À part pour le seul but des locaux, réussi par Brady Tkachuk (7) à la dernière minute du premier tiers, la plus grosse réaction de la foule au cours de la soirée a été lorsque celui-ci a décoché le premier tir au but des Sénateurs.
À part pour le seul but des locaux, réussi par Brady Tkachuk (7) à la dernière minute du premier tiers, la plus grosse réaction de la foule au cours de la soirée a été lorsque celui-ci a décoché le premier tir au but des Sénateurs.

L’Avalanche domine les Sénateurs

Marc Brassard
Marc Brassard
Le Droit
Les Sénateurs d’Ottawa ont réussi à contenir les élans de Nathan MacKinnon jeudi soir.

Ils ont cependant eu pas mal moins de succès face à son nouveau lieutenant Cale Makar, jeune défenseur qui a montré pourquoi il est un sérieux candidat au trophée Calder de recrue de l’année en y est allant du but gagnant et d’une passe sur un but d’assurance pour mener l’Avalanche du Colorado à un gain de 4-1 devant une autre maigre foule, 11 465 amateurs, au Centre Canadian Tire.

C’était un quatrième revers de suite pour la troupe de D.J. Smith, qui n’a pas eu besoin de faire du temps supplémentaire cette fois pour s’incliner, après l’avoir fait en tirs de barrage et en prolongation à ses deux sorties précédentes.

À part pour le seul but des locaux, réussi par Brady Tkachuk à la dernière minute du premier tiers, la plus grosse réaction de la foule au cours de la soirée a été lorsque celui-ci a décoché le premier tir au but des Sénateurs, avec 1:42 à faire à l’engagement.

Valeri Nichushkin avait ouvert le pointage sur le neuvième lancer dirigé vers le gardien recrue Marcus Högberg, qui n’a pas eu beaucoup de chance de réagir après un affreux revirement commis par Ron Hainsey.

«Notre exécution n’était tout simplement pas là. J’ai commis le revirement vers la huitième minute, c’est un jeu de zone neutre qui a mis mon partenaire (Thomas Chabot) dans le trouble. Nous ne pouvions pas faire de jeux pour remettre la rondelle à nos avants avec de la vitesse et on s’est donc retrouvés sur les talons», a commenté Hainsey après la rencontre.

Matt Nieto et Makar, sur une passe de MacKinnon pour son seul point du match, ont redonné les devants aux visiteurs en période médiane, une avance qu’ils ont accentué grâce à un filet de J.T. Compher en troisième.

C’est quand même le début de rencontre affreux des locaux qui était pointé du doigt dans leur vestiaire. «Nous n’étions tout simplement pas prêts à jouer, c’est aussi simple que ça. Nous n’étions pas engagés, on ne s’occupait pas des détails. On a fait un peu mieux par la suite, mais ce n’était pas assez», a analysé le défenseur Dylan DeMelo.

«Les gars qui jouaient contre MacKinnon (le trio de Jean-Gabriel Pageau) ont fait du bon travail pour le contenir, c’est au moins ça», a ajouté DeMelo.

Jouant avec Pageau contre eux, Tkachuk a connu un match occupé avec sept tirs au but ainsi que 10 mises en échec, signe cependant que son club pourchassait souvent la rondelle.

«J’ai cherché à jouer de façon physique le plus possible et j’ai eu beaucoup de chances de le faire. Ils ont une bonne équipe et on jouait contre un excellent trio (MacKinnon avec Gabriel Landeskog et Mikko Rantanen), j’ai essayé de les frustrer autant que possible. Je ne me posais pas de question si on avait la rondelle ou non, j’essayais de frapper quelqu’un», a souligné Tkachuk, dont c’était le 16e but cette saison, lui qui a déjoué le gardien Philipp Grubauer en s’échappant.

Ce dernier a fait face à 26 lancers, la plupart de routine, alors que Högberg a été mis à l’épreuve 34 fois. 

«Il aurait fallu sortir et établir un échec-avant pour ensuite obtenir des lancers au filet. Nous avons tenté de jouer avec beaucoup trop de finesse (‘fancy’, en anglais) contre un club qui a beaucoup trop de talent pour jouer de cette façon. On a joué avec un peu plus d’ardeur à la fin de la période, Brady a tenté d’entraîner les gars derrière lui, mais ils sont trop habiles et quand ils ont pris les devants 3-1, ils ont fermé le jeu au possible», analysait l’entraîneur-chef D.J. Smith.

Les Sénateurs (18-25-11) vont maintenant disputer leurs deux prochaines parties à l’étranger, samedi contre les Jets à Winnipeg et mardi prochain à Denver contre l’Avalanche (30-16-6) à nouveau.

>> Sommaire du match

+

Duclair «ne l’avait pas», dit Smith

La traversée du désert s’est poursuivie pour Anthony Duclair jeudi.

Le représentant des Sénateurs au dernier match des étoiles n’a pas secoué les cordages pour un 16e match consécutif, une disette qui remonte au 21 décembre dernier, et son patron D.J. Smith a tenté de le secouer en lui donnant que trois présences pour moins de deux minutes sur la glace lors des deux dernières périodes.

Il n’a pas obtenu de lancer au but au cours de ses 10:09 minutes de temps de glace, alors que Smith mentionnait en matinée que la façon pour lui de s’en sortir était de foncer au filet et de tenter d’obtenir un but moins spectaculaire, sur une déviation ou un retour peut-être.

«Il ne l’avait tout simplement pas ce soir. Il est probablement frustré, mais je voulais faire jouer les gars qui avaient des jambes», a expliqué Smith lors de son point de presse.

Celui-ci a jonglé avec ses trios au cours du troisième engagement, mutant Connor Brown à la place de Duclair aux côtés de Chris Tierney sur le deuxième trio, alors que Drake Batherson a obtenu des responsabilités accrues en remplaçant Brown avec Jean-Gabriel Pageau et Brady Tkachuk, contre le trio de son ami Nathan MacKinnon. Batherson n’a cependant pas été trop menaçant, avec seulement un tir au but et un autre qui a été bloqué.

L’attaque à cinq revigorée des Sénateurs a été blanchie lors de ses deux occasions de se déployer au premier tiers. Un exemple du genre de soirée que c’était, alors qu’ils cherchaient à obtenir un premier lancer du match, Artem Anisimov a en décoché un qui a été bloqué... par son coéquipier Colin White.