Josh Norris obtient enfin sa chance avec le grand club.

Josh Norris obtient enfin sa chance à Ottawa

Il domine la Ligue américaine depuis presque trois mois. Josh Norris devait commencer à se demander s’il finirait par obtenir sa chance d’évoluer dans la Ligue nationale.

«On peut dire ça. Mais je savais que je devais prendre mon mal en patience. Il n’y avait rien d’autre à faire», a commenté le jeune homme de 20 ans, vendredi.

Norris a enfin été rappelé par les Sénateurs. Il sera jeté dans la fosse aux lions, samedi, contre le Canadien.

«C’est excitant. Il est déjà rendu à 30 buts, à Belleville. Nos partisans, tout comme nos employés, ont hâte de voir ce qu’il peut faire au niveau supérieur», dit D.J. Smith.

Norris n’est pas surpris de figurer parmi les meilleurs marqueurs de la Ligue américaine. «J’ai toujours eu confiance en mes moyens», de dire celui qui a été repêché en première ronde par les Sharks de San Jose, en 2017.

Les Sharks l’ont cédé aux Sénateurs dans la transaction qui leur a permis de mettre la main sur Erik Karlsson, un an plus tard.

En fait, Norris n’a pas toujours eu très confiance en ses moyens.

Au début octobre, il a effectué un retour au jeu après une convalescence qui a duré près de 10 mois. Il a été blanchi à ses quatre premières parties dans l’uniforme des Senators de Belleville.

«Je ne veux pas utiliser ma blessure comme excuse, mais c’est vrai que ma confiance n’était pas à son plus haut niveau. J’ai joué une cinquantaine de parties, depuis. Je suis de retour à la normale.»

«Je n’ai plus de problèmes de confiance, maintenant», de conclure celui qui a récolté 18 points à ses neuf dernières rencontres.

Norris se sent déjà un peu chez lui à Ottawa. Brady Tkachuk, un ami d’enfance, l’héberge ce week-end. Drake Batherson, un de ses complices de Belleville, pourrait être son ailier droit contre le Canadien.

Les Sénateurs pourraient rappeler un autre joueur, dans les prochaines heures. Il leur manque un défenseur en prévision du match de samedi.

La direction a soumis Cody Goloubef au ballottage, jeudi, dans le but de lui permettre de jouer dans les séries de la coupe Calder. Elle s’est fait jouer un tour, quand Goloubef a été réclamé par les Red Wings de Détroit.