Mike Hoffman connaît une fin de saison encourageante pour l’avenir des Sénateurs.

Hoffman peut faire mieux

Mike Hoffman a profité du récent voyage en Floride pour marquer son 20e but de la saison. Il ne manque certainement pas de constance, quand la rondelle se retrouve sur son bâton en zone adverse. Il a pu atteindre ce plateau chaque année depuis 2015.

C’est une petite source de réjouissance, alors que s’achève cette saison pourrie des Sénateurs d’Ottawa.

Il ferait quand même bien de ne pas trop se montrer satisfait. Son nouveau complice, Matt Duchene, est convaincu qu’il peut faire encore mieux.

Beaucoup mieux.

« Avec un lancer comme le sien, il devrait être capable de marquer 40 buts par saison », a lancé avec conviction le centre, jeudi.

Quarante buts. Rien que ça.

Selon Duchene, Hoffman serait donc un des plus dangereux francs-tireurs de toute la Ligue nationale de hockey.

En attendant, on peut comprendre son enthousiasme.

Duchene a retrouvé son erre d’aller quand Hoffman est devenu son ailier gauche régulier.

Séparés, ils se cherchaient. Ensemble, ça fonctionne.

« La complicité, c’est énorme dans le monde du hockey », estime Hoffman.

« Je suis surtout content de voir que les entraîneurs nous ont laissé l’opportunité de jouer ensemble durant une période prolongée », ajoute-t-il.

Là-dessus, Duchene et lui sont sur la même longueur d’onde.

« Nous avons joué au moins un match, ensemble, durant notre voyage en Suède. Dès le départ, on a vu que la complicité était au rendez-vous. Ça n’a pas duré. Nous avons été rapidement séparés par la suite. »

Depuis le jour où les deux attaquants ont été réunis, tout a rapidement changé.

Duchene a inscrit 31 points en 32 parties depuis le début de l’année.

Hoffman a marqué neuf buts dans les six dernières semaines.

Ils ont livré deux autres solides performances en début de semaine, sur la route. Ils ont donné le ton aux deux victoires obtenues, sur la route, contre deux des plus dynamiques formations de la LNH.

« Dans les premières années de ma carrière, j’avais l’habitude de connaître de très bons départs. J’avais tendance à ralentir par la suite. Cette année, le contraire est en train de se produire. Mon début de saison n’a pas été terrible, mais j’ai été capable d’améliorer mon rendement au fil des mois. »

Le succès obtenu dans les dernières semaines donne maintenant aux deux joueurs le goût de rêver.

Le succès pourrait-il se prolonger si jamais ils avaient la chance de passer une saison entière au sein du même trio ?

Duchene n’a pas trop à craindre de quitter Ottawa dans les prochains mois. Après avoir payé le gros prix pour faire son acquisition dans une transaction, Pierre Dorion fera de gros efforts pour le retenir à long terme.

Comme plusieurs autres joueurs, Hoffman a craint d’être impliqué dans la vente de feu, à l’approche de la date limite des transactions.

Il a été épargné.

Son statut de principal complice du centre numéro un pourrait le protéger dans les prochains mois.

« Je serais très curieux de voir ce qu’on pourrait faire, si on nous laissait la chance de jouer ensemble pendant 82 parties. Nous avons un grand potentiel », dit Hoffman.

Duchene reconnaît qu’il s’amuse davantage dernièrement.

« Mike a préparé mes deux buts contre les Panthers de la Floride. Je lui ai donné un coup de pouce, à Tampa, contre le Lightning. »

La complicité, dit-il, est dure à expliquer.

« J’ai joué avec de très bons joueurs, avec qui le courant ne passait pas. Avec d’autres joueurs, tout a fonctionné dès le départ. »

Stone devrait revenir bientôt

Les Sénateurs ont repris l’entraînement, mercredi matin, au Centre Canadian Tire. Mark Stone n’était pas sur la patinoire avec ses coéquipiers.

Guy Boucher avait quand même de bonnes nouvelles au sujet de son meilleur marqueur. « Il devrait être en mesure de recommencer à jouer mardi prochain. Sinon, ce sera jeudi », a déclaré l’entraîneur-chef durant sa conférence de presse quotidienne.

Les Sénateurs joueront ces deux parties devant leurs partisans. Ils accueilleront, coup sur coup, les Panthers de la Floride et les Oilers d’Edmonton.

« Il devrait jouer, mais il faudra attendre un peu avant d’en avoir le cœur net. Il n’a toujours pas recommencé à patiner. »

Il manquait un deuxième ailier d’expérience, mercredi. 

Marian Gaborik a mis un terme à une séquence de 10 parties sans point, à Tampa. Deux jours plus tard, il a pu se reposer. « C’est un petit quelque chose qui traîne. Ça ne devrait pas l’empêcher de jouer contre les Stars », dit Boucher.

Craig Anderson sera le gardien de buts débutant, lors de la seule visite des Stars cette saison.