Gabriel Landeskog et Nathan McKinnon ont pris les choses en main pour venir à bout des Sénateurs.

L'Avalanche gâche le retour de Duchene au Colorado

DENVER — Matt Duchene a bien essayé de revenir hanter son ancienne équipe.

Le doublé du centre des Sénateurs d’Ottawa ne s’est cependant pas avéré suffisant pour permettre à son club de repartir du Pepsi Center avec une victoire.

Le trio de Gabriel Landeskog, Nathan MacKinnon et Mikko Rantanen a pris les choses en main, se partageant une récolte de 10 points pour permettre à l’Avalanche du Colorado de combler un déficit de 3-1 en route vers un gain de 6-3 devant xxxxx amateurs comblés.

Rantanen, qui a aussi obtenu trois passes pour se hisser au premier rang des compteurs de la LNH, a amorcé la remontée en comptant en avantage numérique au deuxième tiers. Puis quand Carl Soderberg a créé l’égalité sur une autre attaque à cinq au début du troisième tiers, profitant d’un mauvais retour alloué par un gardien Craig Anderson débordé, les Sénateurs se sont écroulés comme un château de cartes.

Landeskog et MacKinnon (un but, deux passes chacun) ont compté à 2:24 minutes d’intervalle et les carottes étaient cuites pour Ottawa, qui amorçait un voyage de trois parties dans le Mid-Ouest en encaissant un deuxième revers de suite.

«J’ai eu la larme à l’oeil quand on m’a honoré, mais à part ça, c’est un revers difficile à avaler. On a joué deux bonnes périodes, mais en troisième, on s’est tout simplement écroulés. Ils ont imposé leur rythme, le point tournant étant une présence où ils nous ont embouteillé dans notre zone comme si c’était un jeu de puissance. On a raté des chances qui auraient pu changer l’allure du match, mais il faut leur donner du crédit, ils étaient ‘crinqués’», a dit Duchene après coup.

Duchene a marqué quatre secondes après la reprise du jeu quand son retour a été souligné à l’écran géant au premier tiers, en faisant dévier un tir de la pointe de Cody Ceci après une mise au jeu gagnée par Colin White. Puis il a marqué sur une descente à deux contre un avec ce même White à peine 12 secondes après que le défenseur Samuel Girard ait compté le premier but de l’Avalanche en milieu de deuxième période. 

Duchene est devenu le premier joueur de l’édition actuelle des Sénateurs à compter contre les 31 clubs de la LNH, exploit réussi par 19 autres joueurs actifs dans le circuit Bettman. 

Ryan Dzingel avait ouvert le pointage en début de rencontre aux dépens du gardien Philipp Grubauer, qui a fait face à 24 lancers, dont seulement quatre au troisième tiers.

Matt Nieto a ajouté l’insulte à l’injure en fin de rencontre, sur une superbe montée de MacKinnon. Anderson a fait face à 37 tirs au total.

C’est un deuxième match consécutif où un trio dominant se charge des Sénateurs, après que celui de Patrice Bergeron ait fait la différence dans un gain de 4-1 mardi. «Si on avait pu écouler cette punition en début de troisième, le résultat aurait pu être différent. Ils ont compté et ils ont obtenu beaucoup de ‘momentum’ avec ça, a souligné l’attaquant Bobby Ryan. La ligne de Bergeron est difficile à ignorer, mais ils (le trio de MacKinnon) sont très bons en possession de rondelle. Ils font tout très bien, ils circulent bien la rondelle en fond de zone, ne commettent pas de revirements et attaquent de différents angles. On n’a pas fait un assez bon travail pour les garder à l’extérieur.»

Les Sénateurs ont perdu les services de l’attaquant Zack Smith en deuxième quand il a fait une mauvaise chute et que le patin de Matt Calvert l’a touché au visage. Il n’est pas revenu au jeu par la suite et il pourrait être absent pour un certain temps.

«Nous avons été solides en première période et on allait bien en deuxième jusqu’à cette punition où il y aurait dû avoir un quatre contre quatre. Puis en troisième, ils ont eu beaucoup de ‘momentum’ avec leur but et ensuite, on ne s’est pas bien défendu contre leurs meilleurs joueurs. C’est le défi qui se trouve devant nous, grandir assez vite pour le faire mieux», analysait l’entraîneur-chef Guy Boucher après le match.

>> Sommaire