Logan Brown a pris le chemin de Belleville après avoir été cédé au club-école des Sénateurs.

Le couperet tombe sur Logan Brown

Au lendemain d’un quatrième revers en autant de sorties du calendrier préparatoire, 3-2 contre le Canadien à Montréal samedi, le couperet est tombé au camp des Sénateurs d’Ottawa.

Quinze joueurs, dont le premier choix de 2016 Logan Brown de même que le gardien Filip Gustavsson et les attaquants Drake Batherson et Rudolfs Balcers (acquis dans l’échange d’Erik Karlsson), ont été cédés au club-école de Belleville, qui amorcera son propre camp d’entraînement lundi.

De plus, le vétéran Jack Skille a été libéré de son entente d’essai professionnel, alors qu’il tentait un retour à la LNH après une saison passée dans la KHL.

Il reste encore 30 joueurs pour la dernière portion du camp des Sénateurs, soit trois gardiens, neuf défenseurs et 18 attaquants.

« Il y a eu des décisions plus difficiles que d’autres. Il y a eu beaucoup de débats, apparemment. Quand Pierre Dorion et les dépisteurs sont descendus, les entraîneurs sont entrés dans le débat. Des décisions ont été prises. Mais ce ne sont pas des décisions finales. Quand on envoie un kid en bas, il n’est qu’à deux heures de route. Dès qu’il fait bien, dès que quelqu’un ne fait pas le travail ou est blessé... C’est la beauté de cette année, nous avons une profondeur dans la Ligue américaine que nous n’avons pas eue depuis que je suis ici. C’est très positif », a commenté l’entraîneur-chef Guy Boucher, samedi soir.

Le retranchement de Brown, qui a récolté une passe sur un but de Cody Ceci contre le Tricolore, augure bien pour d’autres espoirs comme Filip Chlapik et Colin White.

Batherson semblait avoir des chances de commencer la campagne à Ottawa, mais il a paru essoufflé vendredi lors du revers de 5-2 contre Chicago. Le rapide Alex Formenton, son coéquipier avec l’équipe nationale junior du Canada en janvier dernier, a une longueur d’avance. Quelques mois de développement à Belleville ne devraient pas lui nuire.

« Le fait que tous ces jeunes vont jouer ensemble est aussi un point positif, ils devraient avoir une très bonne équipe et connaître beaucoup de succès en tant que groupe. Ça va leur permettre de bien se développer. Nous n’avons donc pas peur de retrancher quelqu’un quand nous pensons qu’il va obtenir du bon temps de glace au lieu de jouer quelques minutes avec nous parce qu’on tente de gagner des matches, c’est certain », a ajouté Boucher.

D’autres coupes

Les autres joueurs retranchés sont le gardien Marcus Hogberg, les défenseurs Andreas Englund et Macoy Erkamps, de même que les attaquants Gabriel Gagné, Joe Labate, Boston Leier, Aaron Luchuk, Stuart Percy, Jack Rodewald, Ryan Scarfo et Andrew Sturtz. Gagné, meilleur buteur à Belleville l’an dernier, a joué samedi soir et il ne s’est pas particulièrement signalé, sauf quand le gardien Carey Price l’a frustré de la mitaine sur une chance de marquer du revers.

Chase Balisy, Julius Bergman, Erik Burgdoerfer, Ben Sexton, Patrick Sieloff et Adam Tambellini sont les autres joueurs qui ont été soumis au ballottage à midi. Ils prendront aussi le chemin de Belleville s’ils ne sont pas réclamés.

Les Sénateurs auront trois jours de pratique avant de disputer leurs deux derniers matches du calendrier préparatoire, jeudi à Chicago et samedi en recevant la visite du Canadien au Centre Canadian Tire.

D’ici là, ils devraient en savoir plus sur le statut de deux blessés mineurs au camp, les attaquants Max McCormick et Jim O’Brien.

« Depuis qu’on a joué un match Rouges contre Blancs, on a séparé nos joueurs plus âgés en deux groupes. Je n’ai pas encore joué avec Zinger (Ryan Dzingel) et (Matt) Duchene, par exemple. Nous allons maintenant avoir moins de défenseurs et des trios qui vont jouer ensemble cette saison, ça va être bon de travailler toute l’équipe ensemble », a noté Cody Ceci samedi.

+

BRADY TKACHUK SE FAIT ENCORE REMARQUER

Les Sénateurs ont beau avoir encaissé une quatrième défaite de suite samedi, il y a eu quelques signes encourageants pour eux.

La tenue du gardien Craig Anderson, de un. Et voir le premier choix Brady Tkachuk compter aux dépens de Carey Price dès le début du match, s’échappant en profitant d’une savante passe de son mentor au camp, Mark Stone, en est certes un deuxième.

« Je pense que j’ai bien commencé le match, mais je peux jouer encore bien mieux que ça. Jouer ici (au Centre Bell) était une des atmosphères les plus cool que j’ai jamais expérimentées, même en match présaison. J’ai beaucoup appris sur le momentum qu’un club local peut accumuler, et comment l’empêcher. Marquer contre Price, c’est assez spécial, il est considéré comme un des meilleurs gardiens au monde. J’ai eu une belle passe de Mark Stone, un des meilleurs joueurs de la ligue à mon avis, et j’ai juste lancé en espérant compter », a raconté Tkachuk après la rencontre.

Ce n’était pas un « vrai » premier but dans la LNH pour lui, donc pour le fils de Keith, ça semble s’inscrire dans l’ordre des choses, tout simplement. Il avait compté deux buts aussi contre les recrues du Tricolore il y a deux semaines au tournoi des recrues présenté à Laval.

« Oui c’est le fun. Je n’ai pas vraiment pensé à ça. C’est drôle comment la vie fait les choses, j’imagine », a-t-il répondu quand il s’est fait demander s’il prenait goût aux affrontements contre Montréal. Rappelons que le Canadien a jeté son dévolu sur le centre Jasperi Kotkaniemi (trois poteaux samedi) avec le troisième choix du dernier repêchage, laissant Tkachuk aboutir à Ottawa avec le quatrième choix. Guy Boucher n’a pas confirmé sa place dans l’équipe pour amorcer la saison, mais c’est tout comme. « Il est très ouvert et facile à diriger, donc c’est plaisant pour un entraîneur. Dès que tu lui demandes quelque chose, il le fait immédiatement. Si tu fais des projections – et c’est mon travail – ça vient clarifier les choses. Il s’adapte tous les jours, il accumule les détails et il le démontre de jour en jour. Jusqu’à maintenant, il est vraiment à la hauteur de nos attentes », a-t-il mentionné.