Le bon travail de Christian Jaros a permis à Brady Tkachuk (photo) de marquer un but face au Canadien.

Jaros toujours dans la course

Une troisième période difficile samedi soir à Montréal n’a pas été trop coûteuse pour le jeune défenseur Christian Jaros.

Le Slovaque de 22 ans a survécu à la ronde de coupes de la fin de semaine, demeurant dans la course pour les derniers postes à la ligne bleue avec son partenaire de samedi, Maxime Lajoie, de même que Christian Wolanin et Ben Harpur. Les cinq autres arrières (Cody Ceci, Thomas Chabot, Mark Borowiecki, Chris Wideman et Dylan DeMelo) sont déjà assurés de leurs postes, à moins de blessures d’ici le match inaugural du 4 octobre.

Jaros a obtenu une passe sur le but de Brady Tkachuk dans la défaite de 3-2 contre le Canadien, sa deuxième en deux parties hors-concours. Mais il a vu Paul Byron se servir de lui comme écran pour marquer son but égalisateur du début de troisième période, après quoi il a aussi écopé de deux punitions mineures qui ne se sont pas avérées coûteuses cependant.

« La vérité, c’est qu’il a été vraiment constant depuis le début du camp. Il a été impressionnant même. Le but de Tkachuk part avec sa passe en transition, et il y en a eu deux ou trois autres comme ça... Dans son cas à lui, il a eu tout un camp », a commenté l’entraîneur-chef Guy Boucher samedi après le match.

Pour Jaros, qui a joué deux matches en fin de saison l’an dernier à la fin de sa première campagne en Amérique du Nord, l’objectif est évidemment de se tailler un poste à Ottawa. 

« Je ne pense pas avoir connu un mauvais match, mais je ne peux certainement pas aller au banc des pénalités deux fois dans les 10 dernières minutes de jeu. Je vais devoir faire attention à ça, a-t-il confié au Droit après le match. Je suis prêt à tout faire pour rester avec la grosse équipe. On va voir si je vais rester ici. »

Le choix de cinquième ronde en 2015, qui a récolté 3 buts et 16 points en 43 parties dans la Ligue américaine l’an dernier, lutte avec Lajoie pour un des derniers postes disponibles, alors qu’ils sont de bons amis.

« On a joué un bon match ensemble et nous étions des partenaires l’an passé à Belleville, donc on se connaît bien. On se parle beaucoup dans notre zone, ça aide », a-t-il ajouté.

Un mot sur Lajoie, il s’est encore bien débrouillé samedi, étant utilisé plus de 21 minutes par Boucher, incluant à la dernière minute de jeu avec le gardien retiré à la faveur d’un sixième attaquant. 

+

LES SÉNATEURS EN BREF

Aide aux victimes de la tornade

Leur communauté ayant été secouée par les tornades qui se sont abattues à Ottawa et Gatineau vendredi soir, la Fondation des Sénateurs a décidé de s’impliquer en organisant une campagne de sociofinancement pour venir en aide aux sinistrés.

L’objectif de 25 000 $ fixé samedi a déjà été atteint dimanche (plus de 31 000 $ avaient été amassés en après-midi, incluant une contribution initiale de 5000 $ de l’équipe), montant que la Fondation a promis d’égaler.

Cet engagement sera ajusté à mesure que la situation va progresser, a indiqué la Fondation dans un communiqué.