Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le gardien de but gatinois François Brassard
Le gardien de but gatinois François Brassard

Le Gatinois François Brassard au camp des Sénateurs

Sylvain St-Laurent
Sylvain St-Laurent
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Au troisième jour de leur camp d’entraînement, samedi, les Sénateurs d’Ottawa ont enfin dévoilé la liste des participants. 

La liste nous réservait quelques surprises. On a par exemple tôt fait de remarquer la présence du gardien de buts gatinois François Brassard.

Le jeune homme de 26 ans a signé un contrat d’essai.

Officiellement, on retrouve six gardiens, 13 défenseurs et 23 attaquants dans la formation.

Dans les premières séances d’entraînement, Brassard a côtoyé Joey Daccord, Marcus Högberg, Kevin Mandolese et Matt Murray.

Filip Gustavsson serait en ville, mais il n’aurait pas encore foulé la glace. La direction de l’équipe n’a pas fourni d’explications. Dans son point de presse, vendredi, l’entraîneur-chef D.J. Smith a indiqué qu’il n’y a pas de joueurs blessés au sein de l’organisation.

Brassard a sans doute été très agréablement surpris de recevoir cette invitation.

Lors de sa dernière entrevue avec un média d’information, à la fin du mois de novembre, il était un peu découragé. Sans contrat, il était sur le point de s’accorder une année sabbatique de hockey.

Il s’entraînait plusieurs fois par semaine avec des joueurs des Sénateurs, à Kanata.

«Travailler avec eux, ça me donne confiance. Ça me donne le goût de continuer à jouer, parce que j’ai la preuve que je suis capable de jouer avec eux autres sur une base quotidienne. Je reste sharp. On patine juste une heure par jour. C’est rapide. En même temps, ça fait en sorte que l’intensité est élevée, chaque jour», avait-il déclaré.

Les joueurs d’âge junior Ridly Greig, Maxence Guénette et Mads Sogaard n’ont pas été invités au camp.

Tim Stützle devrait se greffer au groupe, éventuellement.

Sa - très satisfaisante - expérience au Championnat mondial junior a pris fin samedi, en ronde quart-de-finale.

Après le match, le jeune prodige allemand a déclaré qu’il s’était déjà procuré un billet d’avion pour Ottawa. Quand il arrivera, il devra respecter une période d’isolement d’environ une semaine.

Trio de leadership

Le camp d’entraînement se poursuit, à huis clos, à Kanata. Dimanche, pour la première fois, des joueurs parleront de leur expérience dans une visioconférence avec les médias. Thomas Chabot, Erik Gudbranson et Brady Tkachuk devraient être les premiers à se prêter à l’exercice.

Ils n’ont pas été choisis au hasard. Ils formeront le trio de leadership des Sénateurs, cet hiver.

Erik Gudbranson (gauche), Thomas Chabot (centre) et Brady Tkachuk (droite) agiront à titre d'assistants-capitaine la saison prochaine.

D.J. Smith a indiqué, il y a quelques jours, que l’équipe n’aurait pas de capitaine. Chabot, Tkachuk et Gudbranson porteront des «A».

Dans le cas des deux premiers, ce n’est pas une surprise.

Gudbranson vient pour sa part de faire son entrée dans le vestiaire des Sénateurs.

Depuis plusieurs années, on vante la maturité et le calme du défenseur franco-ontarien. Il a 28 ans et il a porté les couleurs de quatre formations différentes depuis 2019.

Il vient un peu remplacer le vétéran Ron Hainsey, qui portait un «A» la saison dernière.