Guy Boucher apprécie le calme dont fait preuve Maxime Lajoie avec la rondelle.

Lajoie impressionne Boucher

Maxime Lajoie a remporté une petite victoire personnelle jeudi.

Quand les Sénateurs ont séparé leur camp en deux groupes, celui des aspirants à une place dans le vestiaire du Centre Canadian Tire et un autre pour les joueurs destinés à commencer l’année à Belleville, il est demeuré dans le premier.

Au lendemain d’un match contre les Maple Leafs de Toronto où il avait très bien paru en jouant aux côtés de Cody Ceci la plupart du temps, le défenseur natif de Québec, mais qui a grandi à Calgary avant de jouer dans la LHOuest se réjouissait de demeurer dans la course pour un poste avec le grand club. Il n’a pas encore de siège dans le vestiaire principal de l’équipe, mais il s’en rapproche.

« C’est sur que c’est le fun, ça me donne beaucoup de confiance en moi-même. C’est le fun qu’ils croient que je peux être dans ce groupe-là, que je peux pratiquer avec eux », a confié Lajoie au Droit.

L’arrière de 20 ans (il n’aura 21 ans qu’en novembre), qui a joué à Belleville la saison dernière plutôt que chez les juniors à Swift Current (un but, 14 passes en 56 matches), a aussi entendu les commentaires de l’entraîneur-chef Guy Boucher à son sujet, alors qu’il a déclaré que lui et Christian Jaros « n’avaient pas connu une mauvaise journée depuis le début du camp et au tournoi des recrues ».

« C’est le fun à entendre aussi, mais en même temps, il faut que je continue à jouer comme je le fais, leur montrer ce que je peux faire, que je suis capable de jouer à ce niveau-là. C’est tout ce que je peux faire pour aider ma cause. Je vais continuer à jouer ma game et on va voir ce qui va arriver », a-t-il noté à ce sujet.

Boucher avait été impressionné par ce choix de cinquième ronde au repêchage de 2016 dès son premier camp, son intelligence et son sens du jeu compensant pour son physique (6’ 1’’ et 183 livres). Il est encore plus élogieux à ce camp-ci.

« Je l’ai toujours aimé, mais en ce moment, il va vraiment bien. Il a été exceptionnel avec les recrues, et il me surprend maintenant parce qu’il a avancé encore plus loin que je pensais. Présentement, il y a trop de jeunes que j’aime, a-t-il lancé en riant. C’est positif, mais ça devient problématique dans le sens que... qui va faire le club ? Tout est dans le mérite, si on en a plus qu’on pensait qui le méritent, on va en traîner plus. S’ils sont prêts, ils sont prêts. Lui (Lajoie) et Jaros ont pris toute une coche. Mais là, sont-ils capables de continuer, alors que ça va monter d’un cran dans les prochains matches, avec plus de vétérans ? »

Impressionnant son patron avec son calme en possession de la rondelle, Lajoie se trouve maintenant à lutter avec un jeune comme Christian Wolanin pour une place à Ottawa, de même qu’avec Jaros et Ben Harpur, ce dernier étant avantagé par le fait qu’il a un contrat à sens unique pour la présente campagne.

Lajoie, qui a obtenu une passe sur le seul but des siens mercredi dans la défaite de 4-1 contre les Maple Leafs, aura une autre occasion d’impressionner les dirigeants de l’équipe samedi soir contre le Canadien à Montréal.

« Ça va être pas mal excitant. Mes grands-parents vont certainement venir pour ça. C’était mon équipe préférée quand j’étais plus petit. Ça va être pas mal capoté de jouer au centre Bell. Ça va être ma première partie à cet endroit, alors que j’avais joué un match hors-concours contre le Canadien ici à Ottawa l’an dernier. J’ai hâte », a-t-il indiqué.

Son objectif suivant, si jamais il ne peut se tailler un poste dans la capitale, serait d’être le premier sur la liste des rappels de Belleville.

+

LES SÉNATEURS EN BREF

Gustavsson en relève

Guy Boucher a laissé entendre jeudi que le plan de son équipe, concocté par l’entraîneur des gardiens Pierre Groulx, avait été arrêté pour les quatre dernières parties du calendrier préparatoire, alors que Mike Condon se partagera le travail avec la recrue Filip Gustavsson vendredi contre les Blackhawks, alors que Craig Anderson obtiendra un match complet samedi à Montréal.

Filip Gustavsson

Condon reviendra ensuite jouer un match complet à Chicago jeudi prochain, après quoi Anderson jouera un autre match complet lors du dernier match hors-concours, le samedi 29 septembre contre le Canadien au Centre Canadian Tire. Pour Gustavsson, ce sera un premier match de la LNH après son acquisition des Penguins de Pittsburgh. « Je ne l’ai pas regardé du tout. Je sais qu’il est bon, mais ce n’est pas mon département et je n’ai pas de décision à prendre à son sujet », a dit Boucher.

***

Deux en deux

Les Sénateurs ont dévoilé les alignements planifiés pour les deux parties en 24 heures qu’ils vont disputer contre les Blackhawks et le Canadien, qui comptent quelques joueurs à retrancher (un attaquant et un défenseur par match). Les espoirs Filip Chlapik et Logan Brown sont inscrits sur les listes pour ces deux matches, un signe que l’organisation veut voir comment ils se débrouilleront lors de deux matches en deux soirs, ce qui arrive souvent en saison régulière.

« On a des décisions à prendre. Après ce week-end, nous allons réduire l’alignement aux gars qui vont être là, ou ceux qui seront toujours là vont vraiment se battre pour une place. Je ne sais pas quoi dire, ça va dépendre des parties. Ça pourrait être le club exact si tout est clair, ou il pourrait y avoir encore trois, quatre ou cinq gars qui se battent parce qu’ils sont sur un pied d’égalité », souligne Boucher.

***

Entre les lignes

L’attaquant québécois Gabriel Gagné a été laissé de côté pour les deux premiers matches contre les Leafs et il ne jouera pas vendredi soir non plus, lui qui se retrouvait dans le groupe « B » (pour Belleville) à l’entraînement de jeudi. Mais il est sur l’alignement en vue du match de samedi à Montréal...

L’attaquant Jack Skille, un ancien choix de première ronde (7e au total) des Blackhawks en 2005, va affronter son ancien club vendredi, lui qui tente un retour dans la LNH après avoir passé une saison dans la KHL avec le Dynamo de Minsk. Il a un simple essai professionnel avec les Sénateurs...

L’attaquant Max McCormick a recommencé à patiner, participant à la pratique du groupe « B » jeudi alors qu’il se remet d’une blessure à l’aine... Le camp des Senators de Belleville va commencer lundi prochain.