L'alignement des Sénateurs est presque complet. Un défenseur pourrait encore être retranché, mais Brady Tkachuk sait qu'il amorcera la saison à Ottawa.

La dernière décision va attendre

En soumettant le troisième gardien Mike McKenna au ballottage dimanche dans le but de le céder au club-école de Belleville, les Sénateurs ont réduit leur alignement à 23 joueurs en santé, le maximum alloué.

C’est un de plus que le chiffre idéal avancé par l’entraîneur-chef Guy Boucher la semaine dernière, mais après avoir vu les défenseurs Christian Jaros et Ben Harpur bien tenir leur bout dans la victoire de samedi soir contre Montréal, celui-ci a laissé entendre qu’une décision à savoir si un arrière serait retranché sera repoussée jusqu’après la retraite de l’équipe au Mont-Tremblant.

«Les défenseurs ont tous très bien fait et comme l’idée de Tremblant est que les joueurs forment un esprit d’équipe, que l’on garde huit défenseurs ou qu’on réduise à sept, le gars va savoir qu’il est proche (d’un poste) et si quelque chose se produit, il sera rappelé rapidement. Et les gars vont sentir qu’il fait partie de l’équipe», a souligné Boucher.

Harpur a un avantage sur Jaros en ce sens qu’il détient un contrat à sens unique en poche. Pour être cédé à Belleville, il devrait être soumis au ballottage lui aussi. Il ne s’est pas entraîné dimanche, ayant bloqué un tir en début de partie samedi contre le Canadien, mais Boucher a indiqué qu’il devrait pouvoir pratiquer lundi à Saint-Jovite, tout comme l’autre absent à l’entraînement dimanche, le premier choix Brady Tkachuk.

Sans grande surprise alors qu’il prend place sur un des deux premiers trios de l’équipe depuis son arrivée au camp principal, ce dernier a vu son poste pour amorcer la saison à Ottawa être confirmé, en même temps que l’autre attaquant de 19 ans, le rapide Alex Formenton. Ils feront partie du groupe de 13 attaquants à amorcer la campagne jeudi contre Chicago, l’autre recrue étant un autre ancien premier choix, Colin White.

«C’était pas mal cool d’entendre l’entraîneur dire que c’était décidé en attaque. C’est une étape, mais il y en a encore une couple à venir. J’étais confiant en mes chances et je pense que j’ai assez bien joué. Je me suis amélioré tous les jours», a souligné Tkachuk.

Ce dernier a préparé un but de Matt Duchene samedi soir de belle façon, captant sa passe avant de passer entre deux défenseurs pour ensuite refiler au centre qui n’a eu qu’à pousser la rondelle dans une cage béante. «Il est tellement habile, ce n’est pas pour rien qu’il a été choisi quatrième au total. Un joueur habile fait ce jeu, mais ce qui est impressionnant, c’est son désir de foncer au milieu comme ça. Je n’ai pas été surpris, mais j’ai été impressionné, si ça a du sens», a dit Duchene.

«Quand il est arrivé au camp, j’ai vu tout de suite qu’il aurait fallu qu’il joue mal pour ne pas être avec nous. Je suis content pour lui, c’est excitant de voir la chimie que nous sommes en train d’établir», a pour sa part souligné son partenaire habituel, Mark Stone.

Pour en revenir aux jeunes défenseurs qui sont en train de se joindre à sa brigade défensive, les Maxime Lajoie, Jaros et/ou Harpur, Guy Boucher a laissé entendre qu’ils devront jouer régulièrement à Ottawa, et non passer du temps prolongé sur la galerie de presse comme septième défenseur à Ottawa. «Que ce soit un attaquant ou un défenseur, on considère ce qui va être bon pour l’équipe, mais aussi pour le joueur. Si un gars est assez bon, mais qu’il y en a d’autres qui l’empêchent d’être de l’alignement trop souvent, nous allons faire la bonne chose pour qu’il obtienne du bon temps de glace. Mais présentement, tout est encore à décider. C’est à eux de montrer qu’ils méritent ce temps de glace. Lajoie et Jaros jouent très bien et ils poussent des gars qui semblaient avoir une place dans l’alignement. C’est positif pour nous et l’équipe», a-t-il souligné.

+

LES SÉNATEURS EN BREF

Pyatt au centre

Guy Boucher avait ramené Tom Pyatt avec lui de Suisse et même si son club entreprend un virage jeunesse, il n’est pas question pour lui de mettre de côté son fiable attaquant, qui a passé la majorité des deux dernières campagnes aux côtés de Jean-Gabriel Pageau. En l’absence de ce dernier, Pyatt a même eu une audition au centre samedi soir contre Montréal, un match où il a compté un but.

« J’ai joué au centre chez les juniors ainsi qu’en Suisse. C’est une bonne chose pour moi d’être polyvalent. J’aime ça parce qu’il faut revenir profondément dans la zone pour aider en défensive. Le plus gros ajustement est sur les mises au jeu, mais ça s’est bien passé samedi », a confié Pyatt au Droit, lui qui a gagné 50 % (6 en 12) de ses mises au jeu contre le Tricolore, son ancien club.

***

Hommage aux premiers répondants

Alors que la région continue à se remettre des violentes tornades qui se sont abattues sur Ottawa et Gatineau il y a 10 jours, les Sénateurs ont rendu hommage à plusieurs premiers répondants, des policiers, pompiers et ambulanciers des deux côtés de la rivière des Outaouais, les invitant sur la patinoire avant le match de samedi soir, où les joueurs des deux équipes ont pu leur serrer la main.

« C’était une soirée où ils ont pu relaxer et s’amuser. Ces gars-là ont abattu beaucoup de travail ardu au cours des derniers jours et ils ont vu des choses qu’ils veulent mettre derrière eux. Les reconnaître pour leur travail et leur dévouement est le moins qu’on pouvait faire », a noté le gardien Craig Anderson.

***

Entre les lignes

La campagne de sociofinancement organisée par la Fondation des Sénateurs par le biais du site Gofundme a permis de récolter plus de 347 000 $, avec l’aide de contributions de 25 000 $ de la LNH et l’Association des joueurs de la LNH, ainsi que de 10 000 $ des joueurs des Sénateurs. Le club a égalé le don initial de 100 000 $ des amateurs. Une somme de 200 000 $ a déjà été redirigée vers les banques d’alimentation d’Ottawa et Gatineau, a annoncé la Fondation.

La campagne a pris fin dimanche, mais l’équipe continuera à amasser des dons en argent et en denrées non périssables lors des événements tenus au Centre Canadian Tire en octobre.

Avec son jeu blanc de samedi, Craig Anderson a terminé le camp avec une moyenne de 1,62 et un taux d’efficacité de ,941.