Aders Nilsson est venu en relève de Marcus Högberg au deuxième tiers mais n’a pu stopper le tir de Dougie Hamilton en fin de deuxième période.

Huitième revers d’affilée pour les Sénateurs

Le retour au jeu tant attendu de Jean-Gabriel Pageau n’a pas pu compenser pour l’absence du gardien numéro un Craig Anderson dimanche.

La descente aux enfers des Sénateurs d’Ottawa s’est poursuivie alors qu’ils ont encaissé un huitième revers d’affilée, 5-4 contre les Hurricanes de la Caroline devant 12 924 amateurs au Centre Canadian Tire.

Un but en avantage numérique de Justin Williams, qui a fait dévier un tir derrière le nouveau gardien Anders Nilsson à mi-chemin en troisième période, a fait la différence dans cette rencontre où les visiteurs remportaient un quatrième gain de suite pour revenir un peu dans la course aux séries (19-17-5).

Pageau avait souligné son retour en marquant le but égalisateur à la dernière minute du deuxième tiers, huit secondes après le premier but en carrière du Letton Rudolfs Balcers sur un moment de faiblesse du gardien des Hurricanes Petr Mrazek, l’ancien des 67’s. Ces deux buts rapides égalaient le record d’équipe établi en octobre 2011 par Daniel Alfredsson et Jason Spezza dans un revers de 6-5 contre les Maple Leafs de Toronto.

Ce doublé suivant les filets de Matt Duchene et Ryan Dzingel, ce dernier en avantage numérique, avait ramené les locaux dans le match après un départ difficile pour le gardien recrue Marcus Högberg.

Il a été déjoué au premier tiers par un long tir frappé de Justin Faulk et par Brock McGinn sur une échappée, mais c’est surtout un mauvais but alloué sur un tir du côté rapproché à Jaccob Slavin au deuxième tiers qui a forcé l’entraîneur-chef Guy Boucher à sortir son crochet, retirant Högberg à la faveur de son compatriote Nilsson après ce troisième but sur 16 tirs.

«On en avait besoin (du changement de gardien), a indiqué Boucher après coup. On en fait assez offensivement, nos erreurs sont en défensive. C’est un mélange de choses aujourd’hui. Tout le monde a vu le match. Il y a quelques buts que je suis certain que nos gardiens aimeraient voir à nouveau. Il y en a un autre en deuxième qu’on aurait pu éviter en ne prenant pas de chance en zone adverse pour leur donner un surnombre alors qu’on avait déjà un défenseur profondément dans la zone.»

Boucher parlait du quatrième but des Hurricanes, réussi par un Dougie Hamilton oublié dans l’enclave alors que Cody Ceci et Maxime Lajoie étaient les défenseurs sur la glace. Nilsson, qui avait perdu son premier départ avec les Sénateurs 4-3 contre le Wild du Minnesota samedi, n’a pas eu grand-chose à se reprocher là-dessus, comme sur le but gagnant de Williams. Il a quand même perdu à ses 11 dernières décisions (0-10-1) remontant à ses derniers mois avec les Canucks de Vancouver.

«C’est frustrant présentement, on fait de bonnes choses par moments, mais quand on fait une erreur, la rondelle se retrouve dans le fond de notre filet. On ne fait pas assez de petites choses pour gagner. Chaque soir, c’est autre chose. On a alloué deux buts en désavantage numérique, et quand on a eu une chance d’égaler en avantage à la fin, on n’a rien généré. Il faut trouver un moyen de tout mettre ensemble pour gagner dans cette ligue», a dit le centre Chris Tierney après le match, lui qui a contribué deux passes à l’attaque.

Mrazek a fait face à 31 lancers, dont seulement deux en troisième période.

Le vétéran Bobby Ryan a été blessé en troisième période quand il a bloqué un tir de Calvin de Haan avec sa main droite. Il est revenu par la suite, mais Boucher a dit qu’il a quitté la glace à nouveau parce qu’il ressentait trop de douleur. Son cas devra être évalué avant le départ de l’équipe pour la Californie lundi, les Sénateurs devant rendre visite aux Ducks d’Anaheim mercredi, aux Kings de Los Angeles jeudi et aux Sharks de San Jose samedi.

+

UNE « BONNE SENSATION » POUR BALCERS

Le fait de jouer deux parties en après-midi en fin de semaine s’est avéré une bonne chose pour Rudolfs Balcers.

Quelque part en Lettonie, ses parents ont pu regarder ses deux premières sorties dans la LNH – et le voir compter son premier but à son deuxième match, dimanche dans la défaite contre les Hurricanes.
«C’était une excellente sensation de marquer ce premier but, j’ai vraiment aimé ça, c’est très bien, a dit l’attaquant de 21 ans obtenu dans l’échange d’Erik Karlsson, qui a été rappelé vendredi par les Sénateurs. Avec le décalage, un match à 13 h était à 20 h chez nous, tout le monde était réveillé. Mes parents ont pu voir ça, tout comme tout le monde à la maison, donc c’est une bonne sensation.»

Complétant un trio avec deux autres anciens Sharks, Chris Tierney et Mikkel Boedker, Balcers a fait une bonne manœuvre en acceptant la passe en retrait de Tierney pour s’amener au filet, amenant la rondelle de son patin à son bâton avant de surprendre Petr Mrazek entre les jambières. «Je me sentais mieux aujourd’hui (que samedi), j’ai pu faire un peu plus de jeux tout en gardant ça simple. J’ai vu une ouverture, puis j’ai comme échappé la rondelle. J’ai essayé de lancer entre ses jambières quand je l’ai récupérée», a relaté Balcers.

«Il patinait bien aujourd’hui. Il travaille fort et il a des habiletés, il va être un bon joueur dans cette ligue un jour», a commenté Tierney.

Guy Boucher a aimé la contribution de ce nouveau quatrième trio. «C’était bien d’avoir quatre lignes qui pouvaient faire quelque chose, que ce soit obtenir du momentum ou compter», a-t-il dit.