Le gardien de but des Sénateurs, Marcus Högberg, est de retour de Suède, lui qui a dû s’absenter durant une semaine pour des raisons familiales.

La menace de virus pas prise au sérieux par les Sénateurs

ANAHEIM — Les Sénateurs d’Ottawa sont débarqués en Californie en fin de semaine alors que l’état d’urgence a été décrété par le gouverneur de l’état après qu’une première personne ait perdu la vie en ayant contracté le coronavirus lors d’une croisière.

La Ligue nationale de hockey a commencé à réagir à la menace d’une épidémie mondiale en fermant les vestiaires de ses équipes aux médias et autres visiteurs, les entrevues d’après-match devant maintenant avoir lieu dans des salles d’entrevue ou derrière des podiums. La même mesure a été adoptée par le baseball majeur, Major League Soccer et la National Basketball Association, les quatre ligues émettant un communiqué conjoint affirmant que c’est temporaire. « Nous allons continuer de surveiller cette situation et allons prendre d’autres mesures si nécessaire pour maintenir un environnement sécuritaire et accueillant », peut-on lire dans le communiqué.

Il n’est pas encore question de présenter des matches dans des amphithéâtres dont les gradins seraient vides, comme dans certaines ligues européennes présentement. Lundi matin, les Ducks ont présenté leur entraînement devant environ 16 000 écoliers ayant répondu à leur invitation.

Après leur entraînement de lundi au Honda Center, les Sénateurs ont suivi la directive de fermer leur vestiaire, comme ils l’avaient fait samedi à San Jose. Les joueurs et l’entraîneur-chef D.J. Smith ont tenu leurs points de presse derrière un podium, même si Smith ne prenait pas la menace très au sérieux, comme ses joueurs.

À LIRE AUSSI: «Pas la première épidémie», la chronique de Sylvain St-Laurent

« Ce n’est rien de plus que la grippe commune à mon avis. J’entends tous les rapports à ce sujet et il n’y a rien qu’on peut y faire, on continue juste à faire les choses qu’on fait tous les jours quand on doit composer avec la grippe », a-t-il commenté.

Quand il s’est fait demander ce qu’il pensait de la possibilité de jouer des parties devant des gradins vides, Smith a rétorqué : « On ne voudrait certainement pas faire ça, mais on va faire ce que la ligue nous dit de faire. »

L’ailier Bobby Ryan, qui revenait dans l’amphithéâtre où il a amorcé sa carrière, surveille les développements dans ce dossier de près, en tant que père de famille. Est-ce qu’il est craintif ?

« Oui et non. J’en ai parlé avec ma femme et nous pensons annuler notre voyage estival pour revenir ici pendant l’été, on va se cacher en Idaho un peu plus longtemps. Quand tu as des enfants, tu t’inquiètes de tout et parfois, c’est amplifié. On en a parlé, mais c’est un peu prématuré d’annuler quoi que ce soit. Moi, je ne suis pas inquiet d’être malade, j’ai ce podium devant moi, tout est beau », a-t-il lancé en riant.

Jouer dans des arénas vides, « ce serait différent, c’est difficile de commenter vraiment, je ne sais pas quelle serait notre réaction. Ça ne serait pas les mêmes sensations qu’un vrai match de la LNH et en bout de ligne, nous jouons pour les partisans. Ce serait dommage qu’on en arrive là », estimait Ryan, lui qui a été bien accueilli par les amateurs depuis son retour au jeu après une absence de trois mois pour composer avec des problèmes de dépendance à l’alcool.

Pour ses coéquipiers plus jeunes, il y a encore moins de crainte d’être infecté. Plusieurs d’entre eux ont profité de la journée de congé de dimanche pour assister à un match de la NBA entre les Lakers et les Clippers au Staples Center de Los Angeles.

« C’était bien de voir LeBron (James) et Kawhi (Leonard) s’affronter, a souligné le centre Colin White. Pour le virus, c’est un peu effrayant, mais la LNH fait du bon travail pour nous garder à l’écart du danger. »

Les joueurs sont aussi intéressés de savoir si le Championnat du monde de hockey devant avoir lieu en Suisse en mai sera annulé. « J’ai vu que celui des femmes a été annulé. Le nord de l’Italie est près de la Suisse... On ne souhaite jamais ça », a ajouté White.

+

HÖGBERG REVIENT

Marcus Högberg était bel et bien de retour avec ses coéquipiers lundi à Anaheim. Il reste maintenant à voir quand D.J. Smith va le relancer dans la mêlée, après son absence d’une semaine pour aller en Suède pour des raisons familiales. 

« C’était bien pour lui d’aller à la maison, être avec sa famille. Il va être de retour et va tenter de continuer sur la même voie. On va décider ce qu’on va faire lors des deux prochains matches (mardi à Anaheim et mercredi à Los Angeles), “Andy” (Craig Anderson) va bien, mais on veut ramener “Hoggy” le plus vite possible », a dit Smith. Le principal intéressé ne parlera aux médias qu’après son retour au jeu, a fait savoir un porte-parole du club. 

« On ne veut pas trop commenter sa situation, mais d’aller chez lui et voir sa famille, c’était bien. Il nous a manqué, il a une influence calmante dans la chambre », a souligné Bobby Ryan. 

Il ne faudrait pas se surprendre de voir Anderson, qui a gagné ses deux derniers départs, affronter les Ducks, et Högberg revenir contre les Kings.