Cam Atkinson (au centre) a été le héros du match de vendredi. Ses deux buts ont fait mal aux Sénateurs.

La glissade se poursuit

COLUMBUS — Guy Boucher a dit en matinée qu’il voulait que ses Sénateurs d’Ottawa retrouvent leur identité d’équipe qui joue des matches serrés.

Ils l’ont fait pendant 50 minutes, mais ce n’était pas suffisant contre des Blue Jackets de Columbus qui aiment jouer de la même façon, et qui le font un peu mieux présentement.

Deux buts en moins de trois minutes, le deuxième du match de Cam Atkinson suivi de celui d’assurance de l’ancien Sénateur Nick Foligno, ont permis à la troupe de John Tortorella de l’emporter 5-2 vendredi soir au Nationwide Arena.

La descente aux enfers se poursuit pour le club de Guy Boucher, qui encaissait une cinquième défaite d’affilée, égalant la plus longue série noire de son règne survenue en mars dernier. À l’inverse, les Blue Jackets remportaient pour leur part un sixième match consécutif.

Le but gagnant d’Atkinson est survenu après un jeu de puissance où Ottawa a obtenu quelques bonnes chances sauf que le gardien Sergeï Bobrovsky a résisté, effectuant quelques-uns de ses 26 arrêts dans le match. L’attaque à cinq a été blanchie encore une fois, en trois occasions de se déployer, et elle est zéro en 17 au cours de cette série de revers.

« À 2-2, on jouait bien et on mettait de la pression. Le jeu de puissance a tout fait sauf marquer, leur gardien est au sommet de la ligue présentement et on a vu pourquoi. On a commis une erreur, un revirement, sur le troisième but, puis on a cherché à obtenir le but égalisateur et on a fait une erreur d’impatience, ce qui nous a tué. Mais on a eu un bon effort, des chances de gagner ou de prendre l’avance. Il faut bâtir là-dessus », analysait Boucher après le match.

Tom Pyatt avait lancé les visiteurs en avant à mi-chemin du premier tiers quand il a bien redirigé l’habile passe du revers de Derick Brassard dans la partie supérieure sur une descente à deux contre deux. Cam Atkinson a cependant répliqué à peine 26 secondes plus tard quand il s’est échappé, profitant d’une rondelle échappée dans l’enclave par Alexandre Burrows.

Au deuxième tiers, ce fut au tour des Sénateurs de répliquer rapidement au but des Blue Jackets. Le défenseur Markus Nutivaara a marqué avec un tir voilé de la pointe que le gardien Craig Anderson n’a jamais vu.

Mike Hoffman a marqué à 92 secondes d’intervalle cependant, saisissant une passe en zone neutre de Ryan Dzingel pour s’amener seul devant Sergeï Bobrovsky, qu’il a habilement déjoué dans la lucarne.

C’était seulement le septième tir des Sénateurs à ce point dans le match. Ils n’ont pas mis Bobrovsky à l’épreuve très souvent et celui-ci avait l’air rouillé sur certains tirs, allouant des retours assez gras.

Anderson, lui, a été fort solide en début de rencontre, alors que les Jackets ont eu le dessus 14-4 au premier tiers au chapitre des tirs. Il s’est particulièrement illustré devant Seth Jones et Sonny Milano, avant qu’Atkinson le déjoue très habilement sur son échappée. Il a fait face à 31 lancers en tout et partout.

« “Andy” nous a tenus dans le match au début et on a mieux joué par la suite, mais en fin de compte, on n’a pas trouvé le moyen de gagner. Nous sommes dans une business orientée sur les résultats, il faut gagner des matches de hockey et on ne l’a pas fait au cours de ce voyage. Il faut continuer à se battre et à bâtir pour s’améliorer parce que jusqu’à maintenant, ça n’a pas été assez bon », soulignait le vétéran défenseur Dion Phaneuf.

Tyler Motte a complété le pointage dans un filet désert.

Les Sénateurs sont rentrés dans la capitale immédiatement après le match alors qu’ils recevront la visite des Islanders de New York samedi soir.

LA CHANCE AUSSI EST CONTRE LES SÉNATEURS

Quand ça va mal, ça va mal, et c’est le cas des Sénateurs de ce temps-ci.

Tom Pyatt pensait avoir compté en début de deuxième tiers, mais son tir qui a dévié sur un défenseur s’est arrêté sur la ligne des buts avant de rebondir dans l’autre direction au lieu d’aller dans le filet. Le but avait été alloué à l’origine, mais il a été annulé après la révision vidéo.

« Ils ont dit que c’était dedans, mais je n’étais pas certain. C’était sur la ligne, c’est le genre de chance qu’on a de ce temps-ci », a dit Pyatt, auteur du premier but des siens, après le revers de 5-2 contre les Blue Jackets.

Guy Boucher a encore moins aimé l’autre révision vidéo, celle qu’il a demandée parce qu’il pensait qu’il y avait obstruction par Tyler Motte à l’endroit de Craig Anderson sur le deuxième but des Jackets. 

« Je ne suis pas d’accord, le gars a touché le gant de notre gardien et il n’a pas pu capter la rondelle à cause de ça. On a déjà eu la même chose et le but avait été refusé, je ne comprends pas. Ça change le match, s’il n’y a pas cette malchance (contre Pyatt) et que ce but est refusé, c’est différent », estimait-il.

Alors que Boucher a eu la main heureuse en unissant Pyatt à Derick Brassard et Mark Stone, il a aussi pris la décision de séparer Matt Duchene de Bobby Ryan en courant de rencontre, plaçant ce dernier aux côtés de Jean-Gabriel Pageau alors que Mike Hoffman a joué avec Duchene, blanchi pour un septième match de suite avec Ottawa. Il a aussi commis un revirement qui a mené au but qui rompait l’égalité de 2-2.

« Notre identité était pas mal meilleure ce soir, on va y arriver, a dit Ryan. J’ai déjà eu de la chimie avec Pageau et je n’ai pas joué souvent avec (Alexandre) Burrows, mais tu sais ce que tu vas obtenir. J’ai trouvé que nous avons eu de bonnes présences profondément en zone adverse. J’ai trouvé que j’étais sur la rondelle un peu plus et j’ai eu des chances de marquer. »

>> Sommaire du match