Le gardien des Sénateurs Anders Nilsson, à son troisième départ consécutif, a livré un bon duel à son vis-à-vis Martin Jones pour l’occasion.

La revanche des Sharks et de Karlsson

SAN JOSE - Erik Karlsson n’a pas eu un grand impact sur le résultat, mais il a quand même pu savourer une petite revanche contre les Sénateurs d’Ottawa samedi soir.

Ses Sharks de San Jose ont remporté un gain de 4-1 devant une salle comble de 17 562 amateurs au SAP Center, empêchant les hommes de Guy Boucher de balayer une série de trois parties en Californie pour la première fois depuis février 2015, quand Andrew «Hamburglar» Hammond avait commencé à faire ses miracles.

Les Sénateurs (17-24-5) avaient défait les Sharks 6-2 à Ottawa le 1er décembre dernier lorsque le numéro 65 était revenu dans son patelin adoptif pour la première fois depuis l’échange qui l’a envoyé dans la Silicon Valley au premier jour du camp d’entraînement en septembre.

L’autre défenseur vedette des Sharks, Brent Burns, a profité de ce match où son club a souligné le 1000e match en carrière qu’il a récemment disputé pour compter le but gagnant, son tir du long de la bande déviant sur la jambière du défenseur recrue des Sénateurs Christian Jaros à la septième minute du troisième tiers. Il a aussi obtenu une passe.

Ryan Dzingel a répliqué à ce but 27 secondes plus tard en atteignant la lucarne après avoir accepté une passe de Bobby Ryan dans l’enclave. Pour ce dernier, c’était un septième match de suite avec au moins un point.

«C’était spécial de jouer contre eux. C’était bizarre, ça va probablement être bizarre tant que je vais jouer ailleurs, mais c’est comme ça. Les gars ici étaient fatigués et nous avons fait ce que nous devions faire pour obtenir une victoire, c’est ça qui compte. Ce n’était pas un match très beau à voir, mais en bout de ligne, les deux points sont énormes pour nous», a commenté Karlsson après ce match où il a joué presque 25 minutes.

Le gardien des Sénateurs Anders Nilsson, mis à l’épreuve 32 fois à son troisième départ consécutif, a livré un bon duel à son vis-à-vis Martin Jones pour l’occasion.

Il a cédé devant Joe Pavelski, qui s’est amené dans l’enclave pour prendre un tir précis du côté de la mitaine, en toute fin de deuxième période. Karlsson, qui a vu une séquence de 14 parties avec un point prendre fin jeudi à Las Vegas, était sur la glace à ce moment-là et outre ce «plus», il a frappé un poteau en début de deuxième période et il a été à l’origine du but d’assurance de Joe Thornton en fin de match, même s’il n’a pas obtenu de mention d’assistance là-dessus.

Avant le but de Pavelski, Jones, qui a effectué 27 arrêts, s’était illustré devant Brady Tkachuk et Chris Tierney pendant un avantage numérique des visiteurs. Il a aussi frustré Mark Stone quand il s’est amené seul devant lui en première période.

L’autre Karlsson, Melker, a scellé l’issue du match dans un filet désert.

Les Sénateurs n’ont alloué que six buts en trois matches au cours de ce voyage en Californie, après avoir signé des gains de 2-1 à Anaheim et 4-1 à Los Angeles. 

«Je suis fier de nos joueurs, nous avons eu un très bon voyage. Ils ont eu les bonds de leur côté lors de ce match et nous ne les avons pas eus. Mais nous avons eu une bonne structure, l’effort était excellent et plusieurs gars sont en pleine croissance, surtout au sein de notre brigade défensive. Nous avions une recrue sur chaque paire à la défense et ils ont tous bien joué, il y a beaucoup de positif à soutirer de ça», a indiqué l’entraîneur-chef Guy Boucher après le match.

Le début du match a été retardé pendant une dizaine de minutes alors que les Sharks ont souligné le 1000e match que Burns a joué récemment. Parmi les cadeaux qui lui ont été offerts, il y avait une dent fossilisée de mégalodon (une sorte de requin) et deux antilopes pour le ranch où il a sa résidence estivale au Texas ! À la première pause publicitaire, les Sharks ont aussi souligné le retour en ville de leurs trois anciens, Chris Tierney, Dylan DeMelo et Mikkel Boedker.

Les Sénateurs vont rentrer à la maison dimanche et ils auront quelques jours pour reprendre leur souffle alors que l’Avalanche du Colorado leur rendra visite mercredi au Centre Canadian Tire. Le centre Matt Duchene (congé de paternité) sera assurément de retour pour ce match, tandis que le gardien Craig Anderson et le défenseur Thomas Chabot représentent des possibilités.