Le défenseur Christian Jaros devrait représenter la Slovaquie lors du prochain Championnat du monde de hockey, qui se déroulera du 10 au 26 mai.

Jaros a hâte de jouer au guide

Alors que s’amorce la dernière semaine de la saison des Sénateurs, il sera de plus en plus question du Championnat mondial du mois prochain dans le giron de l’équipe.

En attendant de voir si les jeunes piliers que sont les Thomas Chabot, Brady Tkachuk et Colin White seront invités par leurs équipes nationales respectives du Canada et des États-Unis, ce qui ne pourrait qu’être bénéfique pour leur développement, il est d’ores et déjà acquis que le défenseur recrue Christian Jaros sera appelé à endosser les couleurs de son pays, la Slovaquie.

Pour l’arrière de 22 ans qui a amorcé sa saison à Belleville, dans la Ligue américaine (il n’y a joué qu’un seul match au début octobre), ce sera déjà une troisième participation consécutive à ce tournoi mondial, mais le prochain, qui déroulera du 10 au 26 mai, sera particulièrement spécial parce qu’il sera tenu en sol slovaque.

Mieux encore, les villes de Bratislava et Kosice présenteront les matches des deux groupes, et Kosice est justement le patelin de Jaros.

« Je n’ai pas eu de nouvelles encore si je vais y aller ou non, ils veulent qu’on se concentre sur nos derniers matches. Une fois que la saison va être terminée, je suis pas mal certain qu’ils vont me contacter. Ça va être vraiment cool parce que la Slovaquie va jouer les matches du premier tour dans mon patelin. Ce sera vraiment une bonne expérience de retourner jouer dans l’aréna où j’ai joué en grandissant », a confié Jaros au Droit récemment.

Le jeune homme qui demeure un peu gêné se doute bien que ses coéquipiers qui prendront part au tournoi vont lui demander de jouer au guide touristique pendant le tournoi. « Ils ne m’en ont pas encore trop parlé, mais j’imagine qu’ils vont me demander ce qu’il faut aller voir comme touriste, les bons restaurants en ville. C’est une ville juste d’une bonne grosseur, environ 300 000 habitants », note Jaros.

« Ça va être gros chez nous de recevoir le Championnat mondial. Tout le monde commence à en parler, j’ai plusieurs amis qui m’écrivent et me demandent déjà des billets », a-t-il ajouté.

Le défenseur à caractère défensif de 6’ 4’’ et 200 livres se fait moins remarquer que les autres jeunes Sénateurs, mais il a connu une bonne saison recrue, qui va bien au-delà de son seul but et ses neuf passes en 57 matches, avec un différentiel de moins-14.

En jouant récemment avec Mark Borowiecki, jusqu’à ce qu’il rate le match de samedi en raison d’une blessure, il a été appelé à jouer plus souvent qu’autrement contre les meilleurs attaquants adverses.

« C’est ma première année dans la ligue et c’est une d’apprentissage. Je pense avoir assez bien fait, même si je serais plus heureux qu’on participe aux séries, mais je pense que ça peut aller mieux encore. Je me sens de mieux en mieux, c’était difficile au début de jouer contre les meilleurs de l’autre côté. Jouer contre les meilleures lignes, tu vas parfois commettre des erreurs, ils vont obtenir leurs chances de compter. C’est bon pour moi d’apprendre à jouer contre ces gars-là », estime-t-il.

Borowiecki, pour un, est impressionné par sa progression. « C’est remarquable qu’un jeune à sa première année obtienne une telle assignation. C’est difficile à faire dans cette ligue, jouer contre Johnny Gaudreau et Connor McDavid à chaque présence. Tu n’obtiens pas beaucoup de mises au jeu en territoire offensif, c’est surtout dans ta zone, et c’est contre de très bons joueurs qui ont l’habileté naturelle de créer de l’offensive. J’aime beaucoup jouer avec lui, il est un bon kid et nous avons une excellente relation. L’avenir regarde bien pour lui », a-t-il souligné.

Parmi les autres Sénateurs qui pourraient être sollicités, on compte certes le Gatinois Jean-Gabriel Pageau, qui a fait partie d’Équipe Canada l’an dernier, alors que les Suédois Anders Nilsson, Magnus Paajarvi et Oscar Lindberg pourraient tous être appelés à endosser le chandail du « Tre Kronor ». Le vétéran Mikkel Boedker devrait également y être avec ses compatriotes du Danemark, et Rudolfs Balcers pourrait se joindre à la Lettonie après les séries de Belleville.

+

LES SÉNATEURS EN BREF

Défenseurs blessés

Mark Borowiecki n’a pas joué samedi en raison d’une blessure au haut du corps et l’entraîneur-chef Marc Crawford a laissé entendre dimanche qu’il représente un cas douteux pour le match de lundi contre Tampa Bay. Il n’y a donc que six arrières en santé à Ottawa (Ben Harpur a remplacé Borowiecki samedi), ce qui empêche l’équipe de rétrograder possiblement Christian Wolanin à Belleville, où le club-école éprouve encore plus de difficultés à la ligne bleue, alors qu’Erik Brännström, Maxime Lajoie et Cody Goloubef sont tous blessés. Leur absence samedi à Hartford n’a pas empêché les petits Senators de remporter un important gain de 3-2 en prolongation, alors que le gardien Marcus Högberg a effectué 26 arrêts. Belleville restait un point devant Cleveland au quatrième rang de la division Nord.

***

Anderson contre le Lightning

Après une performance magistrale de 42 arrêts samedi, Craig Anderson a obtenu congé dimanche, mais il sera de retour devant son filet lundi pour l’avant-dernier match à domicile de la campagne, a décidé Marc Crawford. « Il aime patiner le matin d’un match et ça va être une pratique optionnelle, donc il avait l’option. Il va jouer (lundi), puis on va partager le travail lors du back to back (à Buffalo et New York mercredi et jeudi). On verra ensuite qui va commencer le dernier match (contre Columbus samedi), en fonction de l’enjeu pour ce match », a indiqué l’entraîneur par intérim. Une option si cette partie ne veut rien dire pour les Blue Jackets également serait de donner un départ dans la LNH à un espoir comme Filip Gustavsson, alors que Högberg affrontera certes Cleveland ce soir-là avec Belleville.

***

Saison terminée pour Daccord

Une autre possibilité pour ce match contre Columbus pourrait être un autre espoir, Joey Daccord, qui a vu sa saison prendre fin samedi soir quand son club d’Arizona State s’est incliné 2-1 contre Quinnipiac lors des finales régionales de la NCAA menant au « Frozen Four ». Le DG Pierre Dorion et l’entraîneur des gardiens Pierre Groulx étaient tous deux sur place pour assister à ce match où ce candidat au trophée Mike Richter de gardien de l’année a fait face à 38 lancers. Daccord devra maintenant décider s’il est prêt à accepter une offre de contrat du club qui l’a repêché en 7e ronde en 2015. Il a aussi l’option de retourner à Arizona State pour une dernière saison, après quoi il serait joueur autonome pouvant signer avec le club de son choix.