Après avoir débuté sa carrière avec le Canadien et être entre autres passé par Columbus, Winnipeg, Pittsburgh et Toronto, Ron Hainsey jouera son 1100e match à Montréal, dans l’uniforme des Sénateurs.

Hainsey n’est pas sentimental

Ron Hainsey va atteindre un autre plateau qui le rapproche de la fin de sa carrière mercredi soir, disputant un 1100e match de saison régulière là où tout a commencé pour lui, à Montréal.

Le défenseur des Sénateurs n’est cependant pas trop du genre à apprécier une telle coïncidence, surtout que l’ancien choix de première ronde du Canadien en 2000 (le 13e au total) n’a pas de trop bons souvenirs de la Métropole.

Il ne comprenait d’ailleurs pas pourquoi quelques journalistes locaux voulaient lui parler après l’entraînement des siens et avant le voyage en train vers Montréal.

«Nous n’avons pas accès à toutes les statistiques et ça me laisse indifférent. Je pense que nous sommes le seul sport qui compte les parties comme ça. Je suis un gros amateur de sport et je ne pourrais pas vous dire combien de matches Derek Jeter ou LeBron James ont joué. Ça va cependant être cool que ce soit à Montréal, où j’ai commencé», a-t-il raconté en se faisant tirer l’oreille pour commenter.

Hainsey n’a même pas de bons souvenirs de son premier match, disputé au Madison Square Garden de New York. «Je pense que nous avons gagné 2-1 et j’ai été cloué au banc au début de la partie par notre entraîneur, Michel Therrien. Ils [les Rangers] ont compté contre moi en première période, puis l’adversaire a compté contre moi au match suivant, Stéphane Quintal et moi avions été moins-3 et je me suis retrouvé dans les gradins ensuite. Ça a bien été», a-t-il relaté, pince-sans-rire.

Ce furent ses deux premiers matches après son rappel de Hamilton lors de la saison 2002-2003, sa deuxième chez les pros. Il n’en a disputé que 19 autres cette saison-là, étant blanchi. Il a amorcé la saison suivante dans la LNH et a même compté son premier but dans la LNH lors du premier match de la campagne, à Ottawa aux dépens de Patrick Lalime. Mais il a ensuite été banni à Hamilton pour plus de deux autres saisons, avant d’être réclamé au ballottage par Columbus en novembre 2005.

Si le chiffre de 1100 parties le laisse indifférent, son entraîneur D.J. Smith le trouve pas mal impressionnant.

«La meilleure chose avec Ron, c’est qu’il a fait la transition d’un joueur offensif à joueur à caractère défensif. Il a trouvé un moyen de rester dans la ligue en faisant les choses comme il faut, en ne se laissant pas emporter par les hauts et les bas des victoires et des défaites. Gagne ou perd, il reste le même. C’est bon de l’avoir autour des jeunes, il traite tout le monde avec respect. Dans le vestiaire, il se préoccupe du bien-être de tout le monde. C’est bon pour les joueurs et les entraîneurs de l’avoir ici», estime-t-il, notant une amélioration de son jeu depuis six semaines.

Une des tâches de Hainsey cette saison était d’être le partenaire du défenseur recrue Erik Brännström, mais celui-ci a été rétrogradé à Belleville jeudi dernier et il travaille maintenant aux côtés du vétéran des mineures Cody Goloubef.

L’arrière de 38 ans, qui a joué plus de 200 matches dans la Ligue américaine, pense que ce séjour pourrait être bénéfique pour le jeune joueur de 20 ans acquis dans l’échange de Mark Stone.

«Je ne lui ai pas parlé avant son départ. Le temps de glace va être bon pour lui, c’est évident. Il ne jouait pas assez ici alors que c’est un équilibre difficile à trouver, tu veux qu’un gars joue, mais tu arrives en troisième période d’un match serré et tu veux gagner, donc tu le protèges et il finit avec peut-être 13 minutes [de temps de glace]. Ce n’est pas bon pour lui à long terme. Jouer beaucoup, autant comme quart-arrière du jeu de puissance qu’en désavantage numérique, ça devrait l’aider. Tout dépend de lui ensuite, de ce qu’il fait avec cette opportunité», a souligné Hainsey, qui a un but et cinq passes avec un différentiel de plus-2 en 31  matches cette saison.

+

LES SÉNATEURS EN BREF

Smith mise sur le respect

L’entraîneur-chef des Sénateurs est conscient que les projecteurs de la LNH sont braqués vers les entraîneurs avec les récentes révélations d’inconduite de certains de ses confrères, dont son ancien patron Mike Babcock à Toronto et maintenant Jim Montgomery, congédié mardi à Dallas.

Il ne semble pas trop inquiet : « Ici, c’est une affaire de respect. Je pense que traiter les gens comme vous voulez être traité est une bonne ligne directrice, a-t-il dit mardi en réagissant au code de conduite que la LNH entend établir. Je l’ai dit depuis que je suis arrivé, lorsque les joueurs sont dans un bon état d’esprit, qu’ils se sentent bien en venant à l’aréna, ils offrent de meilleures performances. On peut encore pousser dans le dos des gens, mais il va falloir que ce soit des manières différentes qu’avant. »

Des chandails du BoroCop

L’intervention musclée de Mark Borowiecki à Vancouver la semaine dernière pour récupérer un sac à dos volé par un cambrioleur continue de faire des vagues, dans la capitale cette fois. Une excellente initiative a été la création d’un chandail à l’effigie du BoroCop, qui ont été mis en vente au profit d’une des causes qui lui tiennent à cœur, l’équipe de hockey adapté des Condors d’Ottawa. Les 50 premiers ayant été écoulés rapidement lundi, il est maintenant possible d’en commander en ligne sur le site ottawateamshop.ca, au coût de 20 $.

« C’est pas mal cool que quelqu’un ait eu cette idée, mais surtout parce que tous les profits vont aller aux Condors », a indiqué Borowiecki mardi. Le défenseur a aussi reçu d’un agent de Vancouver un écusson de la GRC qu’il a cousu à l’intérieur de son pantalon.

Entre les lignes

Le Gatinois Jean-Gabriel Pageau totalise 13 buts depuis le 1er novembre dernier, ce qui le laisse à égalité avec trois autres joueurs au sommet des buteurs pour cette période. Les trois autres ? Connor McDavid, David Pastrnak et Sebastian Aho. Et Nathan MacKinnon en a 12...

L’espoir des Sénateurs Chris Wilkie a été nommé la première étoile de la dernière semaine au hockey collégial de la NCAA avec  ses quatre buts et une passe en deux parties avec Colorado College. Il a été acquis en octobre dernier contre l’attaquant des mineures Jack Rodewald...

D.J. Smith a indiqué qu’il conservera le même alignement contre le Canadien mercredi soir, c’est donc Anders Nilsson qui sera de retour devant le filet pour Ottawa.