La troupe de Guy Boucher était blanchie pour une 10e fois cette saison, égalant le record d’équipe établi en 1997–98.

Le 30e rang est assuré

PITTSBURGH — Dans un monde idéal, les Sénateurs d’Ottawa auraient gagné leur match de vendredi soir pour honorer la mémoire de Jonathan Pitre, l’enfant papillon.

Comme eux, les Penguins de Pittsburgh ont porté un écusson avec ses initiales et un papillon et c’est plutôt à eux que ça a porté bonheur alors qu’ils ont remporté un gain de 4-0 devant une salle comble de 18 663 amateurs au PPG Paints Arena.

Les champions en titre de la coupe Stanley, qui avaient éliminé les Sénateurs en double prolongation lors d’un septième match de la finale de l’Est mémorable il y a 11 mois, avaient besoin d’un seul point au classement pour s’assurer du deuxième rang dans la division Métropolitaine, ce qui va leur conférer l’avantage de la patinoire lors de la première ronde contre un adversaire qui reste à être déterminé.

Les Sénateurs (28-42-11) se sont pour leur part assurés de finir au 30e rang du classement général, l’avant-dernier, ce qui veut dire qu’ils auront 13,5 % des chances de remporter la loterie pour le premier choix du repêchage de juin prochain à Dallas, loterie qui aura lieu le 28 avril. Ils ne pourront pas repêcher plus loin qu’au cinquième rang.

«C’est certain que c’était dans notre tête avant la partie (de jouer pour Jonathan Pitre), c’est tout à son honneur qu’on ait eu ses initiales sur notre casque. C’est quelqu’un qui a eu une bonne influence dans la chambre ici, il nous a donné un bel exemple de motivation, de courage, de ne jamais abandonner comme ça. On peut tous se rallier à lui et toutes nos condoléances vont à sa famille, c’est certain qu’il va rester dans notre mémoire», a témoigné le centre gatinois Jean-Gabriel Pageau après le match.

La troupe de Guy Boucher était blanchie pour une 10e fois cette saison, égalant le record d’équipe établi en 1997–98. Le gardien recrue Casey DeSmith a réalisé son premier coup de pinceau en carrière en repoussant 35 tirs, la plupart de routine quoiqu’il a stoppé Tom Pyatt sur une échappée en désavantage numérique au deuxième tiers.

«J’ai essayé de faufiler un revers entre ses jambières, mais si c’était à refaire, j’aurais pris un tir. J’avais quelqu’un qui me mettait de la pression derrière moi, a dit Pyatt. C’est difficile de croire que nous allons finir au 30e rang cette saison, après tout ce qu’on avait fait l’an dernier. Personne ici ne s’attendait à ça, ce fut une longue année décevante et il n’y a plus grand-chose à dire.»

Après un premier tiers sans but, les Penguins ont pris l’option sur la victoire en comptant deux buts de la même façon au cours de la période médiane. Sidney Crosby a d’abord compté de derrière la ligne des buts en avantage numérique après avoir capté le tir hors cible de Phil Kessel avec sa main pour ensuite prendre un tir vif qui a dévié sur un gardien Craig Anderson qui n’a pas eu le temps de revenir à son poteau. Quelques minutes plus tard, Jake Guentzel l’a imité en prenant un retour de la bande pour diriger rapidement un revers en direction du filet, et Anderson a encore une fois été battu de vitesse.

Anderson, qui a fait face à 23 tirs, avait réussi le meilleur arrêt du premier tiers en frustrant un Crosby qui s’est échappé dès la première minute de jeu.

Kessel a ajouté un but d’assurance en troisième période quand Anderson a perdu l’équilibre après avoir fait l’arrêt sur un tir dévié, et Patric Hornqvist a ajouté l’insulte à l’injure avec quatre minutes à faire.

Les Sénateurs ont ainsi perdu leurs six derniers matches de saison régulière à l’ancien Consol Energy Center, où ils ont une fiche de 2-10-1 en 13 visites de saison régulière depuis son ouverture et de 1-6 en séries.

>> Sommaire du match

ÉPAULE DISLOQUÉE POUR HARPUR

Les Sénateurs ont perdu les services du défenseur Ben Harpur au cours de la deuxième période alors qu’il a été poussé sournoisement par Carl Hagelin et qu’il a chuté lourdement dans la bande. 

Le club a annoncé qu’il a subi une dislocation d’une épaule, ce qui veut dire qu’un défenseur devra probablement être rappelé de Belleville pour le match de samedi à Boston pour clore cette saison d’enfer, Guy Boucher ne s’attendant pas à ce qu’Erik Karlsson ne décide de s’amener en renfort pour cette rencontre.

«Nous avons déjà assez d’éclopés comme ça. Quand tu vois un autre gars tomber au combat, c’est malheureux. C’est comme ça que les choses vont pour nous, on va espérer qu’il soit correct», a commenté le défenseur Cody Ceci après ce match où il a joué près de 28 minutes.

«Leurs deux buts de derrière le filet ont fait mal, c’est certain. Mais on a vu (Crosby) faire ça par le passé, il est un gars habile et il peut faire ce jeu... C’est difficile présentement avec tous les gars qui nous manquent. On va finir avec un autre ‘back to back’ et on va faire de notre mieux pour finir ça comme il faut», a-t-il ajouté.

L’entraîneur-chef Guy Boucher se disait pour sa part satisfait de la sortie des siens.

«Nos gars ont donné tout ce qu’ils avaient. C’était un match important pour eux. Nous avons eu le meilleur 35-23 au chapitre des lancers. Ils ont capitalisé sur leurs chances, pas nous. Leurs deux buts en avantage numérique (un en fait), tous deux marqués de derrière le filet, les ont mis sur leur lancée. Ce sont des buts dont il est difficile de se remettre», a-t-il analysé.

Boucher n’a pas vu la reprise du coup de Hagelin et il n’a donc pas voulu commenter à savoir si la LNH devrait imposer une sanction disciplinaire.