Mike Hoffman.

Hoffman aura une autre occasion de faire ses preuves

Les Sénateurs avaient besoin de rappeler un attaquant de Binghamton avant la reprise des activités. Ils ont choisi Mike Hoffman.
Dans un certain sens, ils ont respecté leur politique interne qui consiste à «toujours rappeler le meilleur joueur disponible». Hoffman occupe le deuxième rang du classement des meilleurs marqueurs de la Ligue américaine. Il a récolté 12 points à ses six dernières rencontres.
Impossible de faire mieux.
Paul MacLean lance cependant un défi à cette ancienne gloire de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Le temps est venu pour Hoffman de prouver qu'il est aussi capable de s'illustrer dans la LNH. «Je crois qu'il s'agit de son troisième séjour avec nous. Lorsque nous avons fait appel à lui dans le passé, il n'a pas joué à la hauteur de son potentiel», lance l'entraîneur.
Trop hésitant
«Quand on l'a envoyé sur la glace, il a souvent commis la gaffe de regarder un peu trop les joueurs qui étaient à ses côtés. Ces gars-là l'ont peut-être intimidé. Il a semblé hésitant. Parce qu'il a été prudent, il n'a pas encore réussi à nous prouver qu'il est capable de jouer dans notre ligue.»
MacLean se trompe légèrement. Il s'agit du quatrième séjour de l'ancien choix de cinquième ronde dans la LNH. Il pourrait participer jeudi à son huitième match dans la grande ligue. Il est toujours à la recherche de son premier point.
«La plupart des joueurs qui évoluent aujourd'hui dans la LNH ont fait leurs débuts dans la Ligue américaine. Puisque je domine dans les mineures, je ne vois pas pourquoi je serais incapable de connaître du succès au niveau supérieur», indique l'ailier de 24 ans. «Je devrais être capable de bien gérer la pression à cette période de ma vie et de ma carrière.»
Da Costa et Stone
Cette année, par ailleurs, la pression se fait aussi sentir à Binghamton. Les partenaires de trio de Hoffman - Stéphane Da Costa et Mark Stone - ont bien paru lors de leurs récents séjours dans la LNH. Ils auraient tous les deux mérité de revenir.
«Plusieurs joueurs à Binghamton mériteraient de jouer dans la LNH en ce moment. La compétition à l'interne est féroce et c'est une très bonne chose.»
Sstlaurent@ledroit.com