Eugene Melnyk

La valeur des Sénateurs bondit de 73 %

Le propriétaire des Sénateurs, Eugene Melnyk, répète sur toutes les tribunes que son équipe de hockey est déficitaire. Le magazine Forbes vient de le contredire.
Dans son classement annuel des organisations de la LNH, disponible sur Internet depuis lundi matin, Forbes nous apprend que les Sénateurs ont généré des profits de 6,8 millions $US sur des revenus de 83 millions $US au cours de la dernière année.
Ce n'est pas énorme lorsqu'on les compare avec leurs plus grands et plus proches rivaux. Les Maple Leafs de Toronto et le Canadien de Montréal seraient les deux équipes les mieux nanties de la LNH. Les Leafs ont généré des profits de 48,7 millions $ US sur des revenus de 142 millions $ US. Le Tricolore arrive au deuxième rang avec des profits de 29,6 millions $ US sur des revenus de 127 millions $US.
Les Sénateurs arrivent milieu de peloton, au 13e rang sur 30 équipes.
Selon Forbes, les huit équipes canadiennes figurent parmi les 16 plus riches de la LNH. Elles ont toutes enregistré des profits l'an dernier. Les 11 équipes déficitaires évoluent aux États-Unis.
Les spécialistes du magazine se penchent sur les finances du sport professionnel depuis quelques années, déjà. Plusieurs équipes de la LNH contestent leurs données. Dans le cas d'Ottawa, ils estiment que les Sénateurs ont été déficitaires à trois occasions, seulement, au cours des neuf dernières années. Ce fut notamment le cas en 2005, lorsqu'un lock-out a forcé l'annulation d'une saison complète.
Le plus récent classement révèle que la valeur du club de hockey de M. Melnyk aurait augmenté de façon significative au cours des 12 derniers mois. Elle vaudrait présentement 380 millions $US, ce qui représente une augmentation considérable de 73 %.
Le riche homme d'affaires aurait déboursé environ 90 millions $US pour en faire l'acquisition, il y a une dizaine d'années.