcera pour sa part sa saison régulière le 15 octobre à Laval, avant de recevoir le Rocket le lendemain pour son match inaugural à Belleville le lendemain, a fait savoir la Ligue américaine de hockey mercredi.