Mike Hoffman a explosé offensivement depuis qu'il a été jumelé à Derick Brassard.

Hoffman retrouve la forme

Deux très bonnes semaines ont changé bien des choses, pour le mieux, dans la vie de Mike Hoffman.
Le 20 novembre, l'ailier gauche se trouvait dans le même panier que presque tous ses coéquipiers. Il avait du mal à produire.
Pour des raisons qui demeurent un brin mystérieuses, il a débloqué.
Il a marqué cinq buts et obtenu cinq mentions d'aide dans ses six dernières parties. Si son heureuse séquence se prolonge samedi soir contre les Panthers de la Floride, il pourrait bien rejoindre Erik Karlsson au sommet du classement des marqueurs des Sénateurs d'Ottawa.
Hoffman ne l'aurait jamais avoué dans le premier mois de la saison, mais son manque de production l'embêtait. Beaucoup.
Après avoir passé des années à vivre des contrats de courte durée, il a enfin gagné la confiance de la direction. Il a paraphé un contrat d'une durée de quatre ans qui lui rapportera 20,75 M$ US.
« Dans cette situation, un gars veut bien paraître. J'ai été récompensé l'été dernier. Je ne voulais surtout pas débarquer ici à l'automne pour connaître une mauvaise saison. Je me serais senti très mal », reconnaît-il.
« Chaque année, je veux m'améliorer, tant offensivement que défensivement », ajoute-t-il avec empressement.
Guy Boucher n'était pas trop inquiet du manque de production de son plus dangereux marqueur dans le premier mois de la saison.
Son meilleur fabricant de jeu à l'attaque, Mark Stone, ne produisait pas davantage.
Ça ne l'inquiétait pas non plus.
Stone, a-t-il expliqué récemment, avait simplement manqué le camp d'entraînement. Il avait du rattrapage à faire.
Hoffman ? C'est différent.
Il est en santé. Il a simplement raté trop de belles occasions de marquer dans les premiers matches, croit son entraîneur. Il suffisait qu'une rondelle ou deux trouve le chemin du filet pour que la situation change.
Le réveil des deux ailiers coïncide avec celui de l'attaque massive à Ottawa.
Hoffman et Stone jouent aussi avec un nouveau centre, Derick Brassard.
« Kyle Turris et Derick sont tous les deux très doués. Ils patinent bien. Ils sont capables de lancer. Ils savent bien lire le jeu. La seule différence entre les deux, c'est qu'ils ne lancent pas du même côté », note-t-il.
Au fait, on aurait cru que Hoffman aurait eu plus de succès avec Turris, qui est droitier et qui passe naturellement la rondelle vers la gauche.
« Pas nécessairement, dit-il. Dans le hockey d'aujourd'hui, les joueurs se promènent un peu partout sur la glace. Des fois, je suis au milieu, Derick est à droite et Mark aboutit du côté gauche. Ça évolue tout le temps. »
Dorion occupé
Même si ses attaquants de talent produisent, Pierre Dorion continue de chercher des moyens d'améliorer son équipe. Sur les ondes de TSN 1200, vendredi matin, le directeur général s'est dit très actif. Il discute avec plusieurs de ses confrères dans le but de compléter une ou des transactions.
« Dans les trois derniers jours, j'ai été très occupé. Je parle surtout de joueurs de soutien. Les gros morceaux ne sont pas vraiment disponibles à cette période de l'année », dit-il.
« Je suis satisfait du début de saison de notre équipe, mais je ne voudrais pas qu'on glisse au classement. »
Les blessures forcent Dorion à jongler avec son alignement
La séance d'entraînement prévue pour vendredi midi au Centre Canadian Tire a été annulée. Pierre Dorion a profité de son passage sur les ondes de TSN 1200 pour annoncer quelques modifications à son alignement.
Il a d'abord annoncé que Bobby Ryan a été placé sur la liste des blessés. L'ailier américain ne pourra pas jouer avant jeudi prochain. Il pourrait donc rater le voyage sur la côte ouest-américaine.
Le défenseur Fredrik Claesson, qui s'est blessé à une hanche jeudi soir dans la défaite contre les Flyers de Philadelphie, a lui aussi été placé sur la liste des blessés.
Afin de remplacer ces deux joueurs, les Sénateurs en ont rappelé deux autres de Binghamton. Andreas Englund et Buddy Robinson pourraient affronter les Panthers.
« Buddy Robinson était notre meilleur attaquant dans les mineures. Nous avons décidé qu'il méritait d'obtenir une nouvelle opportunité de faire ses preuves dans la LNH. »
Dorion a laissé entendre qu'un autre attaquant - Casey Bailey ou Mike Blunden - pourrait rejoindre l'équipe en prévision du voyage dans l'ouest.